Partagez | 
 

 Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
924
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]   Dim 22 Oct - 23:32



Was it all in my fantasy

FT. Gabriel

Plusieurs semaines s'étaient écoulé depuis le Festival de Prenova. Contrairement à d'autres personnes, qui avaient du rester plus longtemps à l'hôpital, Keith avait pu rentrer chez lui deux, trois jours après le drame. Or, sa blessure aux côtes l'avait contraint de déposer un arrêt de travail, le forçant un temps soit peu à se reposer.

Il avait détesté ça. Ne rien faire. Il avait passé le plus clair de son temps à tourner en rond dans son appart, ronchonnant à la moindre occasion. C'était très difficile à gérer. Tout ça. Il donnait l'impression de ne pas avoir été vraiment touché, à ses proches ou même à Arthur qui passait régulièrement le voir. Mais au fond, il se sentait de plus en plus nerveux, en colère, au point de sentir tout les muscles de son corps se crisper.

Durant la nuit, les cauchemars se succédaient. Rapidement et sans relâche. Il se réveillait le plus souvent en sueur, le cœur battant à tout rompre avec cette étrange impression qu'il n'était pas chez lui. Qu'il vivait dans un rêve éveillé. Un rêve qui n'était en rien la réalité. Dans ces moments là, une boule se formait dans sa gorge. Il se sentait oppressé. Il n'arrivait même plus à respirer. Il lui fallait plusieurs minutes, voir plusieurs heures pour reprendre ses esprits et arriver à se calmer.

Oui, c'était assez étrange. Comme sensation. Certains diraient que c'était le contrecoup. Qu'il avait vécu un traumatisme et que ça s'en irait à un moment donné. Toutefois, le jeune avocat n'était pas sûr. Il n'était plus sûr de rien. Cela avait commencé peu de temps après sa sortie d’hôpital et depuis, Depuis, il n'arrivait tout simplement pas à l'expliquer. Il avait l'impression de bouillir littéralement de l'intérieur. Néanmoins, plus que d'habitude.
- Bordel, lâcha-t-il dans un grognement rageur, repoussant les draps en un geste brusque.

Trop de question se bousculaient dans son esprit. A s'en taper la tête contre un mur. Heureusement, il se rattachait à son métier, à son ambition. Arthur, avec sa capacité à le pousser au delà de ses limites, l'avait convaincu de rejoindre Hydra, élargissant ainsi sa clientèle. Son copain le poussait à se battre, à ne rien lâcher, à se donner à fond dans un tout nouvel objectif : évoluer. Certes, personne au cabinet n'était au courant. Il ne tenait pas à le faire. Il continuait de travailler à Nelson & Murdock Law Office comme si de rien n'était. Cependant, il avait de nombreux projets et il comptait bien les atteindre. Au risque de se mettre quelques amis ou collègues à dos. Si un jour, ils étaient amené à le savoir. Qu'importe. Ou presque. Il l'avait fait en toute conscience. Et il n'en éprouvait aucun regret. C'était son choix, sa voie, son but, il ne reviendrait pas en arrière.

Désormais assis sur le rebord du lit, sourcils froncés, Keith serra les dents, son regard se portant sur son bandage qui recouvrait la moitié de son torse. Sa blessure le tiraillait toujours autant. Le coup qu'il avait reçu avait laissé une profonde marque dans sa chair. Il le sentait. Les médecins l'avaient recousu, désinfecté la plaie mais elle lui faisait toujours aussi mal, même si on lui avait donné des calmants pour atténuer la douleur.

A cette pensée, son attention se porta furtivement sur la petite boite remplie de gélules posée sur le guéridon. Il hésita à en prendre un mais se ravisa, estimant finalement qu'il n'en avait pas besoin. Car après tout, ce n'était pas sa première cicatrice. De nombreuses autres parsemaient sa peau, en plus de ses tatouages. D'une simple coupure à quelques brûlures de cigarette dont les souvenirs restaient flou dans sa mémoire.

Un soupir s'échappa alors de ses lèvres. Pendant un instant, il resta là, immobile, à fixer son bandage d'un air distrait. Quand enfin, il prit la décision de se bouger un peu et s'habilla, direction le cabinet cette fois où il pourrait ne penser à rien d'autre qu'à son travail. Tant pis s'il lui restait encore des jours de repos. Il avait besoin de changer d'air. Maintenant.

Une heure plus tard, le jeune homme se présenta à l’accueil, saluant Karen d'un hochement de tête avant de tomber nez à nez sur Gabriel qui, visiblement, avait eu la même idée de se prendre un café. Super. Comme si je voulais voir sa tronche.
- Hey, marmonna-t-il d'un ton bourru, sans une once d'enthousiasme.

Après tout, entre eux rien n'avait changé. D'autant plus que Keith avait appris récemment la nouvelle, par le biais de Jenni. Son ennemi avait eu une promotion et ô joie, il était devenu officiellement un avocat. Ce qui voulait dire qu'il était arrivé au même niveau que lui, professionnellement parlant.
- J'ai appris la nouvelle. Alors comme ça, tu as eu une promotion? Félicitation. Ça te changera du préposé café, poursuivit-il avec sarcasme, en versant le liquide brunâtre dans l'une des tasses disposées à côté.

En vérité, ça le faisait carrément chier. Tout en lui tournant le dos, il attrapa une cuillère et se mit à touiller sa boisson, prêt déjà à retourner dans son bureau sans savoir ce qui les attendait.

(c) ANAPHORE



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lighter
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Pyrokinésie, toi-même tu sais.
Albert, Jessica, Marc, Kurt & Lorna
931
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]   Dim 29 Oct - 14:43


was it all in my fantasy
am i losing my mind ?

C’était tellement étrange. Retourner au travail, avoir la même routine, comme si de rien n’était. Comme s’il n’était pas en train de devenir complètement fou. Sauver les apparences, qu’on disait. Faire comme si tout était normal quand le monde était en train de s’effondrer comme un château de cartes. Le festival, les Onze… L’impression qui lui nouait le ventre depuis maintenant plus de six mois s’intensifiait. Que ce n’était que le début. Que rien ne serait plus jamais comme avant. Tout s’effritait et tout changeait, pour devenir pire. Il avait les yeux rivés sur ce dossier qui était arrivé sur son bureau ce matin. Maintenant qu’il était avocat, il avait son propre bureau et ses propres clients. La transition avait été déstabilisante mais il s’y faisait. La photo, qui ornait ce dossier le plongeait dans un profond sentiment de déjà-vu qui le mettait mal à l’aise. Et c’était au-delà du simple malaise. Il étudiait le cas depuis un moment, maintenant, étant arrivé au travail plus tôt que les autres après une nuit blanche - ça devenait tellement routinier maintenant qu’il ne s’en formalisait plus - et il y avait quelque chose qui n’allait pas. Le truc bien contraignant, c’était qu’il n’allait pas être seul à travailler sur cette affaire. C’était un dossier épineux, qui nécessitait deux avocats. Et on vous laisse deviner qui était le deuxième. Et qui aurait également la joie de lui annoncer. Il en sautait au plafond, tiens.

Keith revenait enfin au travail après les évènements du Festival et Gabriel était plutôt rassuré. Non pas qu’il s’inquiétait pour cette tête de noeud, mais ça se sentait qu’il leur manquait quelqu’un. Les dossiers s’empilaient et bientôt, le cabinet ne pourrait pas tout gérer. Et puis bon, il s’inquiétait un peu, même s’il préférait boire cul sec un litre d’eau de Javel que de le dire à voix haute. Il repoussa sa chaise. Il ne pourrait pas lui annoncer la très bonne nouvelle sans une tasse de café dans les mains. Travailler ensemble… Il était marrant, Matt. Vraiment hilarant. Il n’y avait qu’à voir dans les yeux de Foggy et de Karen qu’ils trouvaient cette idée merdique. Mais bon, le patron avait parlé et Gabriel n’avait pas le choix. Il allait peut-être faire un effort avec Keith s’il le fallait. Pour le bien du dossier. Mais uniquement pour ça. Quand il passa dans le hall, il vit Karen qui déballait ses affaires pour s’installer. Il lui adressa un sourire, sans s’attarder sur son ancien bureau à lui, qui demeurait vacant. Il avait atteint un de ses objectifs mais il avait toujours cette drôle d’impression de ne pas mériter cette promotion, comme chaque chose positive qui lui arrivait dans la vie. Une sensation désagréable et passagère mais qui le saisissait assez souvent pour que ça en devienne problématique. C’était peut-être à cause de tout ce qu’il se passait dans sa caboche. A faire semblant d’être normal quand il voyait tout ce qu’il avait construit s’effondrer.

Il entendit un pas familier à l’instant où il finissait de remplir sa tasse. Il prit une grande inspiration. Lui laisser le temps de boire un café avant de lui annoncer la nouvelle ? Il venait de revenir, il faudrait le ménager, non ? Et… raté. A peine les premiers mots que Keith prononça, Gabriel avait déjà envie de lui vider le contenu de sa tasse sur la tête. Il serra l’anse en se retenant de toutes ses forces. Sois cool, il a été blessé. Sois cool, il était au festival. Hum. Keith parla encore une fois et Gabriel envoya paitre ses bonnes résolutions. Va te faire voir, Keith. Il se racla la gorge, laissant Keith le dépasser pour retourner dans son bureau. « Avant que tu te comportes comme le roi des connards, j’avais un truc à te dire. » Il fit volte face, avec une impression indifférente. Merde, hein. Il avait essayé. « On a une affaire. Et Matthew a eu la charmante idée de nous mettre dessus. Tous les deux. » Il savoura la vision du visage de Keith en train de se décomposer et se dit qu’il devait avoir la même tronche quand Matt lui avait annoncé qu’ils devraient bosser ensemble. A peu près. Il brisa son immobilité et contourna Keith qui restait planté là. « Le dossier est… particulier. Tu vas comprendre quand tu verras, t’en as une copie sur ton bureau. Donc quand t’auras fini de râler à tout va et que tu l’auras regardé, il faudra qu’on en discute. » Il s’arrêta devant sa porte, se tourna vers lui et lui adressa un sourire sarcastique. « Bonne lecture. » Et va te faire foutre.
made by black arrow

___

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
924
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]   Ven 3 Nov - 12:48



Was it all in my fantasy

FT. Gabriel

Les sourcils froncés, l'air renfrogné, Keith s'apprêtait déjà à rejoindre son bureau. Il n'avait pas envie de rester ici. Il n'avait pas envie de supporter Gabriel trop longtemps ni de voir sa tronche de bon matin. Il avait besoin d'être seul un instant mais alors qu'il marchait dans les couloirs, café en main, la voix de son collègue claqua soudain dans le cabinet, le faisant se retourner.

Il avait quelque chose à lui dire? Sérieusement? Haussant les sourcils, le jeune avocat l'interrogea du regard. De quoi pouvait-il bien vouloir lui parler? De la pluie et du beau temps? Du festival peut-être? Non, impossible. Tout en se raidissant, Keith porta son café à ses lèvres mais quand Gabriel balança enfin de quoi il en retournait, il avala de travers, manquant de s'étouffer par la même occasion.
- De quoi? demanda-t-il, interloqué, après avoir toussoté à plusieurs reprises. Tu peux répéter?

Il avait sûrement mal entendu. C'était pas possible sinon. Pourquoi Matthew aurait fait une chose pareille? Il savait pertinemment qu'aucun des deux ne pouvaient pas se supporter.  A moins que... Putain, il n'avait pas fait ça tout de même? Il n'avait pas fait exprès de les foutre ensemble justement pour cette raison?
- Non mais t'es sérieux là?

A la fois surpris, énervé et décontenancé, le jeune avocat resta immobile, comme un con pendant que son collègue, irrité, le contournait à présent en lui informant que le dit dossier était posé sur son bureau. L'envie de lui balancer une réplique cinglante le titillait. Il se raidit, le foudroyant du regard, murmurant enfin entre ses lèvres pincées tandis que cet enfoiré lui adressait maintenant un sourire sarcastique :
- Connard...

Bonne lecture. C'est ça ouai....

Pourquoi le sort s'acharnait contre lui? Keith avait encore du mal à croire qu'il allait devoir bosser avec ce trou du cul, avec l'obligation de rester le plus professionnel possible. Serrant les dents, il poussa un juron puis s'enferma enfin dans son bureau, posant un regard assassin sur ce dossier qui l'attendait si sagement.

Un soupir s'échappa alors d'entre ses lèvres. Tout en portant son café à sa bouche, le jeune avocat se résigna et s'assit sur sa chaise, commençant enfin sa lecture. De toute façon, il n'avait pas le choix. Le patron avait parlé et il devait avouer qu'il était plutôt curieux d'en apprendre plus sur ce sujet. Car il était assez rare d'être amené à être deux, pour s'occuper d'une affaire. Il devait bien avoir une raison à cela. Plissant les yeux, il se mit alors à parcourir le dossier, s'arrêtant de temps à autre pour reprendre sa respiration.

Visiblement, c'était une histoire de drogue mais pas que. Gabriel avait raison quand il lui avait dit un peu plus tôt que la cause était particulière, épineuse. Au fur et à mesure de sa lecture, une drôle de sensation l'envahit. Une sensation de profond malaise, accompagné d'une rage silencieuse. Tandis qu'il tournait les pages, les une après les autres ses mains se mirent soudain à trembler. Pour quelle raison? Le jeune avocat n'en avait aucune idée or, tout son corps se crispait comme si le simple fait d'être immergé dans cette affaire le rendait particulièrement irritable, nerveux, voir apeuré.

Pourtant, depuis qu'il travaillait pour Hydra, ce n'était pas la cause qui le dérangeait. Il avait désormais affaire à de nombreux dossiers pas très net et il n'en ressentait aucune gène pour ça. Alors pourquoi celle-ci semblait-elle le bouleverser à ce point? Pourquoi quand il posait le regard sur ce mec, son corps était prit de spasmes incontrôlables?

Poussant un grognement rageur, Keith s'adossa contre le dossier de sa chaise et resta quelques instants immobile, muet, les yeux fixés sur le mur en face comme s'il cherchait par là par se calmer.

Il lui fallut d'ailleurs un bon quart d'heure avant de se décider enfin à rejoindre le bureau de son collègue, tout à coté. Dossier sous le bras, il se permit même d'entrer sans frapper, se postant devant lui, l'air grave et particulièrement sérieux.
- Ok. En effet, c'est particulier, dit-il d'une voix rauque, passant une main brève dans ses cheveux. Il va falloir qu'on bosse dur sur cette affaire alors... Tâchons de rester pro pour le coup. Bref.

Tout en disant ces derniers mots, il secoua la tête, se fondant en silence. En gros. Tâchons de ne pas s'insulter cette fois-ci et de se montrer professionnel en toute circonstance. Certes, cela allait être extrêmement compliqué mais cette fois, le jeune avocat était prêt à faire un effort. Juste pour le bien du dossier. Il prit une grande inspiration puis croisa ses bras contre sa poitrine, poursuivant de plus belle en ignorant cette boule qui s'était doucement formé dans sa gorge.
- T'en penses quoi, toi?


(c) ANAPHORE



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lighter
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Pyrokinésie, toi-même tu sais.
Albert, Jessica, Marc, Kurt & Lorna
931
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]   Lun 6 Nov - 19:06


was it all in my fantasy
am i losing my mind ?

Gabriel referma la porte de son bureau en soupirant, perdant toute trace de son sourire sarcastique. Le « connard » balancé à son attention par Keith ? Il l’avait déjà oublié, tant ce genre d’échange faisait partie de son quotidien. Il avait également oublié la façon dont il s’était adressé à lui. C’était inutile. C’était Keith, il ne changerait jamais. Et tant qu’il était capable de l’agresser de bon matin, c’était plutôt bon signe. Au moins, l’Ultimate ne lui avait fait aucun dégât physique irréparable. Pour être honnête, il avait bien d’autre chose en tête, là tout de suite, avec les nombreux événements des derniers mois.  

Il se replaça sur son siège en soupirant, face à ce maudit dossier. Il sentait déjà la migraine pointer le bout de son nez. Parce qu’il devait attendre que Keith lise ces feuilles, il ne pouvait rien faire d’autres que de vérifier son emploi et relire ce qu’il savait déjà. La sensation de malaise en parcourant les pages avait disparue mais… il y avait quelque chose qui n’allait pas. C’était bizarre mais il n’arrivait pas à expliquer pourquoi. Et ce qui le poussait à dire ça, surtout. Ce n’était pas comme si sa propre vie était absolument normale en ce moment. Il faisait semblant mais rien n’était normal. Il balaya les pensées concernant son existence pour revenir sur ce dossier. Pourquoi avait-il l’impression de connaître ce type, alors que c’était la première fois qu’il entendait parler de lui ? Il soupira en prenant des notes, se mordillant l’intérieur de la joue. Il verrait bien ce que Keith en penserait. S’il avait vu juste, ce dernier n’allait pas tarder à débarquer dans son bureau - sans frapper - pour lui en parler.

Il regarda l’heure qui défilait, repoussant doucement sa chaise de bureau pour accéder au tiroir de son bureau et l’ouvrir. Son regard tomba sur un flacon de pilule qui datait des évènements du Pegasus et qui n’avait jamais été ouvert. Normalement, il était censé prendre ces pilules à la con toutes les deux heures. Pour les crises de paniques apparemment. Comme ça allait l’empêcher de paniquer. Il détestait ce tube orange et son contenu mais ça rassurait son entourage de le voir en prendre. Ou du moins faire semblant. Ce flacon était là depuis tellement longtemps. Plein et encore intact. Il n’avait pas eu le courage de le jeter. Il l’ignora pour attraper de quoi surligner les lignes les plus importantes des rapports de police – habitude qu’il avait prise avec Jennifer et qui était bien pratique pour se repérer.
Il sursauta presque quand la porte de son bureau s’ouvrit pour laisser entrer Keith. Il se redressa, levant le nez de ses notes pour fixer son collègue qui ne passait pas par quatre chemins. « Toi aussi, tu l’as senti… » dit-il avec un demi-sourire. Il se laissa aller contre le dossier de sa chaise en écoutant Keith. Gabriel savait que ça allait attiser sa curiosité. Il ne savait pas comment il le savait mais il le savait (et si t'arrives à comprendre ma phrase, bravo) Il laissa presque tomber son stylo sur le bureau. « Je suis d’accord. » Ouais, parce qu’il n’allait pas lutter contre Matt et Keith. Rester professionnel, c’était facile, il savait faire.

Les affaires de drogues, ce n’était pas les cas les plus bizarres. C’était même les plus courants. En excluant le côté étrange de cette affaire, tout devrait se passer comme d’habitude. Même s’ils bossaient à deux et qu’il y avait plus de travail que prévu. Gabriel pouvait dire au revoir à de nombreuses nuits de sommeil tant que ce ne serait pas réglé. Ce qui dans un sens, l’arrangeait plutôt pas mal. Il se redressa en désignant le dossier à Keith. « Il y a un truc qui colle pas avec son alibi. C’est ce qui l’a fait tomber. On devrait peut-être se concentrer sur le côté « enfance difficile » même si je trouve que c’est des conneries. Ça nous permettrait d’obtenir la pitié des jurés et de gagner un peu de temps. Sinon, on peut chercher pour voir s’il n’y a pas un vice de procédure ou un truc comme ça pour demander à ce que les preuves contre lui soient réexaminées. » Il leva la tête vers son collègue en arquant un sourcil. « Tu pencherais plus pour quoi ? » Il connaissait assez Keith pour savoir qu’il était doué et qu’il trouverait un truc auquel il n’avait pas pensé au premier abord. Et comme ils devaient bosser à deux…
made by black arrow

___

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
924
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]   Jeu 16 Nov - 14:36



Was it all in my fantasy

FT. Gabriel

« Toi aussi, tu l’as senti… » A ses dires, Keith hocha lentement la tête, déglutissant légèrement.

Ouai, il l'avait senti et pas qu'un peu. Son corps était toujours extrêmement tendu. La boule qui s'était formé dans sa gorge ne semblait pas vouloir s'en aller et sa nervosité, quasi-oppressante, était probablement au summum de sa puissance. Il ne saurait l'expliquer, mais cette affaire le rendait mal à l'aise autant qu'elle attisait sa curiosité.

Pendant un instant, il resta silencieux, les yeux rivés sur Gabriel sans pouvoir décocher un seul mot. Il n'avait même pas envie d'être désagréable avec lui. Pas maintenant. Ce qui paraissait assez étrange venant de lui, sachant qu'il prenait plutôt mal le fait que son collègue se soit élevé au sein du cabinet durant son absence. Mais là. Oui. Là, il était assez préoccupé, pensif. Ce qu'il avait lu dans ce dossier lui procurait encore de sacré frissons et il se demandait bien pourquoi. Lui qui pourtant, travaillait maintenant auprès de quelques personnes non recommandables.

Quand Gabriel reprit la parole, il l'écouta avec attention, calant un peu son propre dossier sous le bras avant de venir s'adosser contre son bureau. Les traits tirés, les sourcils froncés, il baissa légèrement les yeux lorsque son collègue lui exposa enfin ce qu'il en pensait, acquiesçant de temps à autre.

"Enfance difficile" Ouai, c'était une idée. Ils pouvaient jouer là-dessus mais Keith avait lu dans le dossier que leur client avait été suivi déjà par plusieurs psychiatres, sans résultat derrière. Car tous avaient été formel. Il n'avait montré aucune émotion, aucun sentiment susceptible d'expliquer son comportement brutal. Cela dit, plusieurs choses pouvaient effectivement jouer en leurs faveurs. Parents violents, engagés et racistes au possible. Apparemment, il aurait subi de grave sévisse de la part de son père. Il avait même tout un dossier médical qui pouvait le prouver. Échec scolaire. Fugue à l'appel, altercations avec les policiers. Finalement, il avait été envoyé dans un foyer peu de temps avant sa majorité.
- Non, tu as raison, ça peux être une idée, murmura-t-il d'une voix rauque en levant la tête, croisant ses bras contre sa poitrine. Notre client est loin d'avoir eu une enfance idyllique. Même s'il n'en a jamais rien montré durant ses entretiens avec les psy, on peut largement appuyer sur ça.

Ne serais-ce que pour alléger sa peine. Ou comme son collègue le disait : gagner un peu temps pour trouver d'autre preuve plus plausible. Marquant un silence, le jeune avocat plissa les paupières comme pour mieux se concentrer. Il devait bien admettre que Gabriel se débrouillait plutôt pas mal. Pour un débutant. Il mettait le doigt sur les bon trucs et il n'avait pratiquement rien à redire sur ça. Mais plutôt crever que de lui avouer. Au lieu de le féliciter, ou lui murmurer quelques mots encourageants, il se redressa, quittant son appui et posa cette fois ses deux mains sur le bureau, de telle manière à se retrouver face à son collègue.
- Pour le vice de procédure, laisse tomber. Ça prendrait trop de temps. Non, je pense que le mieux à faire est de viser sur son passif. Jouer sur l'émotif marche plutôt bien sur les jurés. Si on arrive à démontrer qu'il a subi de sacré traumatisme en étant gamin, peut-être que le procès pourra tourner à notre faveur. Mais encore faut-il que notre client mette du sien. S'il ne montre pas une once de remord, ça peux vite retourner contre nous.

En d'autre terme. Ils devaient impérativement s'entretenir avec lui avant. Dans les plus brèves délais. De nouveau, Keith marqua une courte pause. Puis, se redressa, poursuivant de plus belle.
- On a qu'à demander une autorisation à le voir aujourd'hui. Qu'es-ce que tu en penses?

Pour une fois qu'il lui demandait son avis. Quelque part, c'était assez étrange. Tout ça. Cette façon d'être plutôt courtois et professionnels entre eux. C'était comme si, cette affaire passait avant tout le reste. Ils mettaient leur différent de côté, les rendant presque aimable l'un envers l'autre. Tout en interrogeant Gabriel du regard, le jeune avocat passa une main brève sur sa nuque puis dans ses cheveux, attendant patiemment sa réponse.



(c) ANAPHORE



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lighter
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Pyrokinésie, toi-même tu sais.
Albert, Jessica, Marc, Kurt & Lorna
931
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]   Mar 21 Nov - 18:50


was it all in my fantasy
am i losing my mind ?

Keith avait raison. Ils devaient jouer la carte du pathos. Il retint un grognement, peu enjoué à cette idée. Il détestait jouer sur ce tableau, d’où le fait qu’il ait proposé le vice de procédure mais insister sur l’enfance difficile, ça pourrait leur permettre de jouer avec les émotions des jurés. Ça le faisait légèrement rire, en réalité. Il connaissait des tas de gens qui avaient eu des enfances difficiles et ça ne faisait pas d’eux des meurtriers. C’était leur choix et uniquement leur choix qui les poussaient à passer à l’acte. Mais Gabriel préféra garder cet avis pour lui. Son rôle était de faire en sorte que leur client échappe à la prison. Il ne savait pas comment ils allaient faire. En lisant le dossier, outre la sensation de malaise qui ne le quittait pas, il avait cette conviction que ce gars devait être enfermé pour ne plus être un danger pour les autres. Il y avait quand même, noté en gros et en noir sur blanc, qu’il était le principal suspect pour une affaire de meurtre. Le procès allait porter sur la drogue et son petit trafic organisé ainsi que de nombreuses plaintes pour coup et blessure en plus de propos racistes. Les chefs d’accusations étaient trop nombreux pour que Gabriel puisse entièrement les lister. S’ils arrivaient, Keith et lui, à gagner ce procès, ce serait par miracle.

Avant même de commencer, ça lui filait la migraine. Il jeta un regard en biais au dossier en même temps que Keith lui parlait. Le voir ? Aujourd’hui ? Gabriel marqua un temps d’arrêt. Vu le cas qu’ils venaient d’avoir dans les pattes, le plus tôt serait le mieux, Keith marquait le point. Le préparer et éviter qu’il ne se mette les jurés à dos pendant le procès, ça semblait simple au premier abord mais ils savaient tous les deux que ça n’était qu’en théorie. En pratique, c’était beaucoup plus compliqué. Là, vraiment, il avait un mauvais pressentiment. Il ne voulait pas se retrouver dans la même pièce que ce gars, sans vraiment pouvoir expliquer pourquoi ni le dire à Keith qui lui rirait au nez s’il se basait sur une impression sans rien de tangible. Il se contenta donc d’hocher la tête. « C’est une bonne idée. » mentit Gabriel en baissant la tête vers le dossier. Non, ce n’était pas une bonne idée. Rien que l’idée de se retrouver seul avec Keith dans la même pièce que leur client lui donnait envie de lâcher de l’affaire. C’était idiot et infondé et c’était bien la première fois qu’il se retrouvait dans cette situation. Pourtant, il en avait vu des vertes et des pas mûres quand il n’était que simple assistant. Dans ce cas précis…. Non, quelque chose n’allait pas, mais alors pas du tout. « Je vais essayer, ils ont l’habitude de m’avoir au téléphone. » Il avait déjà attrapé le téléphone et composé le numéro, de tête. A force, il le connaissait.

Au bout d’un bref échange durant lequel Gabriel expliqua la situation, il finit par raccrocher. Il avait réussi à obtenir une entrevue mais pourtant, il n’arrivait pas à se satisfaire de cette petite victoire. Il releva la tête vers Keith en se retenant de se mordre la langue. « On peut le voir aujourd’hui. En début d’après-midi. » Il se mit debout en repoussant sa chaise et réarrangeant cette cravate qui avait l’air super serrée, tout à coup. « Hum, il faudrait qu’on établisse une liste de question, pour qu’il se prépare à y répondre lors du procès. » Il n’arrivait pas à regarder Keith parce qu’il avait peur que ce dernier lise son hésitation dans ses traits. Il ne pouvait se permettre de se montrer hésitant. « Tu veux qu’on le fasse… ensemble ou tu préfères qu’on fasse ça chacun de notre côté avant de nous rejoindre là-bas ? » Là, cette fois, il avait posé son regard sur Keith, pour savoir sa réponse. C’était une situation assez inédite pour lui, de devoir travailler avec lui en tant que son égal et plus en tant que simple assistant juridique.

made by black arrow

___

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
924
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]   Mar 28 Nov - 11:03



Was it all in my fantasy

FT. Gabriel

"C’est une bonne idée" A ses dires, Keith hocha la tête, simplement. Il aurait pu afficher un air satisfait, se sentir valorisé et sûr de soi. Il aurait pu même se montrer arrogant, comme il le faisait souvent avec Gabriel. Car après tout, rare était les fois où son collègue allait dans sa direction. Mais bizarrement, il n'en fit rien. Pas cette fois. Il se contentait de rester silencieux, l'air pensif tandis qu'il pouvait entendre son cœur battre plus vite contre sa poitrine.

En vérité, il n'était pas sûr d'avoir soumis la bonne option. Il n'était sûr de rien. Il se sentait de plus en plus nerveux, angoissé. Il essayait de rester professionnel or, quelque chose le rebutait à l'idée de se rendre là-bas, en prison. Pour voir cet homme qui dégageait un truc qui ne lui plaisait pas. Qui le mettait mal à l'aise.

De nouveau, sa main vint frotter sa nuque et il acquiesça faiblement, lorsque Gabriel l'informa qu'il allait essayer de les joindre pour planifier la rencontre.
- Ok, fut le seul mot qui franchit ses lèvres.

Durant ce bref instant, le jeune avocat resta donc là, immobile en face du bureau pendant que son ennemi expliquait la situation. Il gardait le dos droit mais l'expression de son visage était légèrement différent. Il était plus crispé que d'habitude, un peu fuyant aussi. Il se demandait si son collègue partageait la même impression mais il n'osait pas le lui demander, lui en parler. Pour la simple et bonne raison qu'il ne tenait pas à se montrer faible devant Gabriel. Ou hésitant. Au cas où l'autre en jouerait pour lui balancer une remarque sarcastique.
"C'est débile. C'est juste qu'une impression, ça va finir par passer."

Comme ses cauchemars. Cette impression lointaine et vile que certains trucs restaient flou dans sa mémoire. Le contre-coup du festival... Ouai. Ça allait sûrement finir par passer. Il se secoua mentalement et porta ses doigts à hauteur de ses côtes, où sa blessure le lançait derrière son bandage.
- Parfait, fit-il enfin lorsque Gabriel raccrocha, lui annonçant qu'ils pouvaient voir le client en début d'après-midi.

Tout en disant ça, il se redressa, reprenant un air déterminé et professionnel avant de rajouter. Non sans avoir marqué une légère hésitation.
- Il vaudrait mieux qu'on le fasse ensemble. Histoire qu'on se mette d'accord et qu'on ne paraisse pas désordonné devant lui ou les jurés. On aurait l'air con sinon. Il faut qu'on leur fasse croire qu'on est une équipe soudée et non...

Deux types qui ne pouvaient tout simplement pas se supporter et qui se lançaient des piques à longueur de journée. Cela les porterait préjudice, à coup sûr. Ça le faisait bien chier mais pour le coup, ils n'avaient pas le choix. Oui, ils allaient devoir apprendre à travailler ensemble, en unissant leurs compétences.
- Bordel, vivement que ça se termine, ne put-il s'empêcher de rajouter en passant nerveusement ses doigts dans ses cheveux pour les repousser en arrière.

L'après-midi arriva bien rapidement. Trop rapidement peut-être. Keith s'était proposé de prendre sa voiture pour les emmener tout deux à la prison. Toutefois, maintenant qu'ils se trouvaient là, devant le haut bâtiment, le jeune avocat ne put s'empêcher de serrer la mâchoire. Le malaise s’intensifiait. C'était déroutant. Il se prit même  à desserrer un peu sa cravate et s'immobilisa après avoir remarquer que ses mains tremblaient, sans qu'il ne s'en rende vraiment compte.
- Et merde...

Qu'es-ce qui lui arrivait à la fin. C'était quoi ce bordel? Alors qu'ils marchaient à présent dans les couloirs étriqués, gardés par de nombreux policiers, sa respiration fut coupée et il fut prit d'un vertige, l'obligeant à s'arrêter quelques instants.
- Attend. Juste deux secondes, murmura-t-il d'une voix rauque devant l'air surpris de son collègue.

S'il aurait pu faire autrement, il l'aurait fait mais là... il ne comprenait pas vraiment ce qui lui arrivait. Tout en se raidissant, il prit appui contre un mur et essaya de reprendre sa respiration, coupée par une angoisse soudaine et inexpliquée. Il serra même les poings pour ne plus trembler. Quelques minutes passèrent quand il fini enfin par se redresser, marmonnant en évitant soigneusement le regard de Gabriel.
- C'est bon... On y va.

(c) ANAPHORE



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lighter
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Pyrokinésie, toi-même tu sais.
Albert, Jessica, Marc, Kurt & Lorna
931
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]   Mer 29 Nov - 22:32


was it all in my fantasy
am i losing my mind ?

Il pouvait comprendre Keith sur le coup. Il avait lui aussi envie que ça se termine. Il en voulait à Matt d’avoir eu cette idée. Surtout pour un cas aussi compliqué. Il devait la jouer pro, malgré toute l’aversion qu’il avait pour Keith et cette espèce de colère qui venait d’on ne savait où quand ça le concernait. Elle était plus forte, ces derniers temps. Mais là, tout de suite, que pouvait-il faire d’autre ? Il ne pouvait que serrer les dents et subir. Attendre que ça passe en faisant de son mieux pour remporter ce procès. Même si ça impliquait de faire équipe avec la personne qu’il appréciait le moins. Du coup, ouais, travailler ces questions histoire de ne pas partir dans tous les sens, c’était le bon plan. Ce n’était pas sûr qu’ils allaient remporter ce procès mais au moins, ils savaient où ils allaient. Le reste de la matinée s’écoula sans histoire, Gabriel ayant ravalé sa tendance au sarcasme facile et gratuit. Il s’était attendu à ce qu’ils prennent chacun leur voiture pour s’y rendre mais quand Keith proposa qu’ils prennent tous les deux la sienne, Gabriel manqua d’avaler son café de travers. Il y avait un truc qui tournait pas rond, là ? Il avait manqué un chapitre ou… ? Enfin, c’était plutôt bizarre, non ? Bizarre, oui. C’était la pensée qui n’avait pas quitté Gabriel le long du trajet. Il n’y avait pas que le dossier qui était bizarre. Keith l’était aussi. Sa réaction devant le dossier, le fait qu’il propose qu’ils fassent le trajet ensemble, le fait que… Non, stop. Il devait se concentrer sur leur client. Pas sur son collègue qui gardait le silence alors qu’ils pénétraient dans l’enceinte.

Il était déjà venu là, en tant qu’assistant. C’était drôle de se dire qu’aujourd’hui, il était avocat. La promotion inespérée. Même s’il était déjà venu ici, il ne s’en sentait pas plus à l’aise aujourd’hui. Il n’arrêtait pas de remettre sa cravate en place et avait presque l’impression que le costume qu’il portait lui brûlait la peau. Jamais il n’avait autant regretté sa tenue classique de jean-chemise-basket. Ça n’allait pas être si terrible, si ? La voix de Keith attira son attention et il tourna la tête dans sa direction pour le découvrir en train de s’arrêter. Il fronça un sourcil en s’arrêtant à son tour. Okay, il y avait définitivement un truc qui ne tournait pas rond chez lui, aujourd’hui. Gabriel s’apprêta à s’avancer vers lui pour s’assurer qu’il allait bien mais il stoppa son geste avant même de l’amorcer. C’était Keith, hein. Pas son pote. Il n’était pas censé s’inquiéter pour lui. Il garda la bouche close quand il se redressa pour se remettre en route, préférant taire les questions qui lui brûlaient la langue. Et… Fuck it. « Ça va aller ?» Il ne savait même pas pourquoi il demandait. L’autre allait être bien trop fier pour répondre autre chose que « Oui, c’est bon.».  Mais c’était plus fort que lui. Il fallait qu’il s’en assure quand même.

Ils se retrouvèrent dans une pièce comportant des tables et des chaises. Ça ressemblait à la salle de visite mais ce n’était pas ça. C’était comme un réfectoire. Ils n’étaient que tous les deux pour l’instant, l’objet de leur visite n’allant pas tarder à arriver. En attendant, Gabriel faisait les cents pas vers la fenêtre pour regarder à l’extérieur. Il avait l’impression d’être de retour à l’Alpha House avec ces conneries. C’était exactement dans le même genre de salle qu’il allait rendre visite à ses proches. Son malaise s’intensifiait au fil des secondes et il était quasiment à deux doigts de se tirer, quitte à laisser Keith se débrouiller seul avec l’autre guignol. Il n’aimait pas se sentir ainsi avant une entrevue. En général, ça n’annonçait rien de bon. Et comme il sentait que l’ambiance était à couper au couteau, il décida de crever l’abcès une bonne fois pour toute. « Okay. Très bien.» Il soupira et se détacha de la fenêtre pour se tourner vers Keith, gardant toujours les bras croisés. « Je le sens pas. C’est ridicule, mais je… Y’a un truc qui me met mal à l’aise. » Il l’avait dit et il s’en sentait mieux. Maintenant, restait à voir si l’autre nul n’allait pas lui rire à la tronche ou un truc du genre.  

made by black arrow

___

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Flash (avant geno)
4 / 54 / 5
0 / 50 / 5
Keith possède un arc magique. Il apparait quand il en a besoin (et peut même parfois disparaitre à sa guise)
Malik/Amélia/Connor/Stan/Jay/Lauren/Jin/Junno/Aldébaran
924
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]   Sam 9 Déc - 12:02



Was it all in my fantasy

FT. Gabriel

« Ça va aller ?» Tandis qu'ils se dirigeaient maintenant vers la salle de visite, Keith se raidit. La logique aurait été de lui déballer la vérité. Là, tout de suite. Sur son angoisse, sur cette peur qui semblait le tirailler depuis qu'il avait foutu le nez dans ce dossier. Sur le malaise qu'il ressentait à ce moment précis, en entrant dans ce foutu bâtiment. Sur tout en fait. Car après tout, aujourd'hui ils formaient une "équipe". Mais, au fond, le jeune avocat n'y tenait pas. Il avait sa fierté. Il avait sa putain de fierté et même lui, ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Puis... C'était Gabriel. Bien sûr qu'il rechignait à lui dire que non, ça n'allait pas. Qu'il se sentait mal au point de déclencher des vertiges et que très sincèrement, s'il le pouvait. Ou si même, il s'écoutait. Il l'aurait lâché ici pour se barrer le plus rapidement possible de cet endroit.
- Ouai, c'est bon. C'est rien, c'est passé, se contenta-t-il alors de répondre froidement sans pour autant arriver à le regarder en face.

Au pire, si l'autre insistait, ce qui serait étonnant, il donnerait l'excuse de sa blessure aux côtes. Ça devrait suffire. Mais comme il s'y attendait, Gabriel ne dit rien et ils entrèrent enfin dans la salle du fond, indiquée par les policiers.

Il n'y avait personne. Par ailleurs, il y régnait une atmosphère oppressante, angoissante. Aucune fenêtre ne laissait passer un brin de lumière et la décoration était si spartiate que ça donnait à cette pièce un côté encore plus inquiétant.

Le corps toujours aussi tendu, Keith jeta un bref regard autour de lui. Bizarrement, il se sentait aussi mal à l'aise que le jour où il avait du entrer dans ce genre d'endroit pour rendre visite à Albert et à Jenni, à l'Alpha House. Sauf qu'à ce moment là, ses sensations étaient très légères, éphémères. Il avait su dépasser ça, ce qui n'était pas le cas aujourd'hui. Non aujourd'hui, c'était différent. Il le sentait, désagréablement. Dans un geste nerveux, il passa une main sur sa nuque puis dans ses cheveux, les repoussant en arrière.

Ce fut Gabriel qui rompit le silence en premier. Surpris, le brun haussa les sourcils et se tourna vers lui, l'écoutant parler. Contre toute attente, ce dernier lui avoua ne pas sentir ce dossier. A ses dires, le jeune avocat se pinça les lèvres et se crispa, quelque peu rassuré cependant de l'entendre de sa propre bouche. Car cela voulait dire qu'il n'était pas fou. Si son collègue éprouvait la même chose, ce n'était pas qu'une simple sensation mais un fait réel. Cette affaire puait, au plus haut point. Tout en desserrant un peu plus sa cravate, Keith s'approcha d'une table et vint plaquer ses mains dessus, la tête soudain rabaissée.
- Toi aussi? murmura-t-il enfin d'une voix rauque, le regard voilé. J'osais pas te le dire.

Marquant une pause, il soupira et vint de plus belle passer ses doigts dans ses cheveux avant de poursuivre dans un souffle à peine audible :
- Le visage de ce type. Je sais pas. Il y a un truc qui cloche mais j'arrive pas non plus à mettre la main dessus. Je crois qu'on fonce droit dans une affaire qui nous dépasse. Peut-être que... Pour être franc, peut-être qu'on aurait du se casser quand on le pouvait encore.

Voilà, c'était dit. Du moins, en partie. Encore une fois, il ne lui parla pas de ses vertiges. Il ne lui parla pas de ses angoisses concernant aussi cet endroit. Tout en se redressant cette fois, le brun réajusta sa cravate et porta ses yeux sur Gabriel, les traits tirés.
- Qu'es-ce qu'on fait? Es-ce qu'on continue ou....

Ou es-ce qu'ils lâchaient l'affaire. Simplement. Mais cette idée même le rebutait. C'est pourquoi, il ne termina pas sa phrase. Cela ne lui ressemblait pas. Rectification. Cela ne leur ressemblait pas. Il leur restait quoi? Cinq minute à tout casser avant que leur client ne vienne? Le cœur battant à tout rompre, le jeune avocat serra la mâchoire, questionnant à présent son collègue du regard qui n'avait pas bougé d'un centimètre.

(c) ANAPHORE



Revenir en haut Aller en bas
avatar


Lighter
4 / 54 / 5
3 / 53 / 5
Pyrokinésie, toi-même tu sais.
Albert, Jessica, Marc, Kurt & Lorna
931
Voir le profil de l'utilisateur
En ligne

MessageSujet: Re: Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]   Lun 8 Jan - 22:19


was it all in my fantasy
am i losing my mind ?

D’accord, d’accord. Donc la prochaine fois qu’il s’inquiétera pour cet imbécile, il le laissera là où il est. Surtout si c’est pour se faire à moitié envoyer paître. Il lève les yeux au ciel et reprend son chemin. Il ne tentera plus. Il sait très bien qu’à chaque fois, ça se passe rarement bien. Il garde pour lui ses sarcasmes parce qu’il est fatigué d’en arriver à ce résultat en permanence. Et puis là, tout de suite, il a d’autres chats à fouetter. Arriver dans cette fichue salle, s’entretenir avec leur client et se barrer. Il veut se barrer de là le plus vite possible. Il y a, en lui, quelque chose qui lui tord les entrailles. Une sensation de malaise qu’il n’arrive pas à nommer. Le voilà en train de tourner presque en rond en attendant le client, gardant le silence, rongeant son frein. Et finir par craquer, parce qu’il n’en peut plus. Il a besoin de le dire, quitte à passer pour un putain de trouillard. Il a besoin que ça sorte et que Keith sache à quoi s’attendre avec lui. Non, il ne la sent pas cette affaire. Oui, il y a quelque chose qui ne va pas. Et il n’arrive pas à savoir d’où ça vient, c’est ça le pire. Il travaille dans ce bureau depuis un moment et ce n’est pas drôle tous les jours. Pourtant, c’est bien la première fois que ça lui arrive. Il se prépare mentalement à essuyer des moqueries de la part de son collègue mais c’est le contraire qui se produit.

Comment ça, «toi aussi ?» ? Il pouvait pas lui dire avant, bordel ? Okay, calme. Il décroise les bras et fronce les sourcils en écoutant Keith. Qui résume quelques mots ce que Gabriel ressent. C’est là qu’il comprend que s’ils sont deux à ressentir ça, alors qu’ils connaissent pas ce type, c’est qu’il y a un problème. Gabriel connaît son propre problème, à vrai dire. Il est en train de devenir barge et de voir des choses qui ne se sont jamais produites. Mais Keith ? Keith ne devrait pas ressentir ça. Il devrait au contraire l’envoyer paître en le traitant de débile ou de trouillard ou il ne sait quoi encore. Il laisse une seconde filer avant de déglutir. « Keith ? Ça va te sembler bizarre, mais répond honnêtement à ma question.» Il secoue la tête, parlant davantage pour lui que pour son collège. « J’arrive pas à croire que je vais demander ça…» Il se reprend en fixant le brun à l’autre bout. « Est-ce que tu… ressens des choses que tu n’es pas censé ressentir ?» Comme maintenant, se retient d’ajouter Gabriel qui contrôle avec brio les tremblements de ses mains. Depuis qu’il a abordé le sujet avec Ezra, il a fait un énorme progrès pour contrôler ses crises. « On est deux à ressentir qu’un truc cloche et jusque là, ça n’arrivait qu’à moi. Mais si tu t’y mets aussi, c’est pire que ce que je pensais.» Déjà, ça veut dire qu’il est pas le seul à perdre les pédales. Et ça n’a rien de rassurant. Et si ça se déclenche maintenant, alors qu’ils sont sur cette affaire, ça doit être une sorte de signe, non ?

Il secoue la tête à nouveau. « Laisse tomber, c’est débile. On va continuer. » Il passe une main dans ses cheveux en soupirant. Ils n’ont pas fait ce chemin pour se débiner au dernier moment. Il attend de voir si Keith a quelque chose à dire pour s’y opposer mais il est comme lui, pour ça. Plutôt mourir que de lâcher une affaire en cours. Aussi compliquée s’annonce-t-elle. Et pile à ce moment, la porte s’ouvre, accompagnée d’une sonnerie. Leur client passe le seuil, encadré par deux gardes. Le coeur de Gabriel se met à battre plus vite, contre sa volonté. Le malaise vicieux revient le frapper de plein fouet et il se met à serrer la mâchoire pour contrôler cette bouffée de haine qui le saisit. Gabriel le déteste. Il ne sait pas pourquoi, ni d’où ça vient. Mais il le déteste. Le regard que le type qu’il doive défendre leur lance est aussi plaisant qu’une douche froide en Antarctique. Il n’aime pas ce petit sourire. Et encore moins la façon dont il regarde Keith. Parce qu’il a comme une impression de déjà-vu qui le laisse sans voix.

made by black arrow

___

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Was it all in my fantasy [Pv Keith et Gabriel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» PARKINSON Keith
» [Offre Carrefour Noël 2009] Passeport annuel Fantasy à 99€
» Final Fantasy 10
» Gunblade - Final Fantasy VIII (par dux2081)
» Réservation de séjour avec un passeport Fantasy?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
House of M :: GENOSHA :: HAMMER BAY :: Centre-ville :: Nelson & Murdock Law Office-
Sauter vers: