RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Turn the lights out - ft. Jennifer Sachs
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Invité
Invité
avatar



Jeu 21 Mar - 17:38
TURN THE LIGHTS OUTft. Jennifer Sachs

Quelle surprise lorsque j’avais reçu la lettre de l’université. Je n’y avais pas fait mes études. Ou tout du moins pas vraiment… J’avais du m’inscrire à l’université de Prenova pour y faire ma thèse. J’avais donc bien fait parti de leur effectif pour trois ans. Mais je n’y avais jamais mis les pieds ayant fait ma recherche chez Stark Industrie. J’avais donc été surpris lorsqu’ils m’avaient demandé de venir animer un colloque en tant qu’intervenant. Mais j’en avais été honoré et j’avais évidemment accepté. Comment aurais je pu refuser. C’était l’occasion de me mettre en avant et pourquoi pas l’entreprise familiale, Dornian Publication ou encore Stark Industrie et de me faire de la bonne pub auprès de mon patron.

Quoi qu’il en soit, je devais préparer mon sujet. Il s’agissait d’un colloque autour de débat sur l’économie et plus particulièrement comment développer son business plan, l’entretenir, le management et la fiscalité. Bref de nombreux maitres de conférence et professionnels étaient invités. Au final je comprenais pourquoi j’avais reçu cette invitation. J’étais actionnaire et au conseil d’administration d’une grande entreprise. Il avait surement plus besoin de mes connaissances en gestion que de mes connaissances en science. Un jeune actionnaire apporté un peu de diversité dans un collectif composé de vétérans de l’investissement et de l’entreprenariat.

Il avait fallu que je me rendre jusqu’à Prenova depuis Hammer Bay. Un chauffeur de Dornian Publication c’était occupé de mon transport et cela m’avait permis de réviser quelques notes pour ne pas être ridicule devant des interlocuteurs qui avait étudier le sujet toute leur vie. Je ne voulais pas rentrer travailler le lendemain en ayant honte devant mes collaborateurs.

« Nous sommes arrivés. »

Mon chauffeur venait d’arrêter sa voiture devant le campus. Il grouillait déjà de monde. On pouvait distinguer les étudiants passant leur soirée sur le campus comme j’avais pu le faire à l’époque et les invités se rendant au débat. L’ambiance de ce genre d’endroit me manquer un peu. J’avais eu de belles années à la fac… Aujourd’hui j’y étais de retour pour transmettre ma pensée. Je n’y aurais jamais cru si on me l’avait dit à l’époque de mes études.

« Je vous retrouverez ici quand vous aurez terminé M. Dornian. » Je n’aimais pas que l’on m’appelle ainsi. Surtout un employé de l’entreprise. Au bureau j’essayais de faire en sorte d’être appelé Dashel. Mais peu d’employés arrivaient à le faire. « Merci. Si vous voulez venir n’hésitez pas. A tout à l’heure. » Et il partit garer la voiture plus loin. Je n’étais pas très en avance. Il fallait mieux que j’aille me faire enregistrer maintenant.

Ce ne fut pas long. Un petit quart d’heure après mon arrivé et j’avais déjà mon badge, ma bouteille d’eau et une place avec mon nom dessus. Je me souvenais de soirée plus folle sur un campus que celle que je me préparais à animer. J’attendais patiemment dans les coulisses de l’amphithéâtre, prêt à rentrer sur scène, prenant une gorgé d’eau.

« Il aurait au moins pu nous donner du vin… » Un rire sur ma droite me fit réagir. « Tous les ans nos intervenants nous le demande. Mais il y a assez d’alcool qui circule sur le campus sans qu’en plus nous en donnions aux professeurs. » Je reconnaissais l’homme qui devait nous présenter à l’assemblée. Notre médiateur se présenta avant de m’indiquer que nous pouvions aller nous assoir. Le débat aller débuter dans un instant.

Je me dirigeais donc vers ma chaise, entouré des interlocuteurs de la soirée. J’avais vu juste, j’étais en dessous de la moyenne d’âge à quelques exceptions prêt. Je m’installais à ma table, face au public. Je n’avais jamais été assis en face des élèves pour une raison sérieuse. Les fois où c’était arrivé, j’étais entouré de jeunes tout aussi éméchée que moi présentant la futur soirée du campus. Maintenant que j’étais ici, sobre et prêt à présenter un sujet important, je voyais les choses différemment.

« J’aurais du avoir plus de respect pour certains profs… » Cette phrase, juste pour moi ne fut entendu par personne et fut parfaitement interrompu par notre médiateur. Il s’approcha du micro central et se présenta à l’assemblée. Il fit un tour de table nous présentant également. J’avais une liste devant les yeux, des personnes avec qui j’allais débattre. Je ne faisais donc pas réellement attention à son discourt, me focalisant plus sur la foule. Seul mon nom retint mon attention. « Dashel Dornian, chercheur en physique et ingénieur chez Stark Industrie, actionnaire et administrateur de Dornian Publication, puis… » Bien résumé. Quelques secondes plus tard, le silence se faisait et un premier intervenant était appelé au micro. Il allait lancé les hostilités. A présent je devais rester concentrer et prendre des notes. Il tapota le micro inutilement. Il n’avait pas cesser de fonctionner entre le médiateur et lui même. Il prit enfin la parole « Bonjour » et puis ce fut le noir.

Au début, il y eut quelques sursaut et exclamations. Cela avait surpris les personnes présentes. Les lumières des téléphones suivirent assez rapidement. La confusion n’était pas aussi importante que si nous avions été dans le noir le plus total. On attendit, plus ou moins en silence. Certains discutaient dans le calme. il devait s’agir d’une panne de courant. Le médiateur ne pouvait plus parler avec le micro mais sa voix portait suffisamment pour nous demander de rester calme et nous informer que le courant allait revenir. Nous attentions donc. Mais plus le temps passait moins nous étions à l’aise. Jusqu’à ce que l’on les entende. Venant d’une autre aille de l’université, à l’extérieur de l’amphithéâtre, on pouvait entendre des cris de paniques et des lamentations. Il ne fallut pas longtemps pour que les personnes présentes dans la salle ne perde patience et que certains paniquent.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 23 Mar - 18:55
" Non ... Vraiment, je crois que là j'ai assez bu ! " affirmait une Jennifer, hilare, alors qu'elle était à peine arrivée à l'Université de Prenova depuis moins d'une heure ! Assise sur une des tables d'un des locaux annexes de la Fac ... Il avait fallu qu'elle tombe sur un de ses collègues au magazine, qui connaissait également un des collègues d'un intervenant... Et de fil en aiguille... La jeune femme s'était laissée invitée pour un petit verre.." Naaan , vous allez pas ouvrir la suivante quand même !? " interrogea-t-elle en sirotant son verre...Au final, même si elle était venue pour un tout autre but... Tant qu'elle lâchait prise... " Jamais vous serez raisonnables ! "

Ou du moins, ils ne l'auraient sans doute pas été si elle n'avait pas été là pour les rappeler à l'ordre ... Un peu ! C'est moins titubante que les deux autres hommes que l'étudiante se dirigeait désormais de son propre chef vers la salle du coloque à l'autre bout du batiment... Elle ne s'étonna pas de ne plus voir les deux au bout d'un certain moment ...

Peu importe, même ici à Genosha, et avec tout ce qui pourrait -facilement- la distraire, elle avait décidé de tenir bon, parce que c'était désormais à elle, et rien qu'à elle, qu'elle voulait se prouver qu'elle en était capable...

Capable d'être autre chose que ce que les personnes qui l'ont cotôyée ont vue en elle... Si ça commençait par ce colloque, bien qu'un peu enivrée... Qu'à cela ne tienne ! Jenny s'était dirigée vers la porte -par chance encore entrouverte- pour se faufiler à l'intérieur... En tant que représante à la fois de GenoLifeStyle , de la Hammer Bay University et également de la Sachs & Co... Elle espérait surtout que les caméras resteraient uniquement braqués sur les intervenants, histoire qu'elle n'ait pas à rendre de comptes à ses parents et à tout le reste de la famille !

Après avoir poliment salué chacune des personnes autant affiliées au magazine, qu'à l'université -dont un prof qu'elle détestait...- elle s'installa tout en sortant de quoi prendre des notes, observant les différents intervenants de la soirée... Seul ceux qui semblaient parfaitement maîtriser leurs sujets ressortaient vraiment du lot, avec leurs fiches, leurs statistiques et tous ces trucs... C'était d'office beaucoup plus drôle avec un peu d'alcool, d'ailleurs ... Beaucoup riaient mais, il n'y aurait donc pas de rappel !?

Peu importe, le sujet fut rapidement lancé... Bien sûr les graphiques décriant à quels points certains quartiers de la ville étaient aisés comparés à ceux qu'on apparentait plus à des taudis ou à ceux appartenant à des populations moins évoluées... Des solutions ? Pas forcément tout de suite ! Un certain Dashel Dornian s'avança pour prendre la parole .. Physicien et ingénieur pour Stark... Un homme d'avenir donc qui ne cessait d'étendre son univers... Le sujet était posé de toute façon, plus qu'à savoir comment les choses allaient être abordées...

Et puis ..Le noir complet ! Vraiment ? Jennifer demeura pourtant sur place, bien qu'un peu paniquée, elle resta éclairée grâce à la faible lumière émise par son Smartphone... " Rien de très grave apparemment.." chuchota la blonde à une femme -plus âgée- qui semblait un peu pâniquée pour essayer de la rassurer... De longues minutes passèrent finalement, où elle eut tout le temps de reprendre ses moyens, essayant de surveiller ses affaires et sa zone de confort... Jusqu'à ce que celle-ci soit complètement envahie ! Des cris de paniques... Des gens qui se lamentaient à cause d'un danger proche... Vraiment ? " Hé ! Doucement ! Ahh ! " Jen' se fit rapidement bousculer par une autre dame, avant qu'un homme ne prenne le passage aussi, en emmenant son fils... La native du Texas eut à peine le temps de se mettre à l'écart qu'elle fut bousculée une dernière fois, sa chaise basculant jusqu'à la faire tomber.

" Attention, bon sang c'est quoi votre problème HEIN !? " elle avait attrapé son sac par réflèxe en tombant, se remettant de ses émotions pour courir vers le bureau où s'étaient réunis les principaux intervenants qui n'avaient pas encore pris la fuite, un peu paniquée... Mais il y avait moins de monde de ce côté-là et elle ne risquait pas d'être bousculée... Elle ignorait ce qui se passait réellement, le pire était que le réseau était plutôt mauvais ici... Si un réel danger se profilait à l'horizon, il fallait qu'elle fasse preuve de prudence, tant pis pour le sujet qui aurait réellement pu être intéressant ... Vu les cris, elle aurait préféré que ce soit juste un agitateur, ou au mieux des cambrioleurs mais.." Est-ce quelqu'un voit quelque chose !? " ... elle essayait de ne pas céder à la colère, c'était pas gagné...
Revenir en haut Aller en bas
Turn the lights out - ft. Jennifer Sachs
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: