RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Tout était chaos [PV Tony]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Dim 29 Avr - 14:32

Tout était chaos
Tu me dois toujours un verre
Pendant mon adolescence j'étais tombé bien bas ... J'avais consommé des drogues, j'étais aussi tomber dans la scarification, j'étais devenu auto-destructeur, ça aurait pus faire chuter mes notes, bien même pas ... Mon niveau resté peut-être excellent, ça ne m'avait pas empêché de chuter dans la dépression. J'étais arrivé à un stade ou je ne n'avais plus aucun goût à la vie, j'étais devenu une sorte de robot, je me levé le matin parce qu'il fallait se lever, ensuite j'allais me préparer pour le lycée. Quand j'arrivais sur les lieux, je ne faisais même plus attention aux autres, de toute façon si une sale bande avait décidé de s'en prendre à moi, il savait ou me trouver, c'était devenu mon quotidien, je ne me défendais même plus, car c'était pire, en faite, j'avais fini par me faire une raison et je laissé tout couler. J'avais fini par arriver à un stade ou j'étais épuisé, j'étais devenu l'ombre de moi-même, j'avais cessé de manger, je ne dormais même plus, c'était devenu un véritable cauchemar, puis j'ai tenté d'en finir, c'est la que ma famille a réagit. Certes mes parents et mon frère avaient bien remarqué que je n'allais pas bien pas, mais ils n'avaient pas imaginer à quel point j'étais tombé aussi bas. Je ne suis pas du genre à venir me plaindre, j'ai toujours été du genre calme et secret ... Je sais que lorsque Thor est venu me voir à l'hôpital, celui-ci s'en est énormément voulut de ne pas avoir était assez présent. Pour ce qui était de la suite, bien j'avais eu un suivi, j'avais été pris en charge et Thor était devenu plus que protecteur, limite au lycée si on personne venait m'approcher, il était près à mordre. Ensuite j'étais rentré à l'université, enfin j'avais réussi à me faire des amis, Amora et Lorelei, j'avais aussi connus Anne qui avait été ma première petite amie. Continuant mes études, j'ai été repéré pour devenir mannequin, personnellement je ne ne voyais pas ce que j'avais d'extraordinaire, mais quand j'avais fini par accepté, c'est la que je me suis rendu compte de mon succès, j'ai eu beaucoup de succès, j'ai enfin compris que ce que j'avais subit à l'école, n'était rien de plus que du harcèlement, avec une bonne dose de jalousie. J'ai faillis mourir à cause de ses imbéciles ... J'ai faillis y rester à cause de la jalousie des autres ... A présent j'avais repris confiance en moi, allant même jusqu'à devenir propriétaire de mon propre cabaret, le cabaret des secondes chances comme j'aime l'appeler. J'ai rencontré du monde lors des soirées mondaines, je suis connus, mais ce n'est pas non plus un monde qui m'attire vraiment, je suis loin d'être snob, alors oui je reste mannequin mais maintenant j'aime gérer mon cabaret et donner des chances aux autres, c'est la que j'y ai rencontré Anthony Stark. Je sais que cet homme est très intelligent, même si celui-ci fait beaucoup parler de lui, je l'admire. Toujours dans mes pensées, à me rappeler mon adolescence et mon parcours, je peux entendre la musique battre son plein dans mon cabaret, ce soir sera encore une nuit de travail acharné, mais je n'ai pas à me plaindre, j'adore mon travail et c'est toujours avec le sourire que j'accueille les clients.
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 30 Avr - 22:03

Tout était chaos
Tu me dois toujours un verre

Toute sa vie, Tony s’était battu pour sortir de l’ombre. Toute sa vie, il avait dû se faire à ce monde fait de corruption, de cupidité et de trahisons. Toute sa vie, il avait dû s’endurcir, mettre ses nombreux masques sur son visage. Toute sa vie, son père l’avait montré face aux journalistes, sa mère s’est vantée de ses mérites. Toute sa vie, Tony n’était qu’une utilité parmi tant d’autres. Depuis son plus jeune âge, on lui avait appris à comment se tenir, à provoquer, à se montrer face aux caméras, à ne pas flancher devant des questions déconcertantes. Tony n’était qu’un gamin de star qui avait fini par mal tourné. Un gamin en manque d’attention et d’amour. Certes, sa mère l’avait aimé mais ce n’était pas suffisant. Elle n’était jamais là, son père non plus. Ils n’étaient jamais à la maison ou vraiment là pour lui. Sa mère partait s’occuper de ses fameux galas, ou allait chez ses amis pour montrer à quel point elle était heureuse de sa vie. Quant à son père, il n’était jamais là. Il préférait s’occuper de son travail, de ses inventions plutôt que de venir souhaiter son anniversaire. Howard a toujours été son géniteur mais un père, il ne l’était pas. Il n’avait jamais été vraiment là pour son fils, tout ce qu’il avait fait, c’était de le rejeter au profit de ses inventions. Après tout, son père avait fait sauter le champagne quand il avait réussi à l’envoyer à l’internat alors qu’il n’avait que 4 -5 ans. Là-bas, il ne s’était pas senti à sa place. Il était trop petit par rapport aux autres enfants, il était le plus jeune, le plus intelligent. Tous là-bas lui avaient tourné le dos sans même chercher à le connaître.

Tony était un enfant plutôt sage mais suite à des bousculades, à des coups, il était devenu turbulent. La victime devint le persécuteur. A l’adolescence, Tony était en colère contre ses parents qui n’étaient jamais là quand il avait besoin d’eux. Il était tout seul face à des changements, il était le plus jeune universitaire de toute l’histoire du monde, il était en colère et Tony n’avait eu qu’un silence de leurs côtés. Sa mère l’aimait énormément mais ils passaient rarement du temps ensemble. Tony était à la MIT, sa mère avec ses galas. Sa famille était dysfonctionnelle à un point de non-retour. Alors, il avait sombré dans la débauche, dans l’alcool pour oublier un tant soit peu qui il était. Cette amertume qui guettait son cœur. La presse à scandale commençait à le voir autrement que comme un génie au talent certain. Il voulait attirer leur attention mais toujours rien, un silence. Cela prouvait que derrière leur apparence de famille parfaite, les Stark avaient des soucis insolubles. Oui, sa mère faisait tout pour que le monde puisse croire qu’ils s’entendaient à merveilles, qu’ils étaient fusionnels mais ce n’était qu’un leurre. Une photo sur laquelle, sa mère lui avait ordonné de sourire avec son père en était le parfait exemple. Sa mère s’était éteinte quelque année auparavant, las des disputes entre son mari et son fils. Quant à son père, il était toujours en vie mais hélas, ils n’étaient que des parfaits étrangers, s’échangeant le minimum syndical en restant froid. Leur sujet restait sur l’entreprise, c’était tout.

En cette soirée, vêtu d’une veste en cuir où un dragon était cousu dans le dos, d’un jean délavé et d’un T-Shirt ACDC. Il allait dans son cabaret fétiche, passant dans le corridor pour finalement venir s’installer devant le patron du cabaret qui se trouvait au bar. Il eut un soupire las en le regardant.

-Un verre ! Quémanda Tony en le regardant par-dessus ses lunettes de soleil.



code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas
Tout était chaos [PV Tony]
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [MU] Tout va bien, The Kids Are All Right [DVDRiP]
» Tout sur Slayers Hentaï (ou presque)

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: