Partagez | 
 

 Chapitre 1.IX : Retour aux sources (pv Cindy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
InvitéInvité

MessageSujet: Chapitre 1.IX : Retour aux sources (pv Cindy)   Ven 25 Nov - 22:33

« Trop de déjà-vu. »
Chapitre 1.IX


Premier Post

Il y avait quelque chose que j'adorais le dimanche matin à Hammer Bay. Il y avait tout d'abord très tôt le matin la plupart des fêtards se tenant la tête, tentant d'échapper à la gueule de bois, ce qui me faisait penser à un hôpital psychiatrique grandeur nature. Il y avait aussi les mamies se rendant au marché, les enfants jouant dans la rue en face de chez moi... Mais surtout, ce que j'adorais, c'était l'odeur du café d'en face pour me réveiller dans un confort des plus extrêmes. J'aimais tout ça... Mais maintenant, c'était plus vraiment le cas. Je me réveillais chez quelqu'un d'autre et chez moi à la fois. C'était officiel, j'étais en colocation avec une fille que je connaissais à peine finalement. Skye. C'était une fille vraiment sympa et pour le coup tolérant. J'avais deux jours de retard, mais me voilà enfin dans mon nouveau chez moi.

Mon réveil m'indiquait sept heures du matin, mais il était quand même l'heure pour moi de me réveiller et d'aller explorer les lieux de mon nouveau chez moi. Mais avant ça... un café. Le calme de cet appartement était incroyable... On entendait que rarement les voisins du dessus, il n'y avait pas de meilleur ami pour squatter le canapé... Tout était trop calme. Ne connaissant pas vraiment les lieux, j'avais simplement décidé d'aller me balader et trouver un café. Je descendais alors dans la rue, me faisant bousculer par un type...

"Wow tu es sérieux mec."
"Désolé ! C'est juste... oh merde."


Quoi ? Je faisais peur à ce point-là . Je tournais la tête pour regarder la direction d'où venait cet homme... Il y avait un bâtiment en flamme. Je dégainais mon appareil photo, c'était juste ce qu'il me fallait pour le Daily bugle. Mon travail me répugnait parfois, j'allais devoir photographier l'horreur de tout un immeuble, tout ça pour les faveurs de Jameson, enfin, si jamais il n'a un cœur et pas une pompe à sang à la place. Je me suis simplement mis à courir pour découvrir de plus près l'horreur. Je pouvais sentir la chaleur et la peur des gens jusqu'ici... Tout ça, c'était comme du déjà-vu. Je regardais cette scène à travers mon objectif et je me sentais mal à l'aise... Comme si je me devais de faire quelque chose . Mais quoi... Je me faisais la réflexion à la suite, mais je ressentais beaucoup trop de choses en ce moment. C'était comme si je me sentais responsable quand quelque chose dérapait.

Un braquage de banques, un vol à l'étalage, un incendie... Je me reprenais, commençant mon shooting de la terreur. Malgré tout, je repensais à tout ça... Qu'est-ce qui m'avait pris à flancher comme ça, d'un coup ? Pourtant, je faisais ce métier depuis un petit moment, j'étais habitué aux atrocités de ce genre, mais j'avais un réel coup de mou...

Je me posais alors sur un banc, pas loin des pompiers pour tenter de choper des informations pour un article que Donna rédigerait, mais j'avais vraiment une forte obsession pour ce qui venait de se passer. Alors je me suis demandé ce que je pouvais faire... Et en me souvenant de la soirée de Kitty, je me souviens avoir croisé ce type, Albert. C'était le petit frère de Cindy, une des premières amies que je me suis fait ici... Elle m'avait même donné un toit pour ne pas mourir de froid. A vrai dire, j'avais eu un souci à la banque, de la paperasse bien ennuyante pour dire que je ne pouvais pas habiter dans un chez moi. Cindy avait été là et malheureusement on c'était perdu de vue...

Je ne savais pas bien pourquoi je pensais à elle en priorité, mais elle m'avait aidé à mûrir et à me prendre en main en si peu de temps. Je prenais alors mon téléphone, histoire de lui parler. Depuis quelque temps, Donna était bizarre avec moi et pas du tout objective... Quant à Sylvester, il avait d'autres chats à fouetter. Cindy était bien ma dernière chance de piger quelque chose à tout ça. Mon pouce tremblant à cause du froid, je composais le numéro de Cindy, portant l'appareil à mon oreille, écoutant le "bip" jusqu'à ce qu'elle décroche.

"Hey Cindy, c'est... Peter. Écoute, je suis désolé de ne pas t'avoir appelé plus tôt, mais je me disais... ça te dirait un café ? Ou quoi que ce soit en fait ?"

Okay, ça faisait un peu "hey salut ! Tu veux être mon rencard ce soir ?", mais c'était vraiment pas voulu... à moitié pas voulu. Bref, j'attendais sa réponse, commençant à paniquer à la vue de l'immeuble en feu. Je m'en allais un peu plus loin.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Cindy MoonHumain modifié
avatar

Silk
3 / 53 / 5
2 / 52 / 5
0 / 50 / 5
Spider-pouvoir : 6ème sens, agilité, vitesse, réflexes, tissage de toiles...
Steven, Jennifer, Mai, Carter, Colleen
240
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Chapitre 1.IX : Retour aux sources (pv Cindy)   Sam 10 Déc - 18:08

Retour aux sources


J’étais allongée sur le lit de Gabriel, prenant toute la place et profitant pleinement du fait que je ne travaillais pas aujourd’hui. J’aurais pu rester chez moi. J’aurais pu aller voir Lydia et m’occuper un peu de Aidan. J’aurais pu faire pleins de trucs mais j’avais préféré faire l’étoile de mer dans le lit de Gabriel. Qu’est-ce qui clochait chez moi ? Pleins de trucs que j’avais la flemme de lister là tout de suite. Parce que j’ai vaguement la flemme aussi. C’est qu’on s’enchaine des journées pas mal à la garde en ce moment. Je soupire de lassitude et me retourne dans le lit pour coller mon nez dans l’oreiller de Gabriel. Huuumpf, ça sent comme lui. Un sourire béat vient se poser sur mes lèvres et j’ai une putain d’envie de m’en coller une. Voilà pourquoi je suis pas allée voir Lydia tiens, elle m’aurait poser des questions sur mon sourire à la con. Jessica l’avait fait. Jean l’avait fait. Carol l’avait fait… toutes les femmes de la garde ou presque m’avait dit que je souriais beaucoup depuis quelques jours. Même Jax m’avait fait une remarque quoi ! Oui oui, celle-là je l’avais pas vraiment vu venir. Et si j’appréciais la raison de mon sourire stupide, j’aimais beaucoup moins le fait de sourire stupidement. J’aimais même pas du tout. Un peu comme de sentir sa place froide dans le lit. Je savais pas depuis combien de temps il était parti, je dormais encore à ce moment là je crois. C’était bien la seule fois où c’était lui qui s’était cassé quand l’autre dormait. Pensant à ça, je fus prise d’un fou rire qui n’en terminait plus. J’étais encore en train d’essuyer les larmes de rire au coin de mes yeux quand mon téléphone sonna. Je me levais, pas bien réveillée pour aller le récupérer dans la poche de mon jean qui trainait dans un coin. Allo ? Oh Peter. Je n’ai pas le temps de parler qu’il débité déjà ce qu’il a à dire. Ce gosse parle trop vite. Enfin le gosse est plus vieux que Albert. L’écoutant s’excuser, j’enfile mon pantalon et pars à la recherche de mon tee-shirt, n’en étant pas spécialement au stade de piquer les fringues de Gabriel non plus. Surtout que je bossais ce soir, j’avais pas envie qu’on passe la soirée à m’interroger sur ce que j’avais fait pour porter un tee-shirt d’homme. Un café ? Bien sur… On m’a déjà vu refuser un café ?   Attend il est quel heure ? Parce que j’ai trop la dalle. On se fait une pizza ? Je me tourne vers le réveil de Gabriel. Ok, il est même pas 12h… tant pis. Je doute qu’il dise non à une pizza. Tu m’envoie un sms avec où tu es et je t’y retrouves ? Le temps de me préparer. Convenant avec Peter qu’on allait faire ça, je raccrochais. Ou il savait que je n’étais généralement pas bien longue à me préparer, ayant vécu un temps avec Albert et moi. Sauf que là j’étais pas chez moi. Et que je déplorais donc totalement l’absence de mes affaires. Genre je n’avais pas mon arme de service chez Gabriel. Je grimace et fini de récupérer mes fringues. Je trouve un élastique à cheveux. Clairement pas le mien. C’était à qui ? Bon tant pis. Je laisse post-it à Gabriel. Je bosse ce soir. A plus. Ce qui était vrai. J’avais journée de repos mais nuit de travail avec Jessica. Je sentais l’interrogatoire de ma sœur de cœur gros comme une maison. Je soupire et claque la porte de l’appartement pour m’assurer qu’elle se ferme bien. C’est que j’ai pas vraiment les clefs pour refermer derrière moi. Bonjoooour ! J’adresse un grand sourire à la voisine de Gabriel, de bien trop bonne humeur pour m’occuper de son cas. Je vise des écouteurs dans mes oreilles, et vérifiant sur mon téléphone, je rejoins Peter. Je l’aperçois facilement, assis sur un banc et visiblement plongé dans ses pensées. Je souris. Combien de temps depuis la dernière fois que l’on s’était vu ? Je n’avais pas compté mais ça faisait longtemps. Rangeant les câbles de mes écouteurs dans ma poche, je franchis le peu de distance qu’il reste, lui faisant signe d’une main. Peter ! Je lui colle une bise sur chaque joue en lui donnant une rapide accolade. Tu vas bien ? Ca fait longtemps ! Une évidence mais j’ai encore visiblement, à la taille du sourire qui veut pas quitter mes joues, le cerveau à l’envers. Je m’en plaindrais surement à Gabriel tiens. Du coup, café ou pizza ? Ah oui par contre, je perd pas le nord.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéInvité

MessageSujet: Re: Chapitre 1.IX : Retour aux sources (pv Cindy)   Mar 13 Déc - 2:06

« Trop de déjà-vu. »
Chapitre 1.IX

Deuxième Post


J'ai jamais eu beaucoup de temps pour Cindy. Je m'en voulais à vrai dire... C'est vrai, j'aurais pu prendre des nouvelles de temps en temps, mais mon boulot avec le Daily Bugle me prenait vraiment tout mon temps au point même que je n'avais même pas eu de vacances. J'entendais enfin le son de sa voix.

Attend il est quel heure ? Parce que j’ai trop la dalle. On se fait une pizza ?

Je souriais déjà. Elle savait vraiment comment me parler. Je devais lui envoyer un message pour lui répondre, je recevais relativement mal tout à coup. Je raccrochais alors le téléphone, me dirigeant déjà vers la station de métro le plus proche. Respirant un bon coup la pollution dans ces foutus métro, je repensais à mon arrivé à Génosha. J'avais pas un seul sous en poche et ma banque m'empêcher d'acheter l'appartement que je convoitais depuis des mois. En pleine soirée avec mon énorme sac de fringue, elle est sortie de nuls parts. Tout à coup, on s'est compris, incroyablement vite d'ailleurs. C'était comme si elle savait exactement ce que j'allais lui dire, comme si elle savait exactement ce que je pensais... J'avais l'impression de me voir dans un miroir parfois avec elle, mais peu importe, c'était sans doute un coup de chance de tomber sur personne aussi merveilleuse à Génosha.

Je sortais du métro, les écouteurs sur les oreilles, regardant en même temps les quelques clichés que j'avais pu prendre de cet immeuble... Je soupirais, me disant que la tragédie du monde plairait très certainement à Jameson pour mettre ça en première page. Je grimaçais au même instant en montant les marches. J'avais encore mal aux cotes à cause des coups que j'avais reçu l'autre fois, il allait peut-être éventuellement voir pour m'acheter de quoi me soigner une bonne fois pour toute. Je devais m'asseoir un peu. Je trouvais un banc pour envoyer un sms à Cindy pour qu'elle me retrouve, continuant de regarder les photos que j'avais pu prendre. Immeuble en feu, immeuble en feu, criminel, braquage de banque, le Maire, Gwen, Gwen, Gwen, Gwen, Gwen, Gwen, Gwen, Gw... Ok pardon. Je me demandais si j'allais pouvoir revoir Gwen. J'avais pas vraiment passé beaucoup de temps avec la jolie blonde, elle me manquait.

Malaxant ma côte endolorie, je sentais tout à coup quelque chose se rapprocher de moi ou plutôt quelqu'un. Cindy était déjà là, elle s'approchait déjà. Je me relevais le plus possible, profitant de chaque baiser sur mes joues. Cindy avait toujours été très douce avec moi et je lui rendais bien.

Tu vas bien ? Ca fait longtemps !
"Oh euh... ouais ! Ouais, ça va. En effet, ça fait longtemps que je voulais te rappeler, mais j'ai eu quelques... soucis à mon ancien boulot."


Elle avait l'air absolument heureuse. À vrai dire, j'aimais beaucoup a penser à cet instant que ce sourire sur ces lèvres étaient à cause de moi, mais il ne fallait pas rêver. Même si j'ai toujours adoré m'imaginer être plus proche d'elle à notre rencontre, j'ai jamais réellement osé tenter quoi que ce soit avec Cindy, c'est peut-être la seule raison valable au fait que j'ai été assez distant. On se taquinait beaucoup et j'avais plus l'impression d'être dans une sorte de friendzone qu'autre chose, rien de plus... C'était donc bel et bien en tant qu'ami que j'allais partager...

Du coup, café ou pizza ?
"Une pizza ! Pourquoi pas, j'ai un peu froid, ça me réchauffera un peu, je suppose."


Je me relevais avec difficulté cette fois, toussant pour cacher un gémissement mal caché, je fixais le visage de Cindy. Elle était vraiment enjouée aujourd'hui et j'avais pas envie de tout gâcher avec une question maladroite ou même en partant à l'improviste, mais je devais au moins savoir.

"Alors, que me vaut ce sourire si radieux ? Pas que tu tirais tout le temps la tronche avant..."

Souvent, Al et moi, on se demandait si elle se sentait vraiment bien. Quand j'habitais encore chez eux, je trouvais souvent Cindy seule, dans le vide. Elle était souvent pensive et j'ai jamais voulu être intrusif vis-à-vis de ça. J'ai jamais demandé par ailleurs où étaient leurs parents... Albert ne m'en avait jamais parlé et je ne voulais remuer un certain couteau dans une certaine plaie.

"Bref, oublie cette phrase, oublie que je me suis ridiculisé... encore. Quoi de neuf dans ta vie Cin ? J'ai croisé ton frère à une soirée il y a un petit moment. J'ai d'ailleurs gagné le concours du plus gros mangeur de pizza ce soir-là ! La classe hein ?"

Ouais, j'essayais de m'approprier les honneurs de ce sourire, au moins pour aujourd'hui. J'imaginais déjà Cindy avec son cynisme légendaire et sa répartie des Enfers, me retourner mon anecdote dans la tronche, mais bon, c'est toujours comme ça avec Cindy et c'est pour ça qu'on l'aime.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
 
Chapitre 1.IX : Retour aux sources (pv Cindy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 7x15 - Get it Done [VF : Retour aux sources]
» MERCY THOMPSON (Tome 1) RETOUR AUX SOURCES de Patricia Briggs
» Mercy Thompson - retour aux sources [Briggs, Patricia]
» Un petit retour aux sources: le gothique
» Amphora Full Aroma : retour aux sources

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: Pit of Memories :: RPs abandonnés-
Sauter vers: