RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Morgan Reed
Dieu
Morgan Reed


https://houseofm.forumactif.org/t1374-tell-me-would-you-kill-to-prove-you-re-right-o-morgan https://houseofm.forumactif.org/t1361-i-lie-to-myself-all-the-tim
More about you :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Giphy
Ceos, Eosphoros, Hesperos

---

The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Mlp8

Codename : Tenebris
Pouvoirs : Changement de forme et de plan. Télépathie et emprise. Hallucinations et cauchemars. Création de matière spectrale et contrôle des ténèbres.

The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN 7ixw
Emergence :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr115 / 55 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Maitrise :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr115 / 55 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Messages : 564
DCs : Amaury, Ryan, Hailey, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Ven 10 Mai - 0:41




The rage caged within burns like a hellfire
So what if you can see the darkest side of me?
No one will ever change this animal I have become.
I can't escape this hell. So many times I've tried.
But I’m still caged inside. I can’t escape myself.
So many times I’ve lied. But there’s still rage inside.



☾☾ Silence assourdissant pulsant en mes tympans. Perturbé par les échos alentour des camarades qui s'affairaient. Des alliés improvisés rejoints depuis quelques années à la suite de murmures prononcés. Des bribes d'informations grappillées durant mes escapades nocturnes durant une période d’antan. Un temps d'auparavant, où je commençais à me plonger en ces recoins obscurcis. A effleurer les limites d'une légalité trop précaire pour que je m'y intéresse réellement. Touchant du bout des doigts le côté imprégné par la pénombre, teinté par les vices déstructurés de la société. Rien qui ne me plaisait, mais pourtant je m'y complaisais. Réaliser ce qui était pour beaucoup, considéré comme le sale boulot. Revenir avec les mains maculées, le visage ensanglanté. La terre sous les ongles et les traits endurcis. L'âme noircie, l'esprit effacé, l'être enfermé. Plus rien de l'humanité, seulement la bestialité. Instinct primaire qui reprenait les pleins pouvoirs, qui grattait à la surface en brisant les chaînes enserrées. Fers détruits et brisés pour une liberté plus totale et brutale. Abrupte réalité qui se dépeignait avec plus de profondeur, à mesure que le temps passait. Que je rejoignais les ténèbres qui m'ensevelissaient. Sensation sensiblement similaire. Familiarité et pourtant, étrangeté du moment. Crépitement sous la peau, adrénaline coulant inlassablement. Appréhension et pourtant, impatience sur l'instant. Grésillement perturbateur, me tirant de mes pensées, tandis que je vérifiais l'attirail investi pour la mission de la soirée. Encore un contrat spécialisé, concernant une affaire des plus sombre et à la dangerosité bien précisée. Règles instaurées par le supérieur désigné afin de parvenir à une réussite calculée. Grognement du bout des lèvres en y repensant, mon esprit s'acharnant à démentir les points apportés par autrui. Raison certaine de la part de l'ancien militaire radié qui dirigeait la team d'une main de fer. Mais son autorité l'aveuglait et des variables semblaient n'avoir pas été considérées. Pincement amer des lèvres, alors que je me détournais du matériel, dardant mes iris sur les contours du supérieur qui appelait l'équipe à se regrouper.

Son discours était bref, concis, mais ses attentes me dérangeaient. Toujours ces volontés de vouloir nous foutre par paires pour mieux coordonner les étapes. En soi, logique imparable, mais le facteur qu'il ne prenait pas en compte était le plus important. Les caractères intrinsèques et les idiosyncrasies de tout un chacun. Certains d'entre nous ici ne jouaient pas des mêmes règles en ce qui concernait l'effort de groupe. La team n'était qu'un terme pour regrouper les individus froids, sanguinaires, hautains et hargneux comme nous. Les parias de la société, les connards rebutés. Beaucoup de têtes brûlées, de personnalités désordonnées. Ces enfoirés prêts à tout renverser, et à tuer la première raclure sur leur chemin les empêchant de passer. Des gens qui n'avaient pas peur de se salir les mains ou d'être aveuglés par les sombres vices qui vibraient en eux. La team de bâtards au sang chaud, les enflures acharnées qu'on était. Des putains de mercenaires engagés pour les pires atrocités. Et ce soir n'échappait pas à la règle. Contrat d'assassinat sur plusieurs cibles, toutes regroupées au même endroit le soir-même. Une sorte de rencontre au sommet, quelque chose qui me dépassait. En vérité je m'en foutais, tant que j'avais le loisir de pouvoir en buter quelques-uns. C'était tout ce qui comptait. Les éliminer, salement, proprement, on s'en battait royalement. Et plus le compte des victimes désignées augmentait, plus élevé serait le nombre de billets récupérés une fois le contrat exécuté. Non pas que le besoin d'argent était une nécessité en l'instant. Juste que je pouvais enfin profiter de ce contrat pour me défouler et me décharger, peu importait ce qui était à la clé. Et après toutes les horreurs passées, et malgré tout le malheur causé et les incidents provoqués, ce soir, on recommençait. Ce soir, des têtes allaient tomber, et le sang n'allait pas cesser de s'écouler. Pour mon plus grand intérêt.

Malheureusement une ombre maculait le tableau de mes espoirs pour la soirée. L'ex militaire m'intimait de me joindre à un camarade, et pas n'importe lequel. Lee, un collègue que je côtoyais depuis ma première journée ici. Le rare ici ayant un réel potentiel, de ce que j'avais pu observer. Mais aussi, le seul qui me faisait grogner plus qu'à l'accoutumée. Sa nature renfermée et froide se rappelait à moi, alors que j'avais l'impression de voir des fragments de ma personnalité en lui. Image quelque peu déstructurée, mais sa vision ne pouvait que me laisser rancunier. Agacé par ce qui semblait nous relier, nous rapprocher, alors que jamais je ne l'avais envisagé. Grmbl. Je grognais en regardant en sa direction, mes traits s'étirant subrepticement. Hochant la tête tout en râlant silencieusement, acceptant le sort qui s'imposait. Qu'il soit là ou non, cela n'allait pas réellement changer quoique ce soit. Tant qu'il me laissait tranquille et que je pouvais faire ce que je voulais. Au moindre faux pas et à la première interférence, je ne donnais cependant pas réellement cher de sa peau. Après tout, je détestais la proximité d'autrui et donc de lui, presque autant que je détestais la pire personne que je connaissais dans ma vie. Que ce soit lui ou moi qui y passait, l'un dans l'autre, ça pourrait m'arranger. Clignant des paupières et secouant doucement la tête, je chassais ces pensées de mon esprit, me concentrant sur la tâche attribuée. Le discours était désormais terminé, et tout le monde retrouvait son poste pour la soirée. Je retournais ainsi vérifier les armes avant d'aider à tout déplacer dans les véhicules noir de jais. En un silence presque sacré, je terminais les préparatifs avant de rejoindre Yong-Sun. M'arrêtant près de lui en croisant les bras contre mon torse. Observant avec mutisme le reste de l'équipe s'affairer devant lui. Aucun mot échangé entre nous, une froideur émanant pourtant. Les traits étirés, un grognement étouffé au creux de la gorge. Muscles tendus, tension présente sous la peau. Mâchoire crispée, et tremblements fébriles mais contrôlés, des membres contractés.

Une fois le tout préparé, un simple regard partagé, œillade concernée, hochement de tête et je grimpais à l'avant de la camionnette, aux côtés du conducteur désigné du véhicule. Le trajet se passait en un silence relativement précaire alors que j'étudiais à nouveau les plans établis. Repassant les étapes en mon esprit, tentant de trouver des solutions aux variables non abordées. A peine le temps d'en dégoter  une poignée, que déjà les véhicules s'arrêtaient. Nous déposant à quelques pas, déchargeant le matériel nécessaire. Le jeu sanglant se profilait à l'horizon. Les dés hasardeux étaient lancés. La partie la plus intéressante du contrat allait commencer. L'action s'installait lentement alors que l'équipe se mettait en place pour attaquer. Certains sur les toits, d'autres au niveau des portes principales. Quelques-uns à côté des sorties de secours, ou encore proches des entrées menant aux niveaux inférieurs. Le temps s'étendait en cette attente insidieuse, l'appréhension pulsant dangereusement. L'adrénaline percutant les veines lorsque le signal était donné, et que tout le monde s'élançait en une impulsion pour se faufiler à l'intérieur. Plongeant dans l'obscurité, telles des ombres entraînées. Effleurant les ténèbres sempiternelles en plein cœur de l'enfer désigné. L'horreur éternelle pouvait enfin débuter. Et la bête infernale se déchaîner. ☽☽

CODAGE PAR AMATIS


___

@Pando There is no tomorrow. Watch me walk away. Painting my life in grey. All that I wish for is fading away. The time is now. Surrounded by shadows. Painted by colors of darkness. The final last word. Close to insanity.
❝Shadow surrounds me everywhere❞
Revenir en haut Aller en bas
Yong-Sun Lee
Hybride
Yong-Sun Lee


https://houseofm.forumactif.org/t3773-yong-sun-lee https://houseofm.forumactif.org/t3766-yong-sun-lee
More about you : The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Kifu
Comme son souhait l'exige, Yong-Sun n'éprouve aucun sentiment. Aucun émotion heureuse. Il ne sourit jamais. Ne rigole jamais. Il n'éprouve aucune affection pour ses proches. Il est constamment neutre et grogne régulièrement. Taciturne. Froid. Glacial. Yong-Sun est cependant très loyal. Il suit les ordres de Morgan a la lettre. Par contre, il ne répond qu'à ses ordres. Par son manque d'émotion, Yong-Sun peut s'avérer très dangereux, violent, brutal dans le cadre de ses missions. Il ne fait aucune différente entre hommes et femmes. Entre danger potentiel ou simple enfant. Son travail avant tout et il s'avère également être un Chef de la team exemplaire. Par contre. Bien qu'il ne le montre pas et le montrera jamais. Il est très protecteur et peu donc voir d'un très mauvais oeil si quelqu'un s'amuse à s'en prendre à sa famille.
Codename : Neukdae
Pouvoirs : * Force, et vitesse surhumaines : En tant que loup-garou, Yong-Sung a une force, une vitesse bien plus supérieur à la moyenne qu’un simple humain. Surtout dans les période de pleine lune. Sous son apparence de loup, il peut chasser aisément les gibiers les plus habiles et décapiter facilement une proie d’un coup de patte ou de griffes acérées.
* Sens surhumains : Yong-Sung a un odorat, une vue, une ouïe, un toucher et un goût plus prononcé que le commun des mortels. Il peut habillement sentir un danger s’approcher. Une autre meute de loup à proximité et il peut voir distinctement à la nuit tombée. (Vision nocturne)
* Régénération : S’il subit une blessure, Yong-Sung peut se régénérer. Principalement une nuit de pleine lune. Mais cela ne le protège pas de la mort. Si la blessure est trop importante. Si on lui coupe la tête par exemple ou si on utilise l’aconit tue loup, il succombera comme tout être vivant.
* Particularité Alpha : En tant qu’Alpha, il peut faire preuve de soumission face à un autre loup. A condition que le loup adverse est dans un rang inférieur au sien.
* Capacité à transformer un autre en loup-garou : Il peut transformer un être humain par sa morsure ou par griffure.

En tant que loup-garou également, sa colère peut aussi être décuplé. Lui donnant envie de tuer et de faire preuve d’une grande bestialité.

Emergence :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr110 / 50 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Maitrise :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr112 / 52 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Messages : 201
DCs : Keith - Malik - Artémia - Jay - Junno - Tao - Kwan - Taïs - Kelsey - Russel - Simon - Alaric - Lauren

Dim 26 Mai - 19:47

The rage caged within burns like a hellfire

Atmosphère pesante pour certain. Atmosphère normal et insignifiante pour d’autre. La team est réuni. La team se prépare. La team s’organise pour ce qu’elle fait le mieux : tuer. Prendre des vies sans culpabilité, aucune. Yong-Sun a tout quitté pour ça. Son travail. Sa richesse. Son entreprise familiale. Même sa jeune épouse dont son absence lui importe peu. Ou pas du tout. Il ne regrette pas son choix. Il ne le regrettera jamais. Car le regret ne fait pas partie de son être. De son âme, ravagée par un vide intense. Une obscurité présente. Son visage reste stoïque. Ses traits restent tiré. Son expression, figée et il se contente d’écouter, bronchant seulement de temps à autres comme un tic qui le perce depuis l’enfance. Il ancre son regard noir sur leur chef. Sur leur dirigeant partit alors dans un long discours.

Bataille à venir. Bataille dessinée. Bataille attisée ou seule la mort y mettra fin tant la dualité ne laisse aucune place à la fuite. La team n’est pas lâche. La team n’accepte aucune défaite. La team déverse le sang et le déversera jusqu’à ce que la grande faucheuse la perce. Oui. Avenir choisi. Chemin tout tracé, le déviant d’un futur ennuyeux. D’un avenir vaporeux. Ses bras se croisent contre sa poitrine et il s’adosse contre un mur. Il écoute. Il écoute chaque mot et ses sourcils se froncent sur un front déjà plissé. Il lève parfois les yeux. Il gronde, soupire devant la lenteur de ces mots prononcés.

Le temps est long et sa patience, effritée. Mais son visage ne montre aucun aspect. Froideur. Aridité. Frigidité dans les moindres détails. Immobilité bientôt brisée par un ordre murmuré.
- Tss.

Equipe imposée. Nom claquant à ses oreilles comme un boulet à ses chevilles. Une chaîne dont il ne peut visiblement s’extirper. Dont il ne peut visiblement se défaire. Nom qui pourtant, à des traits similaires. Un caractère ressemblant. Une force homologue qui les rend aussi indestructible que dangereux. Duo implacable mais duo non souhaité. Non voulu. Présence toléré mais sans grondement des deux côtés. Par ailleurs, un Grmbl en retour et un regard bref, scellant leur sort sans plus broncher.

C’est comme ça. Ordre formulé. Ressentiment pas plus exposé. Le discours s’achève enfin et chacun se disperse à la préparation d’une guerre déclarée. Certains s’occupent des armes. D’autres s’occupent des moyens de locomotion. Team qui a les traits d’une grande armée. Une armée pourtant composé des pires individus jamais créé. Temps défilé. Minutes écoulés. Pas de place pour les mots. Pas de place pour une discussion inutile avec son voisin. Son coéquipier. Chacun fait ce qu’il a à faire et tout le monde y trouve son compte.

Silence. Silence dans la nuit qui s’écoule. Silence dans la pénombre alentours. Un hochement de tête. Une inclinaison de menton et la camionnette les emmène. Elle démarre. Le silence les poursuit et les traits restent figé. A l’arrière du véhicule, Yong-Sun observe. Ecoute. Toujours. Son visage reste de marbre et son coeur bat lentement. Régulièrement comme si rien en lui ne le transperce. Ni la peur, ni l’appréhension. Ni même la compassion alors que tout le monde sait ici, que certains ne s’en sortira pas vainqueur. Team complète mais team qui aura de nombreuses pertes. C’est une certitude. Une vérité. Certains y verraient pourtant de l’espoir. L’espoir que tout le monde revienne en vie. L’espoir de garder leur camarade assis tout à coté. L’espoir de ne perdre aucun être cher. L’espoir de préserver un ami. Un soldat. Un camarade. Mais espoir pourtant inexistant. Pourtant insignifiant.

Sentiment que Yong-Sun ne peut comprendre. Sentiment que Yong-Sun renie, au plus profond de son être. L’espoir est une faiblesse et il ne cache pas son dégoût pour cette émotion bien inutile. Un nouveau grondement traverse la barrière de ses chairs et la camionnette s’arrête. Les dépose à un endroit bien précis, si finement calculé. Le sang les appelle. La soif de la bataille n’est plus très loin. La team s’organise, se disperse de plus belle pour contourner le bâtiment. Ce bâtiment qui abrite leur ennemi. Le camp adverse à atteindre. La team sait parfaitement quoi faire. La team n’est pas une armée de jeune bleus, fiévreux sur le champ de guerre. Un signal. Un unique signal et ils foncent sans état d’âme. Ils pénètrent à l’intérieur de la bâtisse, armes en main. Prêt à les utiliser à la seconde même d’une silhouette rencontrée.

Mais cette entrée. Pourtant bien organisé. Pourtant si finement préparé. Ne donne pas le tableau escompté. Bâtiment vidé. Sans aucun être à l’intérieur. Bâtiment vidé. Sans aucune silhouette reculant sous l’effet de surprise. Même infime en vu des adversaires confrontés. Froncement de sourcil. Grognement tandis que Yong-Sun sert ses poignards entre ses doigts pliés. Ses yeux glissent dans la pénombre et ses muscles se tendent. Sa respiration se bloque. Ses traits deviennent d’autant plus rigides et il murmure, susurre à l’attention de son coéquipier. De Morgan. De son comparse imposé immobile et sur le qui-vive à ses côtés :
- C’est un piège. Nous nous sommes fait avoir sur toute la ligne.

Voix rauque. Ton grave et ampli de neutralité presque en totale contradiction avec l'atmosphère troublée. Hurlements au dehors. Cri perçant la nuit. Agitation soudaine tandis que ses impressions sonnent juste. Véridiques. Les voilà attaqué mais attendu. Attendu depuis des heures durant. La team s’est fait avoir à son propre jeu. A ses propres loies. Yong-Sung gronde et se retourne à temps pour entrer dans l’oeil de son assaillant, sa lame bien aiguisée.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Reed
Dieu
Morgan Reed


https://houseofm.forumactif.org/t1374-tell-me-would-you-kill-to-prove-you-re-right-o-morgan https://houseofm.forumactif.org/t1361-i-lie-to-myself-all-the-tim
More about you :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Giphy
Ceos, Eosphoros, Hesperos

---

The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Mlp8

Codename : Tenebris
Pouvoirs : Changement de forme et de plan. Télépathie et emprise. Hallucinations et cauchemars. Création de matière spectrale et contrôle des ténèbres.

The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN 7ixw
Emergence :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr115 / 55 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Maitrise :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr115 / 55 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Messages : 564
DCs : Amaury, Ryan, Hailey, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Jeu 30 Mai - 15:12




The rage caged within burns like a hellfire
So what if you can see the darkest side of me?
No one will ever change this animal I have become.
I can't escape this hell. So many times I've tried.
But I’m still caged inside. I can’t escape myself.
So many times I’ve lied. But there’s still rage inside.



☾☾ Un passage improvisé au travers des couloirs que l'on arpentait. Un écho étouffé qui s'élevait, s'étendait et se réverbérait avant de succomber. Les bruits de nos pas pourtant aussi silencés qu'on le pouvait. Bruissement des tissus recouvrant les ombres que l'on était. Contours fondus dans la pénombre précaire qui nous entourait. Secondes écoulées qui s'éternisaient alors que j'avançais. Juste derrière la silhouette de l'acolyte imposé. Grognement échappé du bout des lèvres, rage écourtée au détriment d'une grimace étirant mes traits. Mon regard parcourant les quelques détails que je parvenais à discerner dans l'obscurité. Une absence d'intérêt, du moindre signe d'une présence ennemie indiquée. Indices éparpillés, évincés du tableau que l'on composait. Sombre réalité qui s'épanchait sous mes pupilles dilatées. Les prémisses déstructurées d'une idée qui s'incrustait en mes pensées. Imprimée à l'arrière de mes paupières, dès lors que l'on franchissait un recoin isolé. Une pièce évidée, délaissée d'un quelconque passage, d'une trace signifiée. Mes sourcils se fronçaient, mes paupières désormais plissées. Iris recouverts d'un voile opacifié. Mon attention se portant sur le silence qui régnait. L'acolyte de la soirée brisant l'absence de bruit en un murmure soupiré. Souffle susurré tandis que je raffermissais ma prise sur mon arme, à la sécurité retirée. La pulpe raclant la texture de la crosse gravée. Une pression sensiblement rassurante, qui m'ancrait à la substantialité. La voix de Yong-Sun parvenant à mes tympans, m'informant de ce que j'avais déjà pu constater. Un grognement s'échappant à nouveau, un soupir frustré. Fébrilité et tremblement imprégnant ma voix qui subitement éclatait, bien que grommelée. Sans déconner. Toute cette situation était un putain de traquenard bien trop maîtrisé. Et dans la hâtise de nous débarrasser de ces ennemis sur le papier, on venait de foncer tête baissée. La team risquait de se retrouver piégée, du fait des manques trouvés dans les plans élaborés. Putain ! Je grognais sous l'assaut de cette colère qui grondait en mes entrailles contorsionnées. Tension qui s'épanchait sous la peau, crépitait sous l'épiderme échauffé. Muscles tendus en une posture précaire, tandis que je percevais dans l'atmosphère, la tangibilité du danger. Une intuition qui s'avérait se révéler être justifiée. Vraie.

Un cri perçant brusquement le silence qui autrefois régnait. Des hurlements résonnant au loin, provenant des profondeurs des lieux écumés. Des voix explosant même au dehors, à l'extérieur du bâtiment abandonné. Ou du moins, pas autant que je l'avais pensé. Des fugaces mouvements précipités fendant l'obscurité. Contours dans la nuit prolongée. Images contrastées. Les figures cachées se prostrant à notre visibilité. Les éclats des respirations hachurées alors que les cibles s'élançaient. Un temps d'arrêt. Mes poumons compressés par mon souffle que je retenais. Une impulsion précaire qui m'entraînait. Alors que je me laissais m'écarter. Écroulé à terre, roulant au sol parmi les pierres, pour éviter le coup porté. La poussière s'élevait, invisible parmi la pénombre qui régnait. Mais les particules se déposaient insidieusement sur ma langue alors que j'inspirais. Me tiraillant la gorge tandis que je me retenais de tousser. Comprimant les épanchements en à-coups qui me transcendaient. Figé un court instant, je dardais un regard plissé mais calculateur sur la scène qui se jouait. Au moins trois silhouettes d'un côté, et quatre de l'autre, bien terrées. Figures perçues malgré l'obscurité, par un hasard que je ne saurais expliquer. Une fraction de seconde écoulée, le temps reprenant le cours invétéré. Yong-Sun désormais éloigné d'un autre côté, alors que quelques ennemis me contournaient. Je grognais brusquement, une rage insidieuse s'épanchant en mon être transporté. Enfiévré par l'adrénaline qui pulsait en mes veines gonflées. Mouvements précipités, gestes brusqués. Ma paume enserrant la crosse avec fermeté. Canon dirigé vers les figures qui apparaissaient sans jamais cesser. La poudre embaumant alentour tandis que j'appuyais. La balle fusant droit devant, fendant les airs pour percuter la chair masquée. Liquide carmin et vermeil épanché au moindre coup dirigé. Un mort, un décédé. Rage intensifiée qui, furieusement, grondait. Colère dirigée vers ces ennemis, haine portée qui jamais ne tarissait. Et bien que ces enfoirés me faisaient reculer, les corps continuaient de sombrer. Percutaient la texture sous leurs pieds. Les cadavres recouvrant ce qui était encore foulé par ceux qui restaient. Les quelques rares survivants d'un carnage auquel ils avaient participé. Et auquel il ne pourraient échapper. Clic. Pas tant que je les traquerai.

Echo perturbé de ma respiration erratique qui se réverbérait. Soupir étouffé parmi l'atmosphère chargée de ces présences indésirées. Sous l'assaut de leurs coups répétés, je le leur rendais en les attaquant sur le côté. En contournant un ennemi qui tentait de m'avoir à revers, je parvenais à le maîtriser. Le maintenant de sorte à viser les ennemis tout en me servant de lui comme un bouclier. Son corps tressautant contre moi, alors qu'il se faisait percer des balles de ses alliés. Un ricanement mauvais me prenait tandis que je m'occupais toujours plus d'en éliminer. Grognant de rage au passage, la colère frustrée ne pouvant être oubliée. Clic. Remarquant le magasin complètement déchargé, j'entamais un repli stratégique vers un coin reculé. Retrait sécuritaire pour un moment, un instant qui me serait d'une forte utilité. L'ennemi tombait brusquement au sol alors que je le relâchais, en reculant vers la zone auparavant repérée. Parvenant de justesse à éviter les balles qui fusaient alors que je m'y dirigeais. L'une d'entre elle me perçant tout de même l'épiderme, tandis que je pestais. Serrant les dents en grognant, réprimant l'éclat enragé. Tiraillement certain dans le bras qui m'empoignait. Inconfort précaire, évincé par l'adrénaline qui s'écoulait. La douleur recalée à un second plan que je ne pouvais en l'instant estimer. Obnubilé par la situation qui se déroulait. Mon attention toute attirée par les assaillants qui allaient m'encercler si je ne me bougeais pas pour m'en tirer. Grognant pour la forme, je rechargeais mon arme en un mouvement fluide du poignet. Levant la tête, tournant mon visage vers une figure en retrait. Visant et tirant sans plus compter les secondes jusqu'à ce qu'il ne se mette à s'écrouler. Mon intérêt concentré sur ceux qui restaient. Mais malgré l'étude de leur terrain et de leurs tactiques à laquelle je m'étais adonné, je ne remarquais pourtant qu'à l'ultime seconde, ces contours qui se contrastaient dans l'obscurité. Une figure juste derrière, une ombre qui s'élançait. Un éclat brillant capturant mon regard écarquillé. Impulsion qui m'empoignait, un réflexe oublié. Passant par dessus l'obstacle qui me cachait. Mais l'écho d'un hurlement résonnait pourtant, alors qu'une lame se logeait dans ma chair déchirée. Raaaargh ! Grognement échappé du bout des lèvres, douleur épanchée. Une paume enserrant l'arme pour la retirer prestement et, plus loin, la balancer. Avant de se poser sur la cicatrice qui allait se former. Main sur la percée pour contenir le liquide sacré. Réprimant les plaintes qui manquaient de s'échapper, je pressais plus ardemment sur la plaie décorée. Ma cuisse, pleinement percutée par la lame métallique affûtée. M'empêchant de me redresser prestement pour continuer les hostilités. Mes dents se serrant au moindre mouvement prolongé du membre touché. Ma respiration hachurée devenant plus encore chaotique et perturbée. Le tiraillement s'étendant, alors que je peinais à me redresser. Discernant malgré la brume épanchée devant mes iris voilés, ces contours qui s'approchaient. Qui me menaçaient de par leur proximité non sollicitée. Grognement écourté, souffrance élancée. Tremblements qui m'assaillaient tandis que la haine s'écoulait sous l'épiderme, semblait crépiter. La réalité s'inscrivant plus à même, devenant vérité. Ils m'avaient. J'étais fait. ☽☽

CODAGE PAR AMATIS


___

@Pando There is no tomorrow. Watch me walk away. Painting my life in grey. All that I wish for is fading away. The time is now. Surrounded by shadows. Painted by colors of darkness. The final last word. Close to insanity.
❝Shadow surrounds me everywhere❞
Revenir en haut Aller en bas
Yong-Sun Lee
Hybride
Yong-Sun Lee


https://houseofm.forumactif.org/t3773-yong-sun-lee https://houseofm.forumactif.org/t3766-yong-sun-lee
More about you : The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Kifu
Comme son souhait l'exige, Yong-Sun n'éprouve aucun sentiment. Aucun émotion heureuse. Il ne sourit jamais. Ne rigole jamais. Il n'éprouve aucune affection pour ses proches. Il est constamment neutre et grogne régulièrement. Taciturne. Froid. Glacial. Yong-Sun est cependant très loyal. Il suit les ordres de Morgan a la lettre. Par contre, il ne répond qu'à ses ordres. Par son manque d'émotion, Yong-Sun peut s'avérer très dangereux, violent, brutal dans le cadre de ses missions. Il ne fait aucune différente entre hommes et femmes. Entre danger potentiel ou simple enfant. Son travail avant tout et il s'avère également être un Chef de la team exemplaire. Par contre. Bien qu'il ne le montre pas et le montrera jamais. Il est très protecteur et peu donc voir d'un très mauvais oeil si quelqu'un s'amuse à s'en prendre à sa famille.
Codename : Neukdae
Pouvoirs : * Force, et vitesse surhumaines : En tant que loup-garou, Yong-Sung a une force, une vitesse bien plus supérieur à la moyenne qu’un simple humain. Surtout dans les période de pleine lune. Sous son apparence de loup, il peut chasser aisément les gibiers les plus habiles et décapiter facilement une proie d’un coup de patte ou de griffes acérées.
* Sens surhumains : Yong-Sung a un odorat, une vue, une ouïe, un toucher et un goût plus prononcé que le commun des mortels. Il peut habillement sentir un danger s’approcher. Une autre meute de loup à proximité et il peut voir distinctement à la nuit tombée. (Vision nocturne)
* Régénération : S’il subit une blessure, Yong-Sung peut se régénérer. Principalement une nuit de pleine lune. Mais cela ne le protège pas de la mort. Si la blessure est trop importante. Si on lui coupe la tête par exemple ou si on utilise l’aconit tue loup, il succombera comme tout être vivant.
* Particularité Alpha : En tant qu’Alpha, il peut faire preuve de soumission face à un autre loup. A condition que le loup adverse est dans un rang inférieur au sien.
* Capacité à transformer un autre en loup-garou : Il peut transformer un être humain par sa morsure ou par griffure.

En tant que loup-garou également, sa colère peut aussi être décuplé. Lui donnant envie de tuer et de faire preuve d’une grande bestialité.

Emergence :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr110 / 50 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Maitrise :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr112 / 52 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Messages : 201
DCs : Keith - Malik - Artémia - Jay - Junno - Tao - Kwan - Taïs - Kelsey - Russel - Simon - Alaric - Lauren

Mer 5 Juin - 14:24

The rage caged within burns like a hellfire

Sentiments à peine dévoilés. Traits inlassablement tirés. Yong-Sun gronde et son grognement persiste quand l’autre ajoute une remarque non souhaitée. Pas nécessaire et ampli de sarcasme murmuré.
- Tss.

Le mercenaire lève les yeux aux ciel. Ses sourcils se froncent sur un front déjà plissé mais il n’a ni le temps ni l’envie de s’en formaliser. Car l’ennemi arrive. L’ennemi les prend à revers. Il perce le bâtiment vidé, les prenant à leur propre piège instauré. Couteau lancé. Hostilité ouverte. Bataille instaurée, versant le sang et la brutalité propre à leurs êtres. La team est attaquée. La team voit ses heures comptées. Leur cri transperce le silence et l’agitation règne dans ce bâtiment censé emprisonné leur adversaire. Mission ratée. Echec cuisant sous les ordres d’un chef, qui n’a pas pris en compte toute les possibilitées. Il en subira les conséquences. Team qui s’éparpille. Tantôt dedans. Tantôt dehors.

Survivre est devenu une nécessité. Muni de ses poignards, Yong-Sun attaque. Yong-Sun regarde ce premier homme basculer en arrière. Le sang gicle et se propage sous ses yeux vidés de toute émotion amère. Colère. Agacement ressenti. Même léger. Ses doigts piquent sous la manche si finement gravée et son regard glisse sur le côté tandis qu’un autre tente cette fois de le viser. Pas de peur dévoilée. Pas de panique implantée. Yong-Sun n’éprouve rien sinon cet infime déplaisir qui le fait grogner. Son corps bascule en avant et il roule sur le sol. Il tente d’esquiver la mort sous ses plus viles aspects. La balle fuse et la fumée glisse dans l’entrepôt désaffecté. Signe d’une animosité apparente. Yong-Sun grogne sous un frôlement qui lui impose une douleur subite. Il est touché. Pas assez cependant pour ralentir sa course effrénée. Son pied reprend contact avec le sol et genoux plié, il se redresse légèrement, ancrant son regard noir vers cet homme qui n’aura pas le temps de recharger son fusil d’aplomb.

Sa main s’élance. Un cri grave traverse la barrière de ses chairs. L’asiatique tend son bras vers le haut et sa lame affûtée transperce la gorge brûlante du condamné. Un gargouilli s’échappe de ses lèvres gercées. Nul victoire éprouvée. Nul sourire traversant ses traits. Yong-Sun reste là. Quelques instants. Quelques secondes écoulés, à regarder l’ennemi se figer. A observer le filet de sang s’écouler dans sa bouche si mortellement percée.

Team qui voit naître ses premiers cadavres. Qui voit ses premiers corps sombrer. Les uns après les autres. Un camarade tombe à ses côtés, crâne explosé par une balle sifflante. Caché par un nouvel assaut. Prêt. Si prêt qu’un liquide carmin se dépose sur le visage du mercenaire qui glisse simplement son regard de côté. Pas de serrement au coeur. Pas de tristesse éprouvée. Juste de la colère. Une rage bouillonnante prête à exploser sous la réalité qui le transperce de part et d’autre.

Echec cuisant. Bataille qui ne tourne pas en leur faveur. Respiration saccadée tandis qu’il se redresse. Reprend d’un coup sec, la lame devenue ensanglantée. Bruits de corps. Bruits de balle qui fuse dans tous les sens. Le bâtiment devient un cimetière et chaque seconde les propulse vers une défaite amère. La mort n’est qu’une question de temps désormais mais hors de question d’abandonner. Hors de question de courber l’échine, ou même de demander une retraite. Car la team n’est pas genre à reculer. A brandir drapeau blanc pour la simple et bonne raison qu’ils sont fait de bestialité. Mourir plutôt que de se soumettre. Tel est leur blason gravé depuis leur arrivé.
- Merde.

Injure si rare s’échappant de sa gorge enrouée. Un coup par derrière le ramenant subitement à la réalité. Frappé à l’épaule, Yong-Sun titube. Yong-Sun chancelle. Sa main vient à se poser sur le sol pour ne pas sombrer et il sent son souffle se couper. Ses poignards tombent à terre et il gromelle. Il voit sa vision se flouter. Une souffrance nouvelle le traverse sous un coup plus calculé et une lame le transperce à nouveau, lui soutirant un hurlement déchiré. Du sang. Son propre sang qui coule sous sa matière cuivrée. Couteau qui reste planté à même la chair. Douleur ressentie alors qu’il porte ses doigts à sa manche enfoncée pour le retirer dans un bruit particulièrement amer.

Team qui voit ses effectifs s'amoindrir. Mort le guettant au loin. Yong-Sun redresse la tête et l’ennemi le surplombe de toute sa hauteur. Il ne courbe pas l’échine face au danger. Il se contente de rester là, à demi-agenouillé par ses forces épuisés. Ses yeux ne le quittent pas et alors que l’autre s’approche, rechargeant son arme d’un mouvement habile, il maugrée comme pour accepter son sort avec dignité. Ne laissant que son regard flouté pour exprimer toute sa rage accumulée :
- Tss. T’as tout intérêt à ne pas te louper.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Reed
Dieu
Morgan Reed


https://houseofm.forumactif.org/t1374-tell-me-would-you-kill-to-prove-you-re-right-o-morgan https://houseofm.forumactif.org/t1361-i-lie-to-myself-all-the-tim
More about you :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Giphy
Ceos, Eosphoros, Hesperos

---

The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Mlp8

Codename : Tenebris
Pouvoirs : Changement de forme et de plan. Télépathie et emprise. Hallucinations et cauchemars. Création de matière spectrale et contrôle des ténèbres.

The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN 7ixw
Emergence :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr115 / 55 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Maitrise :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr115 / 55 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Messages : 564
DCs : Amaury, Ryan, Hailey, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Mer 19 Juin - 19:56




The rage caged within burns like a hellfire
So what if you can see the darkest side of me?
No one will ever change this animal I have become.
I can't escape this hell. So many times I've tried.
But I’m still caged inside. I can’t escape myself.
So many times I’ve lied. But there’s still rage inside.



☾☾ La tension de l'instant présent grimpait en l'atmosphère alourdie. Épaissie par l'appréhension du dénouement de la situation prenant place en ces lieux. Les figures de l'ombre des ennemis contrastaient avec le paysage obscurci, s'approchant plus encore en un mouvement maîtrisé et calculé. Gestuelle marquée par une certaine oppression alors qu'ils envahissaient l'espace personnel m'entourant. Un grognement s'épanchait en effleurant la barrière de mes lèvres à cette constatation. Teinté par la rage qui crépitait sous ma peau, m'assaillant ardemment. Une colère assourdie qui pourtant grondait en mes entrailles, à mesure que les secondes s'écoulaient. La fatalité du moment s'inscrivant plus encore alors que le temps semblait ralentir, avant de se figer. Les silhouettes des assaillants s'arrêtant également à proximité, en une certaine synchronicité. Leurs traits s'étirant en un air machiavélique, un ton sarcastique alors qu'ils s'adonnaient à ricaner. Crispé comme jamais je sentais mon corps se tendre plus encore, sous la rage épanchée. L'aura néfaste qui les entourait s'imposait alentour, engendrant une réaction archaïque qui crépitait contre mon épiderme. Instinct primaire qui s'instaurait en des signes particuliers tandis que le point de non retour s'inscrivait. Serrant les dents en grognant je les scrutais se disposer de part et d'autre de ma posture avachie près de l'obstacle précédemment franchi. A moitié redressé afin de mieux les observer et analyser ce qui allait ainsi se dérouler. Mes traits s'étiraient en une grimace enragée lorsque l'un d'eux s'abaissait. Accroupi en face de moi, me toisant d'un air condescendant. Les deux autres jouant avec leurs armes pour marquer leurs intentions. Nouveau grognement qui glissait sur le bout de ma langue, pressée contre l'arrière de mes dents serrées. Je peinais à réprimer les expirations erratiques qui devenaient plus chaotiques sous l'assaut de la haine engendrée. 'foirés... Sonorité claquante et à moitié étouffée par les éclats de leurs voix qui me narguaient. Des bruits entrecoupés par les échos provoqués de leurs armes manipulées.

Ma main se resserrait sur la plaie, une pression ferme pour comprimer l'épanchement du liquide carmin. Mon regard glissant sur chacun d'entre eux, avant d'être attiré par un éclat brillant plus loin. La lame précédemment balancée gisait derrière les trois connards qui s'amusaient à vouloir me malmener. La pulpe de mes doigts picotant soudainement, une démangeaison quelque peu précaire mais tangible, alors qu'une sensation me parcourait. Une impression qui crépitait sous la peau, alors que mes muscles me tiraillaient en l'instant. Les plaies formées par les armes ennemies m'élançant insidieusement tandis que les phalanges de ma main libre se resserraient sur le bout de la crosse du flingue que je maintenais avec peine. Le contact précipité le faisant quelque peu s'écarter de ma prise, je lâchais un énième grognement agacé qui se perdait. Les ricanements mauvais des trois autres salopards se répercutant en étouffant les bribes que je pouvais lâcher. La sensation en mon être atteignant un pic subitement, qui me transcendait. Une impulsion qui martelait mon corps tandis que le sang cognait à mes tempes. L'adrénaline gonflant en mes veines, alors que mon esprit s'épanchait de fébrilité. Un écho abrupt s'élevait brusquement, caressant mes tympans. Une sonorité familière, signature singulière d'une lame qui s'enfonçait dans la chair. L'éclat ardent attirant mon regard subitement. Mes iris s'ancrant sur le cou d'un ennemi, transpercé par l'arme blanche m'ayant auparavant touché. La lame trônait en sa gorge, décorait son cou maculé. Délicat espoir qui revenait sourdement s'imposer en la réalité. Un regard sur le côté, et c'était tout ce qu'il me fallait. Je m'élançais en une impulsion vers mon flingue légèrement reculé, glissant ma jambe contre le sol pour percuter les chevilles de l'ennemi abaissé. Le laissant s'écrouler alors que je l'avais balayé. Roulant par terre, serrant les dents sous la douleur instaurée qui revenait. La poussière s'élevant durant l'action, piquant mes paupières refermées. Ma main se plaquant contre le sol bétonné en un écho abrupt, tandis que j'effleurais du bout des doigts la texture de l'arme qui avait été décalée. Le contact inespéré me rassurant instantanément, une pression qui m'était sécuritaire. J'enserrais la crosse avec plus de fermeté, et profitais de l'élan récupéré pour continuer de me rouler à terre. M'arrêtant seulement une fois sur le dos, les deux bras tendus devant moi, tandis que je visais le second adversaire. Et tirait, en plein dans sa jugulaire.

Un mouvement précipité sur la gauche attirait mon attention, alors que je me redressais en une impulsion. Un réflexe m'emportant malgré la douleur fulgurante en ma jambe tiraillée. Pincement dérangeant qui m'arrachait un grognement alors que je me jetais sur l'adversaire restant. Le dernier ennemi encore vivant. Celui que j'avais fait tomber au sol d'un coup bien placé. Ses bras se mouvant devant lui pour le protéger, tandis que j'amenais le flingue en sa direction pour le viser. Mais un contact dérangeant s'imprimait contre mon poignet, imposant et percutant, qui me fit relâcher l'arme désormais oubliée. Grimace sous l'assaut échauffé alors qu'il s'adonnait à un geste élancé vers mon visage. Ses ongles éraflant la peau de ma joue, sensibilisée par l'impact provoqué. Collision abrupte de son toucher qui se répercutait jusque dans mon cou. Présence qui encensait la haine plus que jamais embrassée. Un regard noir porté sur lui, mes traits durcis par la colère. Intérêt et attention dirigée vers son cas, qui allait me revenir de droit. Mes mains se mouvant en une gestuelle précipitée mais calculée. Mouvement brusque tandis que j'enserrais sa gorge entre mes paumes qui l'oppressaient. Resserrant mes phalanges autour de son cou, l'étranglant au même titre que cette rage qui me comprimait. La douleur qui m'empoignait, écartée à jamais alors que seule sa mort m'importait. Dents serrés et lèvres retroussées alors que j'espérais le voir crever. Le sang cognant à mes tempes en une sonorité particulière, l'adrénaline pulsant furieusement et ardemment. Un écho statique en mon esprit, grésillement à mes tympans, alors que plus rien d'autre ne comptait.  Un silence écourté par les geignements et plaintes échappées. Un fin éclat résonnant sur le côté, m'arrachant de ma contemplation. Léthargie hargneuse reléguée en arrière-plan, tandis que mon regard accrochait cette lame qu'il tenait. Et qu'il dirigeait en ma direction. Impulsion amenée par une vivacité fugace, ma main droite s'élevant en un réflexe pour bloquer son poing resserré sur l'arme dont la pointe effleurait mon menton. Collision qui se répercutait jusqu'à mon épaule, mon coude tremblant sous l'impact. Haine chargée et rage comprimée. Colère épanchée alors que je grognais plus encore sur lui. Ma main sur son cou tournant sensiblement, les phalanges se repliant un moment. Un instant qui s'imprégnait, alors que mon poignet écrasait sa trachée, et que les pliures de mes doigts percutaient d'un mouvement brusqué sa mâchoire antérieure. Sa tête se lançait en arrière et je profitais de son élan pour amener ma main libérée sur son poignet. Enserrant sa main, tournant son poing en un craquement sec. La lame désormais dirigée vers lui tandis que j'imposais un poids sur l'emprise que j'avais. Abaissant l'arme brutalement contre sa chair qui se déchirait. Peau creusée par la pointe encastrée dans sa mâchoire. Le sang s'épanchant autour de lui, tandis qu'il se figeait à jamais.

Des éclats carmins parsemaient mon visage maculé. Une fragrance ferreuse embaumait sur mes lèvres. Instant perdu dans le temps alors que j'admirais l'oeuvre imposée. Un trophée. Retour à la réalité bien trop brusque, tandis que les plaies tiraillaient. Des échos lointain me rattachant à la substantialité. J'expirais lourdement en me redressant avec une certaine difficulté. L'adrénaline m'avait sauvé, mais j'étais désormais vidé. Maigres ressources d'énergie qui persistaient, me permettant de me tenir debout malgré les tremblements et mes muscles crispés. Expiration hachurée tandis que j'avançais avec peine vers les bruits qui résonnaient. Douleur élancée en mon être, mais comme étouffée. Amoindrie par la retombée. Contre-coup qui me faisait grimacer tandis que je m'aidais du mur pour avancer. Fatigue qui s'imposait à mon état quand bien même je luttais pour rester en alerte. Avance, bordel. Me forçant à continuer vers l'origine des échos répercutés, j'approchais du chemin précédemment emprunté. Parcourant la salle en des enjambées précaires, je parvenais tout de même à regagner l'endroit prisé. Enjambant les corps tombés au combat dans cette zone miraculeusement regagnée. Beaucoup de membres de l'équipe, ensanglantés, plongés dans un néant qui les berçait. Inanité qui s'instaurait à ceux ayant sombré, alors que là, juste à côté, se déjouait une survie. Une lutte proche de l'immuabilité pourtant, lorsque je discernais les contours de Yong-Sun, immobilisé au sol. Une grimace étirait mes lèvres tandis que je cherchais automatiquement mon arme. Avant de réaliser que je l'avais laissée dans l'autre partie du bâtiment. Grommelant sourdement, je soupirais lourdement en dardant mes iris sur la pièce. L'assaillant n'avait pas encore entamé un mouvement vers le blessé, et je pouvais peut-être encore parvenir à le stopper à temps. Clignant des paupières, mes iris accrochaient subitement un éclat qui brillait par terre. Les lames du camarade mercenaire, tombées dans la mêlée, trônaient au sol en attendant d'être ramassées. Coin des lèvres qui se repliait, dernier coup d’œil apporté vers l'ennemi. Et je m'élançais en silence. Une impulsion soumise à l'adrénaline qui revenait claquer soudainement. Un ultime coup porté pour me recomposer un air hargneux malgré la douleur épanchée. Parmi la souffrance, la rage grondait plus encore, tandis que j'agrippais la lame. L'enserrant entre mes phalanges repliées, doigts crispés sur le manche. Pulpe échauffée contre le métal glacé. Un mouvement précisé tandis que je me retournais. La respiration hachurée, les dents serrés et un air dur imprégné sur mes traits étirés. La détermination s'inscrivant en l'instant devant cet ultime obstacle dressé au bout de la distance creusée. Comblant le vide imposé, j'abattais l'arme aiguisée sur le dernier ennemi encore en vie. Perçant la chair à vif, déchirant les muscles contractés. Enfonçant plus encore la lame en son corps, laissant le sang s'écouler hors de la plaie. Effluve même de l'essence vitale qui s'envolait en ce dernier souffle poussé. Immuabilité tandis qu'il rejoignait l'inanité. Pour toujours et à jamais.☽☽

CODAGE PAR AMATIS


___

@Pando There is no tomorrow. Watch me walk away. Painting my life in grey. All that I wish for is fading away. The time is now. Surrounded by shadows. Painted by colors of darkness. The final last word. Close to insanity.
❝Shadow surrounds me everywhere❞
Revenir en haut Aller en bas
Yong-Sun Lee
Hybride
Yong-Sun Lee


https://houseofm.forumactif.org/t3773-yong-sun-lee https://houseofm.forumactif.org/t3766-yong-sun-lee
More about you : The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Kifu
Comme son souhait l'exige, Yong-Sun n'éprouve aucun sentiment. Aucun émotion heureuse. Il ne sourit jamais. Ne rigole jamais. Il n'éprouve aucune affection pour ses proches. Il est constamment neutre et grogne régulièrement. Taciturne. Froid. Glacial. Yong-Sun est cependant très loyal. Il suit les ordres de Morgan a la lettre. Par contre, il ne répond qu'à ses ordres. Par son manque d'émotion, Yong-Sun peut s'avérer très dangereux, violent, brutal dans le cadre de ses missions. Il ne fait aucune différente entre hommes et femmes. Entre danger potentiel ou simple enfant. Son travail avant tout et il s'avère également être un Chef de la team exemplaire. Par contre. Bien qu'il ne le montre pas et le montrera jamais. Il est très protecteur et peu donc voir d'un très mauvais oeil si quelqu'un s'amuse à s'en prendre à sa famille.
Codename : Neukdae
Pouvoirs : * Force, et vitesse surhumaines : En tant que loup-garou, Yong-Sung a une force, une vitesse bien plus supérieur à la moyenne qu’un simple humain. Surtout dans les période de pleine lune. Sous son apparence de loup, il peut chasser aisément les gibiers les plus habiles et décapiter facilement une proie d’un coup de patte ou de griffes acérées.
* Sens surhumains : Yong-Sung a un odorat, une vue, une ouïe, un toucher et un goût plus prononcé que le commun des mortels. Il peut habillement sentir un danger s’approcher. Une autre meute de loup à proximité et il peut voir distinctement à la nuit tombée. (Vision nocturne)
* Régénération : S’il subit une blessure, Yong-Sung peut se régénérer. Principalement une nuit de pleine lune. Mais cela ne le protège pas de la mort. Si la blessure est trop importante. Si on lui coupe la tête par exemple ou si on utilise l’aconit tue loup, il succombera comme tout être vivant.
* Particularité Alpha : En tant qu’Alpha, il peut faire preuve de soumission face à un autre loup. A condition que le loup adverse est dans un rang inférieur au sien.
* Capacité à transformer un autre en loup-garou : Il peut transformer un être humain par sa morsure ou par griffure.

En tant que loup-garou également, sa colère peut aussi être décuplé. Lui donnant envie de tuer et de faire preuve d’une grande bestialité.

Emergence :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr110 / 50 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Maitrise :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr112 / 52 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Messages : 201
DCs : Keith - Malik - Artémia - Jay - Junno - Tao - Kwan - Taïs - Kelsey - Russel - Simon - Alaric - Lauren

Lun 8 Juil - 12:48

The rage caged within burns like a hellfire

Sort accepté. Volonté néanmoins de défier son bourreau assigné. Yong-Sun ancre son regard sur l’homme dressé. Ses sourcils se froncent légèrement sur son front plissé. Un grognement traverse la barrière de ses chairs et il lâche un :
- Grr. Qu’est-ce que tu attends?

Dans une voix neutre. En étroite opposition avec tout ce qu’un être humain serait capable de ressentir dans ce genre de situation. Yong-Sun ressent la douleur mais pas la peur. Il ne transpire pas sous sa sentence. Il ne pense pas à sa femme. A cette femme qu’il laissé, abandonné dans leur riche maison pour s’occuper de quelques contrats sur ces terres isolées. Dans cette team. Cette team qu’il a apprit à apprécier. A se sentir chez lui malgré un visage figé. Neutre, impossible à déchiffrer tant il est vidé de l’intérieur. Il ne ressent pas de culpabilité. La culpabilité d’un meurtrier, capable de tuer un enfant quand ce dernier se trouve en travers de son chemin créé. La culpabilité d’un mari. D’un amant. Incapable d’aimer et se contrefichant bien de la tristesse imposée quand son affection est inexistant. Il ne regrette pas la vie. La vie qui lui a été donné comme la mort qui s’apprête à arriver. Là, maintenant. Il ne ressent rien. Oui. Yong-Sun ne ressent rien sinon ces maudites morsures dans son corps touché. Foudroyé par deux coups bien portés, lui aspirant la force escomptée.

Team qui a perdu tant. Qui voit son effectif s’amenuir. Camp ennemi foudroyé par ce même châtiment. Le temps semble s’arrêter et les minutes s’écoulent lentement. Une main posée à terre. Les doigts imbibés de sang, Yong-Sun ne baisse pas la tête et son regard est perçant. Même si son corps souffre à présent. Tremble presque sous les plaies ouvertes. Même si ses jambes flageolent au point de ne plus pouvoir le transporter. Le redresser. Lui donner la force nécessaire d’un dernier mouvement porté. D’un dernier geste vif pour emmener l’ennemi dans sa propre tombe creusée. Il ressent un peu de rage peut-être. La colère muette de ne pas avoir été à la hauteur cette fois. Première dans sa vie de tueur invétéré. Il est là. Il attend mais une action allait tout changer. Et pas n’importe laquelle murmuré.
- Qu…

Ses mots se noient dans sa gorge. Ses sourcils se froncent plus encore à la vue floutée de cette silhouette familière, mettant fin à cette attente. Morgan abat l’homme et ce dernier se cambre sous l’impulsion imposée. Visage qui se crispe, se fige sous la caresse d’une lame dans sa chair désormais à vif. Lèvres qui s’entrouvent légèrement sous le coup de la surprise. Le sang se verse mais pas le sien. Cela a de quoi le décontenancé. Un peu du moins. Sa mâchoire se crispe et ses yeux se posent sur cette silhouette. Cette figure figée similaire à la sienne. Ironie. Ironie du sort d’un collègue. De ce mercenaire qui attise ses nerfs. Qui a le don de l’irriter mais qui vient pourtant de lui sauver la mise. Oui. Ironie. Ironie d’un destin qui a décidé de les unir. D’une autre manière. Duo qui a toujours fait ses preuves. Duo futur qui n’est qu’à son commencement. Bataille qui prend fin. Calme qui revient tandis que le dernier ennemi chavire. Bascule. Rend son dernier soupir avant de tomber dans un bruit sourd. Dans le néant affligé.
- Tss.

Victoire émise. Plus aucun ennemi à transpercer. Plus aucun effort à fournir. Yong-Sun grogne et ses yeux glissent sur le cadavre encore chaud. Il ne s’écroule pas sur le sol. Il ne lâche pas ses barrières et se contente d’apposer sa main sur son épaule. Il se contente de grogner, sentant ce liquide visqueux sur ses doigts rugueux. Il sait. Il réalise que rien ne sera plus comme avant. Il connaît la gratitude. La gratitude d’un soldat à un autre quand la vie a été sauvée. Épargnée à bien des façons. Il connaît. Oui. Le sentiment de gratitude et même si ses grognements ne le prouvent nullement, il est reconnaissant. Oui. Reconnaissant envers son rival, dressé devant lui à présent :
- Morgan.

Voix rugueuse dans ce silence retombée. Tête qui se baisse légèrement sous un mouvement mesuré. Sueur glissant sur ses traits murés. Figés par une même expression quasi-inexistante en réalité. Dans cette allure pourtant si blessée. Volonté de plier l’échine. De courber sa nuque dans un respect fraîchement créé. Oui. Yong-Sun s’incline. Yong-Sun se soumet à son sauveur inavoué et la sincérité de ses mots glissent dans sa gorge enrouée :
- Tu m’as sauvé. Je te dois la vie. Dorénavant, je serai ton plus fidèle serviteur. Demande moi ce que tu voudras, je le ferai. Je serai ton soldat désormais.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Morgan Reed
Dieu
Morgan Reed


https://houseofm.forumactif.org/t1374-tell-me-would-you-kill-to-prove-you-re-right-o-morgan https://houseofm.forumactif.org/t1361-i-lie-to-myself-all-the-tim
More about you :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Giphy
Ceos, Eosphoros, Hesperos

---

The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Mlp8

Codename : Tenebris
Pouvoirs : Changement de forme et de plan. Télépathie et emprise. Hallucinations et cauchemars. Création de matière spectrale et contrôle des ténèbres.

The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN 7ixw
Emergence :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr115 / 55 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Maitrise :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr115 / 55 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Messages : 564
DCs : Amaury, Ryan, Hailey, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Dim 14 Juil - 17:05




The rage caged within burns like a hellfire
So what if you can see the darkest side of me?
No one will ever change this animal I have become.
I can't escape this hell. So many times I've tried.
But I’m still caged inside. I can’t escape myself.
So many times I’ve lied. But there’s still rage inside.


☾☾ L'impact abrupt de cette lame transpercée en la chair adversaire délaissait un silence des plus pesant. Ardente absence d'un moindre bruit perturbant l'atmosphère encore alourdie. Par les coups portés et les corps tombés, écroulés au sol tels des débris. Tessons de porcelaine maculant le béton armé de la pièce délabrée. Abandon de l'âme, soupir lâché. Ultime murmure qui se perdait alentour, avant de se figer. En un silence immuable qui perdurait. Scène comme imprégnée en l'instant, un moment à jamais incrusté. Temps qui reprenait, alors que je tournais le poignet. Mouvement habile tandis que la lame perforait plus encore les entrailles, frôlant l'intérieur d'un organe. Vitalité essoufflée d'une courte durée alors que je grognais en une expiration écourtée. Agacé et épuisé par toutes ces présences qui n'étaient plus désormais. Celle de l'ultime ennemi s'envolant telle de la fumée. Disparaissant à jamais dans le néant. Une fin brutale qui lui seyait. Digne de ce à quoi il avait pu participer en tendant ce piège des plus organisé dans lequel la team était tombée. Arrêt de son existence mérité, aux yeux des survivants épargnés. Grognement acharné et sensiblement enragé s'échappant d'entre mes lèvres alors qu'enfin la lame se libérait. Liquide carmin maculant la pointe affûtée ainsi que le manche encore enserré entre ma paume qui tremblait. Contre-coup de l'adrénaline employée, particules épanchées et écoulées en mes veines encore gonflées. Respiration écourtée tandis que le corps sombrait en claquant au sol telle un pantin désarticulé. Poupée de chiffon à jamais oubliée, que je contemplais un instant. Laissant mon regard glisser sur l'allié par après. L'être sauvé par une intervention que j'aurai pu ne pas exécuter. Et pourtant. Secondes écoulées à déceler au fond de son regard un étonnement qui se reflétait en mon esprit. Iris voilés par l'indécision et le doute, quand bien même la surprise d'avoir survécu primait. Souffle erratique envolé un instant, perdu dans le temps. Pupilles dilatées retournant s'ancrer sur le cadavre avachi à mes pieds. Mouvement de la cheville, pour le pousser plus loin, suivi d'un grognement dégoûté. Saleté.

Dure journée qui venait de tomber, s'achever alors que je remarquais. Fin d'un contrat actuellement réalisé, malgré les pertes essuyées. Aucune autre âme que Yong-Sun et moi-même, errant en ce bâtiment désaffecté. Repos mérité qui s'annonçait, alors qu'un poids s'écroulait sur mes épaules. Paupières qui me piquaient un instant, la fatigue se manifestant. On devait pourtant encore se barrer d'ici, mais rien ne pressait. Pas tant qu'on était encore en sécurité. Quoiqu'un peu précaire, mais en ce moment, je m'en fichais. J'expirais doucement alors, en me décalant légèrement. Me retournant lorsque le silence fût écourté par la voix rugueuse de mon allié. Intérêt dardé directement sur son visage qui soudainement s'abaissait. Toujours prostré à même le sol en une figure des plus figée. Un instant de flottement où je continuais de le regarder sans réaliser. Sans comprendre son intérêt soudain à me parler alors que tout était terminé. Sourcils froncés et paupières plissées lorsqu'il la rouvrait, s'exprimant en une sincérité des plus déconcertante. Citant l'évidence, me faisant presque rouler des yeux devant l'intérêt. Arrêté à même le mouvement, avant même qu'il ne soit lancé. Ou même décidé. La suite s'imprégnant plus encore à même la réalité. Me coupant court dans mon élan à peine entamé. Un ricanement mauvais manquant de m'échapper, alors que je le réprimais. A la dernière seconde, lorsqu'il m'annonçait sans ciller qu'il me serait fidèle. Qu'il ferait ce que je dirai. Blague de mauvais goût, que je croyais. Avant de comprendre qu'il n'en était rien de faux. Qu'il disait la vérité et surtout, qu'il le pensait. Connaissant cet homme froid et amer tel qu'il était, je ne pouvais plus penser qu'il plaisantait. Étrangeté que d'y croire, en réalité. Mais le contraire l'était plus encore, en vérité. Le poids de la réalisation marquant l'instant, qui s'étendait. Imprégné d'un silence solennel, montrant l'authenticité de la situation. Du moment qui s'ancrait à jamais. Et qui allait devenir plus important que pensé. Dans le futur qui s'annonçait, proche comme plus éloigné.

Le sérieux de l'aveu confié, la confession avouée, me perturbant tout autant qu'elle me fatiguait. Me tirant un soupir agacé. Ugh... Souffle dépassé et lassé de tout ce qui s'était déroulé et surtout de ce qui venait de s'ajouter. De se déjouer durant les dernières secondes écoulées. Mes phalanges se serrant plus encore sur la lame maculée. Un court instant avant que de dépit, je ne la balançais à nos pieds. L'écho tintant de l'arme percutant le sol, seule anomalie perturbant le silence annoncé. Imprégnant l'atmosphère d'une électricité que je ne parvenais pas à analyser. Différente d'une tension animée, et lointaine d'un certain intérêt. Évincée en arrière-plan, cependant jamais oubliée, comme bien des choses dont je me serai pourtant passé, mais qui revenait sans cesse me hanter. Pensées chassées de mon esprit d'un mouvement de tête sur le côté. Air légèrement frustré étirant mes traits, se peignant à même mon visage creusé et maculé. Ma main venant chercher par instinct ce paquet que je gardais toujours à proximité. Caché bien discrètement derrière les protections du gilet. L'ouvrant dans la foulée et attrapant une cigarette que j'apportais à mes lèvres humidifiées. La glissant entre les recoins, avant de récupérer mon briquet. Ma paume s'échauffant contre le métal glacé, le pouce roulant contre la pierre, la faisant tinter. Une flamme brûlant ardemment, tandis qu'elle venait décimer les fragrances du poison adoré. La fumée embaumant alors contre mon palais, une effluve qui instantanément semblait me calmer. Soupir distrait, paupières refermées doucement. Savourant le parfum dégagé un court instant. Avant de rouvrir les yeux et de me laisser guider. M'approchant de Yong-Sun sans maîtriser, me laissant choir à ses côtés. Tombant par terre sans grande élégance, sans contrôle d'une quelconque image à restaurer. Sombrant au sol, succombant à la fatigue qui me transcendait. Transperçant mes muscles sensiblement endoloris et tout autant à l'agonie. Décès prématuré d'une réputation à laquelle aucunement je ne tenais. Arrière du crâne qui effleurait le béton armé, alors que je tirais. Taffes sur taffes pour me calmer et profiter d'un instant de répit mérité. Sans pour autant briser le silence qui s'étendait. Ne répondant toujours aucunement à la sincérité prononcée par mon allié. Résidant en une immobilité persistante et légèrement apaisante. Ne bougeant plus seulement que pour soupirer les effluves qui s'envolaient en des arabesques stylisées. Les contemplant distraitement tandis que je me perdais en mes pensées. Ressassant ce qui venait de se passer. En ce moment précis, je savais désormais. Que sur lui, je pouvais compter. À jamais. ☽☽

CODAGE PAR AMATIS


___

@Pando There is no tomorrow. Watch me walk away. Painting my life in grey. All that I wish for is fading away. The time is now. Surrounded by shadows. Painted by colors of darkness. The final last word. Close to insanity.
❝Shadow surrounds me everywhere❞
Revenir en haut Aller en bas
Yong-Sun Lee
Hybride
Yong-Sun Lee


https://houseofm.forumactif.org/t3773-yong-sun-lee https://houseofm.forumactif.org/t3766-yong-sun-lee
More about you : The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Kifu
Comme son souhait l'exige, Yong-Sun n'éprouve aucun sentiment. Aucun émotion heureuse. Il ne sourit jamais. Ne rigole jamais. Il n'éprouve aucune affection pour ses proches. Il est constamment neutre et grogne régulièrement. Taciturne. Froid. Glacial. Yong-Sun est cependant très loyal. Il suit les ordres de Morgan a la lettre. Par contre, il ne répond qu'à ses ordres. Par son manque d'émotion, Yong-Sun peut s'avérer très dangereux, violent, brutal dans le cadre de ses missions. Il ne fait aucune différente entre hommes et femmes. Entre danger potentiel ou simple enfant. Son travail avant tout et il s'avère également être un Chef de la team exemplaire. Par contre. Bien qu'il ne le montre pas et le montrera jamais. Il est très protecteur et peu donc voir d'un très mauvais oeil si quelqu'un s'amuse à s'en prendre à sa famille.
Codename : Neukdae
Pouvoirs : * Force, et vitesse surhumaines : En tant que loup-garou, Yong-Sung a une force, une vitesse bien plus supérieur à la moyenne qu’un simple humain. Surtout dans les période de pleine lune. Sous son apparence de loup, il peut chasser aisément les gibiers les plus habiles et décapiter facilement une proie d’un coup de patte ou de griffes acérées.
* Sens surhumains : Yong-Sung a un odorat, une vue, une ouïe, un toucher et un goût plus prononcé que le commun des mortels. Il peut habillement sentir un danger s’approcher. Une autre meute de loup à proximité et il peut voir distinctement à la nuit tombée. (Vision nocturne)
* Régénération : S’il subit une blessure, Yong-Sung peut se régénérer. Principalement une nuit de pleine lune. Mais cela ne le protège pas de la mort. Si la blessure est trop importante. Si on lui coupe la tête par exemple ou si on utilise l’aconit tue loup, il succombera comme tout être vivant.
* Particularité Alpha : En tant qu’Alpha, il peut faire preuve de soumission face à un autre loup. A condition que le loup adverse est dans un rang inférieur au sien.
* Capacité à transformer un autre en loup-garou : Il peut transformer un être humain par sa morsure ou par griffure.

En tant que loup-garou également, sa colère peut aussi être décuplé. Lui donnant envie de tuer et de faire preuve d’une grande bestialité.

Emergence :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr110 / 50 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Maitrise :
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr112 / 52 / 5The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN Fonddr11
Messages : 201
DCs : Keith - Malik - Artémia - Jay - Junno - Tao - Kwan - Taïs - Kelsey - Russel - Simon - Alaric - Lauren

Dim 22 Sep - 16:09

The rage caged within burns like a hellfire

Oui. Le sang coule de ses blessures mais Yong-Sun n’y prête pas attention. Nuque baissée, échine courbée, sa voix grave perce le silence imposé. Il plie le genoux devant son rival tant détesté. Sincérité derrière des grognements familiers. Droiture derrière son expression tirée. Il sait que sa vie vient d’être sauvé et il connait le code d’honneur. Il en a conscience. Il laisse son hostilité de côté. Autour d’eux, le silence. Le mutisme macabre et froid d’une guerre terminée. D’un combat sans merci entre deux parties. Les cadavres recouvrent la terre. Ils refroidissent. Ils pourrissent mais Yong-Sun ne ressent rien sinon, une infime reconnaissance envers l’homme qu’il a jadis détesté si on pouvait mettre un mot sur ses ressentis bien éphémère. Inexistants et différents du commun des mortels tant il n’en est pas animé.

Aucune peur l'enivre. Aucune tristesse le perce. Aucun soulagement le prend et seul un grognement traverse la barrière de ses chairs, piqué par une vive douleur qu’il estime seulement désagréable. Rien de plus. Rien de moins. Blessé mais s’en contrefichant bien des conséquences. Tiraillé et saignant mais sans appréhendé une quelconque finalité. Yong-Sun ne vit pas dans le passé. Il ne vit pas dans le futur. Il vit dans le présent et ce présent s’offre à lui désormais.
- Tss.

Face à face inespéré. Duo inattendu, insoupçonné. Pourtant force égale, caractère similaire. Équipe efficace qui fera ses preuves dans un futur dessiné. Echo du métal qui tombe lourdement sur le sol maculé. Écho d'un grognement, seule réponse évidente à ses propos annoncés. Yong-Sun fronce les sourcils. Yong-Sun gronde en retour. Sa main souillée vient se poser sur sa plaie pour la compresser. Son visage se tire sans grimacer sous la souffrance infligée. Morgan vient à sortir son paquet de cigarette et l'asiatique le regarde, l'observe, grognant un peu plus sous cette scène dessinée.
- Hum.

Scène non appréciée. Effluve désagréable chatouillant ses sens tiraillés. Sévérité. Énième grondement susurré entre ses lèvres pincées. Pas de mot cependant. Pas de réprimande, juste un regard assombri en direction de l'autre qui se laisse choir à ses côtés.

Dans ce silence tombé, Yong-Sun se tend sensiblement. Non pas à cause de ses blessures qui mettra du temps à cicatriser. Non pas à cause de cette fièvre montée. De cette respiration saccadée qu'il a grand mal à calmer. Non pas à cause de cette guerre déclarée ni la vu de ce cadavre tombé à leur pied mais bien à cause de cette odeur. De cette puanteur dont il ne tolère nullement sa substance. Yong-Sun ne fume pas. Yong-Sun ne se drogue pas. Yong-Sun ne boit pas et il ne supporte pas les injures lancés à la volée. Yong-Sun a des principes cachés et il compte bien le faire savoir à son ancien rival, aujourd'hui devenu l'ami, le boss, le supérieur dont il donnera à l'avenir une pleine loyauté. Ses muscles se tendent. Sa bouche s'entrouvre. Il laisse un nouveau grognement lui échapper. Son buste vient à se pencher et ses doigts entourent, contournent le mégot orangé. Il l'arrache purement et simplement des lèvres de son allié retrouvé. Ses yeux le percent et il écrase ce poison détesté sur le bitume ensanglanté. Oui. Yong-Sun a des principes et il n'hésite pas à le montrer. La cigarette s'effrite sous ses doigts maculés. L'embout rougit devient cendre à mesure qu'il l'étouffe sur le sol, au pied même de son patron attitré. Quand enfin, elle devient inutilisable, étrillé par ses mouvements calculé, il jette le mégot un peu plus loin, claquant d'une voix rauque et mesuré :
- Pas de ça avec moi.

Avertissement donné. Sommation susurré entre ses dents serrés. Sa mâchoire contractée. Une fois libéré de cette effluve exécrable, abhorré, Yong-Sun bascule, recule, s'allongeant pour mieux récupérer. Son dos se pose sur le bitume et il reste immobile. Figé pour mieux se reposer. Ses iris percent le ciel mais il n'éprouve aucun sentiment particulier. Sinon une infime fatigue corporelle dont il ne peut refréner.

Silence, toujours, remplissant ce cimetière à peine créé . Silence choisi et propre à ces deux soldats aguerris. Lassés par l’effort fournis et l’adrénaline tombée. Leur troupe est décimé. Comme leur ennemi ravagé mais subsiste encore une équipe repliée. Prêt à les récupérer après le massacre passé. Victoire acquise. Repos bien mérité. Pause appréciée dans cette attente infime de voir les renforts arriver. Yong-Sun reste muet. Yong-Sun n'a pas besoin de réitérer sa promesse pour savoir si elle a été accepté. Il n'attend pas de réponse de sa part et il sait que Morgan n'est pas genre à la lui donner. Oui. Caractère égale. Similaire. Rivaux passés mais rivaux sur une même échelle de compréhension propre à leur deux êtres casaniers. Le temps passe. Les secondes, les minutes défilent. Le silence se brise enfin au son d'un moteur rugissant dans le court de la nuit défilé. Yong-Sun ne bouge pas d’un centimètre mais il rugit. Il se contente de grogner à l'attention de l'autre assit à ses côtés sans broncher:
- Tss. Enfin.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
The rage caged within burns like a hellfire • YONG-SUN&MORGAN
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Commérage

House of M :: THE OTHER SIDE :: DAYS OF FUTURE PAST-
Sauter vers: