RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le deal à ne pas rater :
ASOS : code réduction -15% cumulable avec la promo jusqu’à -50%
Voir le deal

When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben]
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Alaric Smith
Humain modifié
Alaric Smith


https://houseofm.forumactif.org/t3462-alaric-smith https://houseofm.forumactif.org/t3409-alaric-smith-scenario
More about you : When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Ops2

Codename : Akantha (épine)
Pouvoirs : La force : Comme tout vampire, Alaric possède une force surnaturelle, extraordinaire, surtout quand il s'est abreuvé de sang frais.
Pouvoirs psychiques : Il peut également hypnotiser ses victimes. Par son regard, sa voix et son physique séducteur. Il peut ainsi "inviter", "contrôler" une personne en les obligeant à faire ce qu'il désir.
La télékinésie : Il est capable de pouvoir bouger un objet par la seule force de sa pensée.

Alaric ne vieillit pas. En tant que vampire, il garde l'âge et l'apparence actuelle mais cela ne veut pas dire qu'il est totalement immortel. Grâce au sang, il peut également se guérir tout seul de ses blessures et il peut prendre l'apparence d'une chauve-sauris. Or, un vampire a également ses faiblesses. Si Alaric est assoiffé, sa force s’amoindrit. Sa soif est insatiable. Il ne supporte pas non plus le soleil et est obligé de rester enfermé durant le jour. Puisque c'est une créature de la nuit. Il ne peut également entrer chez quelqu'un sans sa permission. Enfin, vulnérable à l'argent et au bois, on peut le tuer si quelqu'un lui plante l'une de ces deux matières dans le cœur.
Emergence :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr112 / 52 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Maitrise :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr112 / 52 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Messages : 144
DCs : Keith - Malik - Kelsey - Simon - Junno - Kwan - Tao - Taïs - Russel - Jay - Artémia - Lauren - Yong-Sun

Lun 18 Fév - 14:22


When all the days go by the firelight

Ft Ben
Le paysage défile. Les doigts enroulés autour du volant, je regarde la route qui s’offre à moi. Je reste concentré, les yeux rivés sur la circulation, un fin sourire au coin des lèvres. Il est tôt, sans l’être trop véritablement. Neuf heure. L’heure à laquelle les citoyens se mettent sagement au travail. L’heure à laquelle ils quittent leur cocon familial pour retrouver un tout autre quotidien.

Vie monotone. Existence simple et ennuyeuse.

Un silence englobe l’habitacle. Seule une fine musique m’accompagne durant le trajet, glisse dans mes oreilles d’une façon exquise. Lentement, doucement, j’actionne le clignotant et je tourne à la première intersection. Muet, je continue le chemin. Mes iris transpercent le jour et brillent d’une certaine lueur non dissimulée. Car aujourd’hui, n’est pas un jour comme les autres. Oh non. Il marque la suite de mon jeu exquis. Il marque la continuité d’une chasse obsédante, d’une espièglerie alléchante. Toute mes pensées se tournent alors vers elle et je souris, à la perspective de l’avoir enfin en face de moi, seul à seul, après ces quelques mois passés à la chercher d’une bien étrange façon.
- Enfin.

Brièvement, mes pupilles se tournent sur le siège passager, où est sagement déposé sur la matière en cuir, un dossier portant un nom. Un nom précis. Bien qu’il fût extrêmement difficile pour mes hommes. Pour le médecin légiste en l'occurrence de lui donner enfin une identité. Tout est planifié depuis des mois. A la pensée de son corps, un rictus éclaire mes traits et un ricanement s’échappe d’entre mes lèvres, me donnant une expression sournoise, malicieuse teintée d’amusement.

Pauvre homme me direz-vous. Lui qui n’avait rien demandé. Là au mauvais moment où peut-être pas en fin de compte. Je ne choisi jamais mes proies par hasard. Ou plutôt, dirais-je : Akantha ne choisit jamais ses proies par hasard. Il les traque minutieusement. Il fait de cette chasse, un jeu, un puzzle dans l’unique but d’approcher celle qui l’obsède vraiment. Oui, ses victimes ne sont pas des victimes lambda, frappé par la mort sans aucune raison apparente. Lui. C’est uniquement parce que c’était l’un de ses clients. Mauvais choix pour lui mais excellente pour moi. La preuve en ce jour n’est-ce pas? Un feu rouge me retire soudain de mes pensées et je m’arrête. Mon coude vient à se poser contre le rebord de la fenêtre et j’attends, laisse une vieille dame traverser le passage piéton en me faisant passer tout en même temps pour un parfait gentleman.

Gentleman. Cela me caractérise. C’est assez ironique ma foi, en y pensant. Double jeu, double personnalité mais pourtant, tout est bien clair dans ma tête. Je suis sain d’esprit. Je sais ce que je fais et mes désirs de meurtre va bien au delà qu’une simple folie, dévorant mon cerveau tels des milliers de mites. Je ne suis pas comme ces fous emprisonnés dans un asile où lâché en plein en nature. Moi et Akantha n’est qu’une seule et unique personne. Une personne à part entière qui a seulement et simplement, un objectif bien précis à atteindre.

Tandis que je me perds un peu plus dans mes pensées malhabiles, mes yeux accrochent enfin un bâtiment et je musèle mes songes intérieurs. Je me gare sur le bas côtés. Je me mords brièvement les lèvres et je laisse passer ma langue dessus pour les humidifier un peu, avant de prendre une longue et légère inspiration. De telle sorte à remplir mes poumons d’air frais.
- Ah belle Aelys. Je me fais une joie de vous revoir.

Mes doigts accrochent le dossier et je peigne brièvement mes cheveux d’une main, d’une seule, me préparant déjà à la délicieuse perspective de croiser son regard. Il me faut que quelques secondes supplémentaire pour palier la distance qui me sépare de l’entrée. Ôtant mes lunettes de soleil, je redresse la tête pour analyser chaque détail de la bâtisse, me perdant dans la contemplation de son architecture simple et délicate.
- Comme elle.

Sourire traversant une fois de plus mon visage. Mes pas foulent l’endroit désiré. Mes yeux perçants glissent sur les alentours et se pose sur un jeune homme, présent en ces lieux, ce qui me fait quelque peu hausser les sourcils. Interrogateur et curieux.
- Bonjour. Je souhaiterais voir Mademoiselle Cantela. J’ai un dossier important à lui soumettre. Pouvez-vous me mener à elle?
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Reilly
Clone
Benjamin Reilly


https://houseofm.forumactif.org/t2972-ben-i-know-what-it-s-like-to-have-no-one-and-no-chance-for-a-normal-life https://houseofm.forumactif.org/t2968-this-is-darker-than-red-it
More about you :

When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] IuucpHT
« So many people come through here to begin a new life. Find a new chance. Start everything over again. Why not me, then? »
Codename : Scarlet Spider // Spider-Man
Pouvoirs : Tu vois Peter Parker ? Bah c'est pareil. La différence, c'est qu'il a un lance-toile à impact. Sinon, le reste, c'est tout comme Peter. Il peut même pas se rendre invisible et parler aux araignées comme Kaine ou balancer des décharges électriques comme Miles. Il est juste la banale copie de Peter Parker, rien de plus, rien de moins.

When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] 44798b45c06f02e25a3ae2166df174bdb99b2d9a
Emergence :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr115 / 55 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Maitrise :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr115 / 55 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Messages : 645
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Sean, Jessica Jones et Lucy

Jeu 14 Mar - 17:32
When all the days go by the firelight
Deep inside me, I'm fading to black, I'm fading. Took an oath by the blood of my hand, won't break it, I can taste it, the end is upon us, I swear. Gonna make it. I'm gonna make it
On peut dire que mes goûts musicaux sont plutôt divers. J’ai pour habitude de marcher en laissant ma playlist tourner en aléatoire, si bien que je me retrouve avec un tas de chansons en fond sonore qui peuvent s’avérer étonnantes quand on me connaît. Pour être honnête, la plupart viennent de délire que j’ai l’habitude d’avoir avec Alex. Quand on part en virée, il a cette tendance à mettre des chansons de dessin animés et à s’égosiller dessus. Et comme je ne suis qu’un grand gamin, je finis bêtement par me joindre à lui. Tout le répertoire des années 90 y passe. Quelque part, heureusement que la musique n’est que dans mes écouteurs, parce que je sentirais le regard plein de jugement des passants. Comme si s’enjailler sur les Spice Girls était un crime. Je profite d’avoir une journée de libre pour rendre visite à Aelys. On a pas trop eu l’occasion de se voir ces temps-ci et j’avoue qu’elle me manque un peu. Ça n’a pas toujours été ainsi, du moins de mon côté, mais c’est parce que j’étais un sale gamin qui venait de perdre ses parents adoptifs. Je venais donc de redevenir orphelin, une nouvelle fois et j’étais vraiment en colère contre le monde entier. Aelys a quand su redoubler de patience avec moi, malgré mes conneries. Et il y avait Samira pour me mettre les claques derrière la tête qu’Aelys aurait du m’asséner. Mes histoires de famille, c’est un peu le bordel quand on y pense. J’ai beau avoir une grande famille recomposé en la personne de Kaine et des Cantela, j’ai parfois du mal à m’y sentir à ma place. Comme aujourd’hui, d’aillleurs. Ce n’est pas de leur faute, loin de là. C’est moi, le problème. Ça a toujours été moi. Il y a certains jours où mes insécurités sont plus fortes que d’autres et je remets en question ma place dans ce monde. La sale impression que je ne devrais pas être là. C’est assez vicieux pour me pousser hors de chez moi et m’obliger à voir justement l’une des personnes qui a réussi à m’accepter malgré tout.

Elle risque peut-être de se demander ce que j’ai encore fait pour que je me pointe à son travail l’air de rien. Mais pour une fois, j’ai vraiment rien fait. J’ai juste besoin de la voir. Comme ça. Elle a fait office de mère pour moi et je ne pourrais jamais lui exprimer combien je lui en suis reconnaissant et combien je suis désolé d’avoir été un sale gosse. J’ai clairement mérité plus de baffe dans la tronche que prévu. Pour montrer ma bonne foi, j’ai même pris sa boisson chaude préférée. Cette fois, promis, je fais attention de ne pas la renverser sur la première personne que je croise. Je pousse la porte du bureau pour… y trouver personne. Pas de trace de Kwan, ni d’Aelys. Où sont-ils passés tous les deux ? Je marmonne dans ma barbe. Kwan a encore oublié de fermer la porte à clé. Qu’il est tête en l’air, celui-là. Je regarde l’heure sur l’horloge murale. Il est tôt. Beaucoup trop tôt. Punaise. Ils sont probablement allé quelque part à cause du boulot. Et comme je ne suis qu’un crétin qui ne pense jamais à appeler les gens pour leur dire que je passe, je me retrouve comme un idiot dans le bureau d’Aelys. Je soupire, avance jusqu’à son bureau et y dépose doucement ce que j’ai ramené. J’attrape une feuille vierge sur laquelle je griffonne un message.


Yo,
Je suis passé, mais il y avait personne. J’appellerai la prochaine fois. Tu devrais dire à Kwan de vérifier les verrous avant de partir, la porte était ouverte. Il a sans doute oublié.

Ben, l'andouille incapable de prévenir quand il passe.

PS : J’espère que je me suis pas planté pour ta boisson et qu’elle est pas trop froide. Je t’aime.


J’hésite un instant à barrer les derniers mots avant de me raviser. Je suis nul avec les sentiments mais Aelys mérite d’entendre ça de ma bouche, pour une fois. Je me redresse, alors qu’une chanson des Backstreet Boys se lance sur mon téléphone. Faut vraiment que je change ma playlist. Je chantonne en vérifiant que je n’ai rien dérangé de plus dans le bureau d’Aelys. Et me voilà prêt pour affronter une nouvelle fois le monde avec mes insécurités. Je referme doucement la porte alors que le refrain arrive. Malgré moi, je suis les paroles. « Tell me why Ain't nothin' but a heartache Tell me why Ain't nothin' but a mist- AH ! » Je sursaute et arrache précipitamment mes écouteurs en voyant que je ne suis pas seul dans le bureau. Heck ! Dur d’avoir l’air fier, comme ça, alors qu’on vient de me surprendre en train de chanter I Want It That Way. « Euh… Bonjour ? » Un rire nerveux - débile surtout - s’échappe de mes lèvres alors que je fais face à l’inconnu. Il parle de dossier. Ça veut dire qu’il travaille avec elle ? Ah ! Son autre boulot ! C’est peut-être pour ça qu’elle est pas là. Quelle andouille je suis. « Euh…» Encore faut-il que j’arrive à parler correctement. Je me racle la gorge et reprend. « Elle n’est pas là et je ne travaille pas ici. Mais vous pouvez peut-être déposer ça ici. » Je lui montre le bureau de Kwan en m’écartant de la porte. « Elle le verra dès qu’elle reviendra. Vous êtes ?» Je me penche sur le bureau pour attraper un post-it un stylo.


___

it's a beautiful crime
   We fight every night for something, when the sun sets we're both the same. Half in the shadows, half burned in flames. We can't look back for nothin,' take what you need, say your goodbyes.
Revenir en haut Aller en bas
Alaric Smith
Humain modifié
Alaric Smith


https://houseofm.forumactif.org/t3462-alaric-smith https://houseofm.forumactif.org/t3409-alaric-smith-scenario
More about you : When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Ops2

Codename : Akantha (épine)
Pouvoirs : La force : Comme tout vampire, Alaric possède une force surnaturelle, extraordinaire, surtout quand il s'est abreuvé de sang frais.
Pouvoirs psychiques : Il peut également hypnotiser ses victimes. Par son regard, sa voix et son physique séducteur. Il peut ainsi "inviter", "contrôler" une personne en les obligeant à faire ce qu'il désir.
La télékinésie : Il est capable de pouvoir bouger un objet par la seule force de sa pensée.

Alaric ne vieillit pas. En tant que vampire, il garde l'âge et l'apparence actuelle mais cela ne veut pas dire qu'il est totalement immortel. Grâce au sang, il peut également se guérir tout seul de ses blessures et il peut prendre l'apparence d'une chauve-sauris. Or, un vampire a également ses faiblesses. Si Alaric est assoiffé, sa force s’amoindrit. Sa soif est insatiable. Il ne supporte pas non plus le soleil et est obligé de rester enfermé durant le jour. Puisque c'est une créature de la nuit. Il ne peut également entrer chez quelqu'un sans sa permission. Enfin, vulnérable à l'argent et au bois, on peut le tuer si quelqu'un lui plante l'une de ces deux matières dans le cœur.
Emergence :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr112 / 52 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Maitrise :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr112 / 52 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Messages : 144
DCs : Keith - Malik - Kelsey - Simon - Junno - Kwan - Tao - Taïs - Russel - Jay - Artémia - Lauren - Yong-Sun

Lun 25 Mar - 19:54


When all the days go by the firelight

Ft Ben
Voix rauque et mesurée. Allure droite, digne dans une expression courtoise, quoique légèrement hautaine. Gentleman d’un oeil. Scrutateur de l’autre. Mes yeux se posent sur le jeune homme en face de moi. Ils l’observent, l’analysent sous toutes ses coutures comme un peintre avec un nouveau tableau. Je ne peux qu’être légèrement amusé par la scène innocente qui s’est joué un peu plus tôt. Quand il n’a pas encore remarqué ma présence. Quand je l’ai pris sur le fait de chanter, fredonner, un air des plus entêtant qui ne m’est pas inconnu. Car oui. J’ai beau avoir la quarantaine. J’ai beau avoir l’âge de son père, peut-être. Je suis curieux de nature et me laisse souvent absorbé par différents goûts musicaux, aussi ancien que récent. Musique classique aux violons enivrants, aux anciens boys bands des années deux milles. Certes, mon choix se porte davantage sur le classique mais mes connaissances ne s’arrêtent guère qu’à l’ancienne génération. Pour mieux percer la nouvelle en quelque sorte.
- Backstreet Boys n’est-ce pas ? Je dirai même : “I Want It That Way” si je ne m’abuse. Très bon choix.

Pensée subtile, vagabonde dans une observation silencieuse, minutieuse. Le dossier en main, le regard posé sur l’individu, des questions se posent. Un sourire habile s’étire sur mon visage fin et je quémande la présence de ma belle à mes côtés. Je me languis d’avance. Mes iris glissent alors brièvement sur les alentours et je m'imprègne des lieux, accroche la couleur des murs, de la beauté délicate de certains tableaux. Oui. Délicat, d’une beauté pure, légère, épurée. Digne de la très chère et douce Aelys. C’est un plaisir d’être ici. D’être sur les lieux même de son travail. Cela me permet d’être proche d’elle, d’une certaine manière. Je pourrais même dire que je sens son odeur, son parfum même si je sais qu’il existe seulement dans mon imagination les plus intimes, dévorants et obsessionnels. Alors je reporte mon attention sur le jeune homme. Je le vois perdre en assurance. Je l’entends bafouiller, se sentir mal à l’aise et cela ne fait qu’accroitre mon amusement des plus muet, discret. C’est ainsi qu’il m’apprend que la belle Cantela n’est pas présente actuellement. Surpris, déçu aussi, je hausse les sourcils. Un :
- Oh? mmm.

traverse la barrière de mes chairs et je reste silencieux, quelques instants. Mes doigts vinrent caresser la barbe naissance sur mon menton et je reste pensif, immobile, triturant le dossier de ma main droite comme soumis à quelques interrogations supplémentaires.
- C’est fort dommage. Je dois dire que c’était assez urgent.

Il me propose de laisser le dossier ici mais cette idée ne me plait guère. J’aurai vraiment préféré le remettre à elle. A mon obsession des plus joueuse, dangereuse. Voir son visage se tirer en vu du nom inscrit sur cette pochette. J’aurai aimé voir son expression se changer en réalisant soudain qu’elle le connaissait. Qu’il faisait partie de ses clients. De ses connaissances. Oui. J’aurai tant désiré être témoin de ses expressions changeantes. Intéressantes pour notre jeu si malicieux, si malhabile qui me transporte à chaque instant. Me fait vivre des secondes précieuses, des moments inoubliables où l’adrénaline et le désir de frôler l’autre s’entremêlent, se mêlent, m’envoute littéralement.
- Saurez-vous par hasard quand elle reviendra? Voir si je peux l’attendre. Sinon, j’aviserai ou je reviendrai plus tard quand elle sera là.

Perdu dans mes songes, mes yeux accrochent de plus belle la silhouette du garçon. Je ne change nullement ma propre expression. Plaque montrée en guise de preuve. D'une certaine puissance aussi. Mes épaules se roulent légèrement en arrière et je poursuis, faisant le choix de retarder mon départ, de répondre à ses questions en comblant les miennes par la même occasion. Façon, manière détournée d’en apprendre toujours plus sur son entourage :
- Alaric Smith. Chef de la Brigade Criminelle et à qui ai-je l’honneur?

Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Reilly
Clone
Benjamin Reilly


https://houseofm.forumactif.org/t2972-ben-i-know-what-it-s-like-to-have-no-one-and-no-chance-for-a-normal-life https://houseofm.forumactif.org/t2968-this-is-darker-than-red-it
More about you :

When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] IuucpHT
« So many people come through here to begin a new life. Find a new chance. Start everything over again. Why not me, then? »
Codename : Scarlet Spider // Spider-Man
Pouvoirs : Tu vois Peter Parker ? Bah c'est pareil. La différence, c'est qu'il a un lance-toile à impact. Sinon, le reste, c'est tout comme Peter. Il peut même pas se rendre invisible et parler aux araignées comme Kaine ou balancer des décharges électriques comme Miles. Il est juste la banale copie de Peter Parker, rien de plus, rien de moins.

When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] 44798b45c06f02e25a3ae2166df174bdb99b2d9a
Emergence :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr115 / 55 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Maitrise :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr115 / 55 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Messages : 645
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Sean, Jessica Jones et Lucy

Sam 30 Mar - 0:35
When all the days go by the firelight
Deep inside me, I'm fading to black, I'm fading. Took an oath by the blood of my hand, won't break it, I can taste it, the end is upon us, I swear. Gonna make it. I'm gonna make it
Comment passer pour un crétin en quelques secondes : sortir d'un bureau en chantant I Want It That Way, sursauter en voyant qu'on est pas tout seul et arracher ses écouteurs pour garder un semblant de votre dignité perdue. Un tutoriel par moi, ne me remerciez pas. Le plus dur est de ne pas perdre la face quand on a été surpris en train de chanter un titre très célèbre d'un boy band tout aussi célèbre devant ce qui, au premier abord, semble être un client de votre mère adoptive. Même si ce dernier semble approuver mes goûts musicaux, je ne m'en sens pas moins ridicule. Le plus naturellement possible, je glisse mes écouteurs dans ma poche, tout en sachant que je galèrerais à les démêler bien plus tard. Après tout, pourquoi pas, hein ? Il n'empêche qu'il faut vraiment faire plus attention à cette porte, parce que n'importe qui peut rentrer.  Tout en faisant comme si je ne venais pas de me faire surprendre en train de chanter cette chanson, j'explique à ce visiteur bien matinal - il est que neuf heures du matin, sérieux - qu'Aelys n'est pas là.  Probablement appelé ailleurs à cause de son job et l'absence de Kwan me confirme qu'elle l'a emmené avec elle.

J'observe le nouvel arrivant, histoire de pouvoir le décrire si jamais on me demande. Cela n'arrivera peut-être pas, mais on ne sait jamais. Puis bosser un peu au cabinet de détective me permet de m'exercer à avoir l'oeil. C'est toujours plus pratique d'être capable de repérer les détails, croyez-moi. Il dégage un charme certain, ça, je ne peux pas le nier. Probablement le genre de type qui fait de l'effet auprès des autres sans s'en apercevoir. Bien habillé aussi. J'ai soudain honte de mon pauvre hoodie que je garde en toute circonstance. Je l'invite, en souriant, à déposer le dossier pour qu'Aelys le voit en rentrant mais à son expression, je peux percevoir de la déception. Urgent ? Urgent comment ? Ma curiosité naturelle me pousserait presque à demander mais c'est au prix d'une violente baffe mentale que je me restreins. Cela concerne Aelys et cet homme. Pas mes oignons, en somme. Et je peux m'empêcher de me sentir embêté pour lui, parce que j'aimerais bien l'aider. Mais je ne peux rien faire de plus. Je ne travaille pas ici. Je ne devrais même pas là, à la base.  Je fais une grimace à l'intention du visiteur :

- Désolé, je peux rien faire de plus. Je ne sais pas quand elle reviendra. Le mieux serait probablement de passer plus tard, si vous avez autre chose à faire... Enfin, normalement cette porte aurait dû être fermée mais il faut croire que Kwan a oublié dans la précipitation. Je vous proposerais bien d'attendre mais comme je vous l'ai dit, je ne travaille pas ici.

Ouais et là, j'ai l'air de quelqu'un qui a l'air d'entrer par effraction dans le bureau, maintenant que je réfléchis à ce que je viens de dire. Oh mais bon sang, pourquoi est-ce que je n'apprends pas à me taire ?  Et je manque littéralement d'en perdre mon stylo quand j'apprends que c'est un flic. Et pas n'importe quel flic. Le chef de la brigade criminelle, rien que ça. Dans ma tête, il y a un Putain de merde ! qui se met à clignoter. Bah voilà. Je vais encore me faire embarquer parce qu'on va croire que j'ai forcé la porte et Aelys va devoir aller me chercher. Vite, faut que je rattrape ma bourde tout de suite.

- Ben Reilly, son... fils adoptif en quelque sorte. Aelys était ma tutrice.

Voilà, on sourit, on répond de façon naturelle et surtout, on ne cède pas à la panique. Est-ce que je viens de lui donner mon vrai nom ? Oh mais qu'est-ce qui va pas chez moi ? Il aura juste à entrer Ben Reilly dans la base de donnée de la police et voir mon casier judiciaire. Aaaaah, mais pourquoi je suis comme ça ? Je me sens obligé de me justifier, pour expliquer ma présence dans un bureau où je ne travaille pas et qui n'est même pas fermé à clé :

- Je passais par là pour lui rendre visite mais elle était déjà partie quand je suis arrivé.

Plus je parle, plus j'ai l'impression de m'enfoncer. Je ferais peut-être mieux de me taire une bonne fois pour toute.


___

it's a beautiful crime
   We fight every night for something, when the sun sets we're both the same. Half in the shadows, half burned in flames. We can't look back for nothin,' take what you need, say your goodbyes.
Revenir en haut Aller en bas
Alaric Smith
Humain modifié
Alaric Smith


https://houseofm.forumactif.org/t3462-alaric-smith https://houseofm.forumactif.org/t3409-alaric-smith-scenario
More about you : When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Ops2

Codename : Akantha (épine)
Pouvoirs : La force : Comme tout vampire, Alaric possède une force surnaturelle, extraordinaire, surtout quand il s'est abreuvé de sang frais.
Pouvoirs psychiques : Il peut également hypnotiser ses victimes. Par son regard, sa voix et son physique séducteur. Il peut ainsi "inviter", "contrôler" une personne en les obligeant à faire ce qu'il désir.
La télékinésie : Il est capable de pouvoir bouger un objet par la seule force de sa pensée.

Alaric ne vieillit pas. En tant que vampire, il garde l'âge et l'apparence actuelle mais cela ne veut pas dire qu'il est totalement immortel. Grâce au sang, il peut également se guérir tout seul de ses blessures et il peut prendre l'apparence d'une chauve-sauris. Or, un vampire a également ses faiblesses. Si Alaric est assoiffé, sa force s’amoindrit. Sa soif est insatiable. Il ne supporte pas non plus le soleil et est obligé de rester enfermé durant le jour. Puisque c'est une créature de la nuit. Il ne peut également entrer chez quelqu'un sans sa permission. Enfin, vulnérable à l'argent et au bois, on peut le tuer si quelqu'un lui plante l'une de ces deux matières dans le cœur.
Emergence :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr112 / 52 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Maitrise :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr112 / 52 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Messages : 144
DCs : Keith - Malik - Kelsey - Simon - Junno - Kwan - Tao - Taïs - Russel - Jay - Artémia - Lauren - Yong-Sun

Lun 8 Avr - 10:31


When all the days go by the firelight

Ft Ben
Oui. C’est extrêmement dommage. De ne pas avoir la douce Aelys en face de moi. de ne pas lui parler en face à face. En tête à tête, perçant ses iris dans les miens pour mieux les déceler, les connaître. Jouant encore un peu plus avec elle. Mais c’est comme ça. Je dois accepter cette forme de défaite. Je dois voir dans cette malchance, une opportunité inespérée. Celle d’en savoir toujours plus sur son entourage. Sur ce qui la fait vivre, exister pour mieux l’entraver. Mieux l’approcher. Mieux combler l'obsession enivrante qui me transperce à chaque instant. Tel un poison, un filtre, un parfum hypnotique dont je ne peux m’en passer.

Certains verraient cela comme une forme de démence. Peut-être. Es-ce que je ressens de la culpabilité? Non. En aucun cas. Es-ce que cela me fait peur, me terrorise, me transperce telle une lame acérée? J’en ris intérieurement. Elle fait partie de moi. Sans savoir pourquoi ni comment, elle fait partie de mon existence et à aucun moment, je ne souhaite m’en détacher. Elle est une drogue, une idée fixe. Elle me fait vibrer et un jour ou l’autre, sera l’heure de nous confronter. Ce qui me réjouit d’avance.

Alors au lieu de partir, je reste là, les yeux ancrés dans ceux de ce jeune homme. Je répond à ses questions en montrant ma plaque mais dans l’attente de réponse en retour. Il semble mal à l’aise en ma compagnie et cela m’amuse. Un rictus étire mes lèvres et je l’écoute, hoche lentement la tête lorsqu’il m’avoue qu’il ne travaille pas ici. C’est bon à savoir, à connaître. Mes épaules roulent légèrement en arrière et ma langue vient discrètement humidifier mes lèvres. Dans un geste habituel. Dans un tic, une manie qui me poursuit depuis plusieurs années. Puis, je hausse les sourcils. Quand il dévoile son nom, son identité surprenante. Ma voix rauque vient à glisser dans la pièce et je murmure, d’un ton détaché quoique grandement intéresser par cette nouvelle :
- Fils adoptif? Je vois. Aelys a toujours eu une bonne âme. Cela ne me surprend guère en quelque sorte.

Courtoisie. Léger sourire accroché au coin de la bouche. Discussion détachée et pourtant. Pourtant. Informations qui s’inscrivent dans mon esprit, dans ma mémoire. Je ne compte rien tenter aujourd’hui. Oh non. Je m’adonne juste à l’observation. Je recolle plusieurs morceaux et les assimilent pour mieux avoir une vision d’ensemble. Quelque part, je souhaite avoir la confiance du jeune et c’est pourquoi, je cherche à le mettre à l’aise. Je cherche à ce qu’il ne s’enfuit pas. Mes iris glissent sur les alentours et j’accroche mon regard sur chaque recoin du bureau, dessinant les tableaux, les plantes, la décoration alentours qui va divinement bien avec sa propriétaire.
- Et bien. Peut-être pouvons nous l’attendre ensemble? J’ai quelques heures à tuer devant moi de toute façon. Comme je l’ai souligné un peu plus tôt, l’affaire est urgente et je suis prêt à attendre un peu. Cela dit…

J’hésite. Je marque un temps de silence. Un temps d’arrêt. Mes sourcils se haussent légèrement sur mon front déjà plissé et je reporte toute mon attention sur ce fameux Ben dont j’aimerai connaitre un peu plus à présent. Comme je l’ai dis un peu plus tôt, il s’agit là d’une opportunité. Un moyen supplémentaire de m’initier dans sa vie. D’en être le spectateur et le prédateur. Et ce jeune homme… Pourrait bien devenir un ami. Quelqu’un que je pourrais aider. Acquérir sa confiance en échange de quelques actualités.
- Dans le cas où je devrais partir, serait-il possible de vous laisser ce dossier? A lui remettre quand vous la verrez? Oh. Et tant que nous y sommes. On peux se tutoyer. Ce n’est pas parce que je fais partis de la police, que tu dois te sentir mal à l’aise en ma compagnie.
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Benjamin Reilly
Clone
Benjamin Reilly


https://houseofm.forumactif.org/t2972-ben-i-know-what-it-s-like-to-have-no-one-and-no-chance-for-a-normal-life https://houseofm.forumactif.org/t2968-this-is-darker-than-red-it
More about you :

When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] IuucpHT
« So many people come through here to begin a new life. Find a new chance. Start everything over again. Why not me, then? »
Codename : Scarlet Spider // Spider-Man
Pouvoirs : Tu vois Peter Parker ? Bah c'est pareil. La différence, c'est qu'il a un lance-toile à impact. Sinon, le reste, c'est tout comme Peter. Il peut même pas se rendre invisible et parler aux araignées comme Kaine ou balancer des décharges électriques comme Miles. Il est juste la banale copie de Peter Parker, rien de plus, rien de moins.

When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] 44798b45c06f02e25a3ae2166df174bdb99b2d9a
Emergence :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr115 / 55 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Maitrise :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr115 / 55 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Messages : 645
DCs : Gabriel, Marc, Lorna, Sean, Jessica Jones et Lucy

Jeu 2 Mai - 21:50
When all the days go by the firelight
Deep inside me, I'm fading to black, I'm fading. Took an oath by the blood of my hand, won't break it, I can taste it, the end is upon us, I swear. Gonna make it. I'm gonna make it
C’est bien la première fois que je me trouve dans la même pièce qu’un flic sans que ça tourne au vinaigre pour ma pomme. Peut-être parce que pour une fois, j’ai pas cherché les problèmes, comme j’ai tendance à le faire devant chaque agent de l’autorité se présentant à moi. Pour une fois, je suis sage. J’ai rien à me reprocher et en plus c’est le patron de ma mère. Raison de plus pour bien se tenir et être courtois. Que je m’attire des ennuis, c’est une chose. Mais je préfère éviter d’en attirer à ma famille, pour une raison évidente. Je hoche donc la tête en déclinant mon identité, parce qu’on ne sait jamais. Et en espérant qu’il ne reconnaisse pas ce nom en particulier. Je regrette instantanément de l’avoir dit quand je comprends qu’il lui suffira d’une recherche pour voir un casier judiciaire à mon nom. Typiquement moi, merci, bonsoir. Je préfère encore quand on me surprend à chanter I Want It That Way. J’ai une voix dans ma tête qui me hurle de me taire. J’en dis beaucoup trop sur moi. La présence de la police me rend nerveux. Et quand je suis nerveux, je fais n’importe quoi. Classique.

Par chance, mon nom n’a pas l’air de lui être familier. Ou alors il excelle dans l’art de ne rien laisser paraître. L’un ou l’autre, ça m’arrange. Aelys a bon coeur, dit-il. Un sourire se dessine sur mes lèvres alors que je me mets à hocher la tête. En effet. Je pourrais m’étendre pendant des heures sur combien Aelys est géniale mais ça, ça ne regarde que moi. Et je préfère éviter qu’on aille lui répéter. Aelys sait donner des secondes chances et mérite le monde. Mais je suis trop fier pour le dire à haute voix. Je suis naze en ce qui concerne les sentiments, je l’ai toujours dit. Ce n’est pas pour rien que je préfère mettre le nom de mon frère en mot de passe pour mon ordinateur plutôt que de lui à haute voix combien je tiens à lui. Les mots, c’est pas mon truc.

Je passe une main derrière ma nuque quand il me propose d’attendre Aelys. Ouais mais non en fait, j’avais prévu de… De rien. J’ai même pas d’excuses. Et vu que ça a l’air important pour le travail de ma mère, j’ai pas envie de passer pour un enfoiré auprès de son boss. Cela ne m’arrange pas du tout. Mais alors pas du tout. Je vais forcément gaffer et ça va se retourner contre moi si ce n’est pas déjà fait. C’est obligé. Okay, Ben. Tu ne réponds qu’aux questions qu’on te pose. Brièvement. Sans entrer dans les détails. Tu ne parles pas pour rien dire. Tu restes courtois. Tu peux le faire. Je redresse la tête, soutenant donc le regard de l’agent de police.

- Euh… C’est que… Euh…

Un mot après l’autre, Ben. Tu peux le faire. Parler correctement, comme un humain, quoi. Il propose de me tutoyer et j’avoue que je préfère ça. Et pas trop en même temps. Parce que la familiarité, c’est la porte ouverte par laquelle la moindre bêtise me passant par la tête va s’engouffrer, tel que je me connais.

- Oui, bien sûr, on peut faire ça. Je n’ai de prévu aujourd’hui, donc je peux lui remettre au besoin. Et je garderais mes yeux hors du dossier, rien que pour v..toi.

C’est seulement quand la phrase sort de ma bouche que je m’aperçois de ce que je raconte. J’ai même pas tenu dix secondes.

- Je plaisante, hein ? Je ne fouille pas dans… Enfin, je ne fouine pas.

Je suis couleur écrevisse, gêné et gênant. Bien, c’est une bonne façon de commencer la journée. Une bonne façon de passer pour un gland, aussi. J’avais pas dit que je me contentais de répondre aux questions et rien d’autre ? Alors pourquoi je ne peux pas m’empêcher de l’ouvrir ?


___

it's a beautiful crime
   We fight every night for something, when the sun sets we're both the same. Half in the shadows, half burned in flames. We can't look back for nothin,' take what you need, say your goodbyes.
Revenir en haut Aller en bas
Alaric Smith
Humain modifié
Alaric Smith


https://houseofm.forumactif.org/t3462-alaric-smith https://houseofm.forumactif.org/t3409-alaric-smith-scenario
More about you : When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Ops2

Codename : Akantha (épine)
Pouvoirs : La force : Comme tout vampire, Alaric possède une force surnaturelle, extraordinaire, surtout quand il s'est abreuvé de sang frais.
Pouvoirs psychiques : Il peut également hypnotiser ses victimes. Par son regard, sa voix et son physique séducteur. Il peut ainsi "inviter", "contrôler" une personne en les obligeant à faire ce qu'il désir.
La télékinésie : Il est capable de pouvoir bouger un objet par la seule force de sa pensée.

Alaric ne vieillit pas. En tant que vampire, il garde l'âge et l'apparence actuelle mais cela ne veut pas dire qu'il est totalement immortel. Grâce au sang, il peut également se guérir tout seul de ses blessures et il peut prendre l'apparence d'une chauve-sauris. Or, un vampire a également ses faiblesses. Si Alaric est assoiffé, sa force s’amoindrit. Sa soif est insatiable. Il ne supporte pas non plus le soleil et est obligé de rester enfermé durant le jour. Puisque c'est une créature de la nuit. Il ne peut également entrer chez quelqu'un sans sa permission. Enfin, vulnérable à l'argent et au bois, on peut le tuer si quelqu'un lui plante l'une de ces deux matières dans le cœur.
Emergence :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr112 / 52 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Maitrise :
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr112 / 52 / 5When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben] Fonddr11
Messages : 144
DCs : Keith - Malik - Kelsey - Simon - Junno - Kwan - Tao - Taïs - Russel - Jay - Artémia - Lauren - Yong-Sun

Jeu 15 Aoû - 10:46


When all the days go by the firelight

Ft Ben
J’ai toujours trouvé ça réjouissant que d’avoir l'ascendant sur l’autre. De mener la discussion selon mes propres envies, mes propres désirs. J’ai l’impression d’en être le maître suprême et je dois dire que cet entrevu à de quoi fortement m’intéresser finalement. Peut-être parce que je compte faire de ce… Ben, un sorte de pion dont je pourrais utiliser à ma guise. Non pas en le détruisant. Non pas en lui portant préjudice mais bien en usant de son lien avec ma belle Aelys pour obtenir encore quelques informations à son sujet. Pour m’initier plus encore dans sa vie par une autre façon plus douce et plus subtile que notre partie de cache cache à travers de nombreux cadavres laissés par mes propres soins. Oui. Je ne compte pas lui faire du mal. Juste. Parler avec lui, avoir sa confiance et qui sait, donner mon amitié en lui accordant quelques privilèges contre des renseignements qui pourraient bien m’être utile.

Dans le jargon de la police, je dirai simplement que je tâte le terrain. Je profite de ces quelques heures libre devant moi pour faire sa “connaissance”. Pour lui prouver et lui donner envie de se confier, petit à petit, sans que ce ne soit trop facile cela dit. Car j’aime les défis. Toujours. Je ne cherche pas la facilité, bien au contraire. J’aspire à la difficulté pour rendre le jeu plus palpitant. Plus poignant et captivant. Mes yeux glissent sur chaque recoin de ce bureau et mon nez hume ce doux parfum qui m'enivre plus que de raison. Qui pourrait me rendre fou si je n’avais pas un totale contrôle sur la situation. Oui, la belle Aelys a de quoi m'obséder et cette obsession ne fait qu’agrémenter mon envie impétueuse de la chercher, de la frôler à bien des façons.

Quand enfin, je quitte ma contemplation, je me tourne vers ce jeune homme. Je l’invite tout d’abord à me tutoyer. Je veux qu’il se sente à l’aise en ma compagnie. Ma voix ne sonne aucun reproche et mon sourire s’agrandit en le voyant si mal à l’aise et peu sûr de lui.
- Tu as tout à fait le droit de refuser. Promis, je ne t’arrêterai pas pour si peu.

Plaisanter. Lui faire comprendre que je suis de son côté et non l’inverse. Enfin… D’un point de vu extérieur. Manipuler à toujours été un point fort. Je pourrais en user encore et encore tant sa lame peut être fatale et tranchante mais pas de la manière d’une arme. Pas de la façon que l’on pourrait croire. Le pouvoir des mots. Le pouvoir aussi de l’intention. Il y a tout un art derrière et j’aspire à son venin pour bien souvent arriver à mes fins. Alors oui, je plaisante. Je souris. J’affiche un visage confiant et bienveillant. Mes doigts pianotent sur le dossier et je ne peux que rire lorsque ce dernier me promet de ne pas y fourrer son nez.
- Attention, je pourrai bien te prendre aux mots et décider de te surveiller de près.

Même si dans un sens, qu’il regarde ou non m’importe peu. Tout est orchestré pour toucher Aelys. Tout est si magnifiquement tourné pour qu’elle se tourne vers moi et soit touché par le contenu de ce dossier si finement ciselé. Pas de trace de mon passage. Seulement un nom. Le nom d’un cadavre que seule ma chère Cantela sera apte à comprendre, bouleversée qu’elle sera par le contenu intégral de ce dossier.
- Si tu veux être choqué à vie, quand bien te fasse en fin de compte.

Ce cher Ben cherche à se reprendre. Il bafouille, affiche un air penaud, coloré mais je dois avouer que cela m’amuse. Cela me donne une bonne opportunité de m’amuser moi aussi. Un ricanement traverse la barrière de mes chairs et je m’avance, je m'immobilise à quelques pas seulement de sa position, reprenant aussitôt d’une voix grave, quoique légèrement paternel et taquin, ton parfaitement calculé et maîtrisé :
- Me voilà rassuré alors. Ça tombe plutôt bien car je plaisantais moi aussi. Cela nous fait un point commun. Je te fais confiance. Mais dis-moi… Ben. A défaut de me faire passer pour un vieux dont cette question reste existentielle, qu’est-ce que tu fais dans la vie? travail ou encore en étude?
Ⓒayaraven
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
When all the days go by the firelight [Pv Alaric et Ben]
◄ Madness. Madness is the only constant ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS TERMINÉS-
Sauter vers: