RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
-19%
Le deal à ne pas rater :
Ecran Gamer Aoc 24G2U5/BK (Vente flash)
129.99 € 159.99 €
Voir le deal

do i know you? (wade)
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Invité
Invité
avatar



Mar 5 Juin - 21:17
Do I know you ? × ft. Peter & Wade
Se vider la tête, voilà ce dont Peter avait besoin. Sa journée au travail avait été insupportable, son patron n’ayant rien trouvé de mieux que de lui imposer deux heures en plus. En sortant, il avait directement appelé l’un de ses amis pour lui proposer d’aller boire un verre mais, malheureusement, ce dernier avait déjà d’autres plans pour la soirée. Déçu mais pas découragé, le jeune Parker avait retenté l’essai avec trois autres personnes avant d’enfin trouver quelqu’un d’assez motivé. C’était donc ragaillardi qu’il était rentré chez lui. Il avait pris un bon bain, s’était parfumé et avait réussi l’exploit de trouver des vêtements propres dans son armoire emplie de linge sale. Il avait depuis quelques mois pris la mauvaise habitude de négliger son apparence et cela aurait pu continuer longtemps si l’un de ses meilleurs amis ne lui avait pas confié qu’il faisait peur à voir. Fini le Peter Parker déprimé et fatigué, le Peter dragueur et bon vivant était enfin de retour. Il comptait bien laisser ses rêves énigmatiques de côté le temps de quelques heures. En un laps de temps de trois petits mois, sa vie sociale avait coulé aussi vite que le Titanic. Obnubilé par son travail et par l’envie de comprendre ce qui pouvait bien se passer dans son inconscient il avait laissé de côté ces fêtes entre amis qu’il appréciait pourtant tellement. Il avait pris la triste habitude de sortir seul prendre un verre dans les différents bars de la ville après le travail mais rien de plus.

Ce soir-là il espérait bien s’amuser et pourquoi pas mettre un terme à son éternel célibat. C’est donc avec son habituel sourire narquois que le jeune ingénieur quitta son domicile après avoir fait claquer une bise sur la joue de sa tante adorée en lui promettant que oui il ferait bien attention et ne rentrerait pas trop tard. Il ne vivait pas chez elle de façon permanente, il payait bien une somme exorbitante pour un petit cagibi dans le centre de Genosha, mais il aimait bien retourner chez celle qu’il considérait pour sa mère le temps des week-ends. En ce vendredi soir il émettait une entorse à la tradition en ne passant pas la soirée avec cette dernière. Mais il savait qu’elle finirait par le lui pardonner, après tout c’était pour la bonne cause.

Le bar dans lequel il avait donné rendez-vous à son ami se trouvait à quelques mètres de là, il était lui-même un habitué du lieu. L’ambiance y était toujours détendue et bonne enfant et, mieux encore, on y servait les meilleures bières du pays. Alors qu’il franchissait les portes de l’établissement, une musique de jazz lui arriva aux oreilles et il se détendit immédiatement. Il avait depuis longtemps oublié cette sensation de bien-être que l’on pouvait ressentir lorsqu’on lâchait prise. Il s’accouda au bar et commanda évidement l’une des spécialités du patron qui s’activa alors derrière son comptoir. Pendant ce temps, il balaya nonchalamment la salle du regard, à la recherche de têtes familières. Son ami n’était toujours pas arrivé, il ne s’en inquiéta pas mettant cela sur le dos du mauvais trafic. Il croisa le regard de quelques connaissances du lycée ou de la fac qu’il avait depuis longtemps perdu de vue mais il n’osa pas aller les saluer. Une petite demi-heure s’écoula durant laquelle il eut tout le temps de finir sa première bière. Alors qu’il reposait la chope sur le comptoir il décida qu’il était peut-être temps de s’inquiéter et s’isola à l’extérieur pour passer un coup-de-fil. Il tomba évidement sur la messagerie du retardataire. « Mince Harry qu’est-ce que tu fous ? Je veux bien que la ponctualité ne soit pas ton fort mais là tu tires un peu sur la corde. Allez dépêche toi de ramener tes fesses ici et vite ! »

Bon son sentiment de détente s’envola alors légèrement. D’un pas résigné il retourna dans le bar ne sachant pas trop quoi faire. Pour la seconde fois de la soirée il dévisagea timidement les gens autour de lui. Il repéra alors une tête familière ou du moins pas si inconnue que ça, celle d’un homme d’une trentaine d’année. Il se mit alors à le fixer, se demandant d’où il le connaissait. Il savait que ce qu’il faisait n’avait rien de discret mais ne put s’arrêter. Le fait de ne pas se souvenir l’agaçait au plus haut point. Mentalement il dressa une liste de tous les lieux où il aurait bien pu le croiser. Le travail ? Non, il avait la prétention de connaitre tous les employés de son département. La fac ? Non plus, leur différence d’âge semblait trop grande. « Mais mince alors… » s’agaça-t-il à haute voix. Sa détente avait belle et bien disparu à présent.

Enervé, il jeta un coup d’œil à son téléphone qui était toujours désespérément vide de message ou d’appel. Ne trouvant aucun autre moyen pour combler son ennui, il s’approcha de l’inconnu à petits pas, se demandant s’il allait trouver le courage de lui parler. Cela serait bien affreusement impoli mais au moins il trouverait un moyen de passer le temps… Et ce fut bien évidement son côté hyperactif qui prit le dessus. Il prit donc une grande inspiration et tapota sur l’épaule de cet homme pas si inconnu « Euh, salut… Désolé de te déranger mais… J’ai l’impression qu’on se connait et euh… Bah je voulais savoir si tu avais la même impression en fait… »

Et une claque mentale une. Non mais franchement parfois il avait vraiment le chic pour se mettre dans des situations embarrassantes.  Il s’efforça de garder un sourire nerveux mais il savait très bien qu’il n’était pas convainquant.

Mais bon sa soirée était déjà ruinée alors que risquait-il ?

code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Wade Wilson
Mutant
Wade Wilson


https://houseofm.forumactif.org/t3423-wade-wilson-the-merc-with-a-mouth https://houseofm.forumactif.org/t3018-the-merc-with-a-mouth-deadp
More about you : do i know you? (wade) 190526091143606467

Codename : Deadpool
Pouvoirs : • Facteur guérisseur élevé.
• Résistance très élevée aux drogues et divers toxines.
• Immunisé à la plupart des maladies, infections etc.
• Immortel
• Très résistant à la télépathie et à la possession
• Capacités physiques surhumaines
• Comics Awareness
Emergence :
do i know you? (wade) Fonddr114 / 54 / 5do i know you? (wade) Fonddr11
Maitrise :
do i know you? (wade) Fonddr113 / 53 / 5do i know you? (wade) Fonddr11
Messages : 255
DCs : Alexander Stern & Amadeus Cho & Sven Whitman & Elias Callahan

Ven 15 Juin - 13:00


Do I know you ?
Ft Spider-Man, avec un tiret hein ! L'araignée !


« Et c’est qui le champion ? Et bah c’est bibi ! » chantonna Wade en sortant du bureau d’un de ses supérieurs qu’il venait de voir pour lui faire part de la réussite de la neutralisation en bonne et due forme de ses cibles. Efficace, rapide, propre – plus ou moins – un boulot parfaitement orchestré et tout en style. Ce n’était pas tout le monde qui pouvait se faire assassiner par un tueur aussi charismatique malgré son visage masqué ; en tout cas c’était bien ce que l’homme aimait à se dire, complètement imperméable aux remords ou autres sentiments inutiles dans une telle profession. Un travail pas évident à déclarer pour les impôts : fallait mettre quoi comme adresse pour l’employeur ? Catégorie A ou pas ? Et les congés ça se passe comment ? Tant de questions… parfaitement inutiles, oui. « Y’a plus qu’à célébrer ça ! » Oh ouais, on va acheter un pot de glace Ben&Jerry à manger devant Friends ? Même si effectivement Wade avait un goût certain pour les pots de glace goût pâte de cookies, c’était bel et bien autre chose qu’il avait en tête en cet instant.

Plutôt que de s’empiffrer devant une série qu’il connaissait déjà par cœur, Wade avait décidé d’opter pour une virée au bar afin de sortir un peu de chez lui. L’homme n’étant pas vraiment casanier, il était rare de le trouver chez lui puisqu’il passait son temps à l’extérieur. Pas besoin d’appeler qui que ce soit pour le rejoindre au bar, Wade aimait arriver seul, pour pouvoir mieux repartir accompagné. Tactile, bavard et extraverti, il lui avait toujours été très facile d’aller à la rencontre des gens et de passer des soirées agréables avec des inconnus. Cette fois-ci, ce fut l’inconnu qui vint à lui sous la forme d’un jeune homme qui songeait le connaître mais visiblement sans plus de détails. Il est tout stressé, c’est adorable ! avait chantonné la voix dans sa tête, suivant parfaitement sa propre réflexion alors qu’il souriait en retour à cet inconnu un brin nerveux.

Imitant sans le savoir le regard intense que Peter avait eu précédemment en le fixant avant de venir le voir, Wade tentait à son tour de déterminer où il avait pu voir cette gueule d’ange auparavant. « Alors oui, on se connait… mais d’où ? » répondit-il en le détaillant de la tête aux pieds sans une once de gêne. Ce fut finalement quand il entendit des gens chanter de façon chaotique que sa mémoire le percuta, « Mais oui !! » Wade posa ses deux mains sur les épaules du pauvre Peter qui ne se doutait clairement pas avoir affaire à la pipelette de service. « C’est toi le mec qui est toujours aux mêmes soirées que moi ! » Un rire lui échappa avant qu’il prenne volontairement un air faussement suspicieux, « Avoue, tu me suis. T’es un espion… oh non je sais ! T’es un fan… un fan-espion ! » Ça fait très nom de Pokémon ça, Fanespion. commenta inutilement la voix dans sa tête. On ne pouvait pas dire que ces commentaires aient déjà été utiles par le passé de toute manière.

Malgré ses divagations, Wade avait raison. Ces deux-là s’étaient effectivement croisés plus d’une fois lors de soirées sans réellement engager de conversations. Au moins, les deux hommes savaient une chose : s’ils s’étaient retrouvés plusieurs fois dans les mêmes soirées, cela indiquait qu’ils avaient des amis communs. Avec un peu de chance, Wade venait peut-être de trouver un nouveau comparse de beuverie. « Et c’est quoi ton p’tit nom ? » demanda-t-il avant de lui tendre la main, « Moi c’est Wade. » Bien que leur différence s’âge soit certaine, il n’était pas impossible que les deux fêtards s’entendent à merveille. Le réel problème était surtout pour les autres. Un hyperactif bavard était suffisant… alors deux ? Mais qu’était une soirée sans personne à critiquer, sans un moulin à paroles qui vous faisait rouler des yeux jusqu’à faire un 360 avec vos orbites, ou sans un type qui se mettait à chanter debout sur la table alors que sa place était surtout à l’hosto pour avoir un lavement vu ce qu’il avait bu. Les soirées créaient des souvenirs, pas forcément agréables mais tout de même intenses. C’était là que l’on pouvait baisser ses barrières et parler à des gens que l’on croisait peut-être tous les jours sans jamais leur parler. Il suffisait parfois d’un verre, ou ici qu’on vous pose un lapin, pour rencontrer une personne étonnante… surtout par son côté agaçant. Wade dans toute sa splendeur.

Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
do i know you? (wade)
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL. N°I :: RPs abandonnés-
Sauter vers: