RSS
RSS
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

no alarms and no surprises | remy
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Reed Redfield
Mutant
Reed Redfield


https://houseofm.forumactif.org/t3564-reed-this-room-is-cold https://houseofm.forumactif.org/t3563-fear-of-the-water-reed
More about you : angry old boy
Codename : Captain Nope, Silver Dagger, au choix
Pouvoirs : T'as une mutation qui vient de tes yeux il semble. Un pouvoir de séduction, petit sourire, t'es dans les filets. T'as une vision nocturne, un scan optique intégré à ton regard, vachement pratique pour tes missions
Emergence :
no alarms and no surprises | remy Fonddr112 / 52 / 5no alarms and no surprises | remy Fonddr11
Maitrise :
no alarms and no surprises | remy Fonddr112 / 52 / 5no alarms and no surprises | remy Fonddr11
Messages : 93
DCs : Peter & Eleanor

Lun 4 Mar - 1:38


no alarms and

no surprises

Le lieutenant soupire avant de se passer la main sur le visage, visage qui gratte, négligé depuis quelques jours déjà. Les cernes sous ses yeux témoignent d’un manque de sommeil conséquent, qu’il récupère en faisant glisser le liquide amer du café entre ses lèvres. Certains demanderaient pourquoi plus maintenant qu’un autre jour et Reed ne ferait que les envoyer chier. Parce que lui même ne sait pas pourquoi certaines fois son esprit se braque sur certaines choses qu’il laisse couler durant d’autres.

Peut-être que c’est l’intérieur du bâtiment qu’il a observé tout à l’heure de long en large avec un soldat, le fait d’être serré de nouveau dans un petit espace avec une autre âme humaine, que la simple lumière rouge parcourt les long tuyaux, que le seul bruit que l’on puisse entendre soit leurs deux marches ou les grattements du papier qu’il tenait entre ses doigts. Peut-être que c’était dû aux souvenirs qui étaient venu frapper contre son crâne, lui remémorant les bruits sourds, la douleur et la mort qui avait tournée autour de son corps incohérent pendant quelques temps.

Qu’il vire cette pensée de sa tête. La main saisit la flasque posée sur le bureau. Il l’ouvre d’un geste si peu intéressé, un réflexe amer tandis que ses yeux restent braqués sur le plan allongé ici bas. La liqueur lui brûle la gorge avant que Reed grogne, venant effacé une nouvelle fois les données erronées de son plan. La sensation d’être entouré d’incapables est bien plus grande que jamais. Si sa vieille équipe lui manque il fait tout pour ne pas y penser, tourne la tête vers le soldat, droit comme un I, à quelques pas de lui. S’il connaît le prénom de ce dernier, le brun a décidé de ne plus s’attacher, plus jamais, il ne fait que lui dire d’approcher d’un signe négligé de la main. «Je sais pas de quand ces données datent mais elles sont totalement connes. Tu vas me faire le plaisir de me trouver les documents que je veux d’accord? Et correctement cette fois-ci.» Son regard est accusateur, comme si le mousse y était pour quelque chose.

Ce dernier bafouille quelque chose avant de faire mine de disparaître. Cette idée convient très bien à Reed. Cela permet au lieutenant de se lever, les jambes engourdies pour être resté trop de temps assit, penché sur les dessins. La vérité c’est qu’il sait maintenant ce qu’il veut faire. Juste faire disparaître de son esprit les nombreux doutes qui viennent de s’y glisser. Ils sont nombreux déjà, existants depuis toujours. Mais pour le moment ils semblent se répandre comme un dessin sombre.

Personne ne le questionne lorsqu’il quitte son poste, parce qu’on n’a pas réellement à le questionner. Le rôle qu’il a ici ne lui manque pas de l’autre vie. Ses pas le guident sur un chemin qu’il ne connaît pas mal maintenant, comme s’il connaissait tout le bâtiment par cœur. Ses pas sont surs au moins eux. Lorsqu’il toque doucement à la porte avant de la pousser, son visage est aussi fermé qu’à l’habitude. «LeBeau?» Reed entre complètement avant de refermer la porte derrière lui avec un petit bruit. Il n’avance pas dans l’espace, attend qu’on lui adresse la parole d’abord.
code by EXORDIUM. | IMGS BY MAL DE NUIT


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 6 Mar - 22:38
La vie chez Hydra devait sans doute avoir été idéalisée par beaucoup de personnes... Entre ceux qui ont voulu en faire partie un jour ? Ceux qui n'ont fait qu'en rêver...... Ceux qui ont réalisé ces mêmes rêves, ou bien encore ceux qui n'avaient fait que passer devant ou pire ... Y déposer un colis.

Et pourtant ? Remy ne se surprenait plus de parfois y traîner les pieds... Et il serait bien amusé du cas de circonstance (bien que ce serait BIEN plus inquiétant que comique !) où une personne lui demanderait comment s'y passe son séjour... Le drone remplissait une bonne partie du travail qu'il devait en général assumer seul... C'était un peu d'ailleurs comme si le laboratoire du centre d'armement lui était revenu de droit, m ais qu'il était de toute façon trop grand et ergonomique pour qu'une seule personne le rentabilise réellement.

Il n'y avait alors rien d'étonnant de voir quelques éprouvettes avec d’intrigants liquides à l'intérieur qui fulminaient, une simulation sur écran de l'explosion que provoquerait une grenade à fragmentation toxique qu'il était en train d'élaborer... Ainsi que le drone qui brillait d'une palette de couleurs LED tout en gazouillant pour signifier que ses tâches et sa routine était bien remplies... Sur un fond d'Acid Jazz.

Le plus affreux était sans doute de se dire que ... Au détour de ces couloirs, vous pourriez finir par apercevoir Mr Death... Concevoir avec une aisance insolente les futures outils qui serviront à faire la différence dans cette lutte de tous les instants... Les actions se multipliaient en ville... Lui ne manquait pas à ses devoirs, armant les troupes du mieux qu'il le pouvait, assurant le suivi avec autant les réseaux officiels, que ceux de contrebande, pour la livraison de certaines pièces...

Mais plus que tout, il préférait rester en retrait. Si certaines choses s'étaient éclaircies et qu'il était un peu plus serein qu'auparavant, il ne pouvait plus nier le potentiel du don qu'il (re)développait petit à petit... S'observer autant de temps qu'on devait consacrer à concevoir l'avenir pouvait parfois être si épuisant...

Un peu de distraction ? A part la musique qu'il venait de changer et la récolte de chacune des préparations de toxines qu'il s'amuserait beaucoup à utiliser plus tard... Pas grand chose. Il finit par entendre son nom de famille... Chose qui était plutôt rare pour être signalée ! Mieux que ça, la personne qui l'avait appelée avait manifestement passé le seuil de son bureau (qui se trouvait à l'avant du laboratoire) ...Le temps de se saisir du verre de vin blanc qu'il s'était servi et il s'approcha pour ... " Lieutenant Reed ! ... Bonjour. " l'annonça-t-il, l'observant tout en lui désignant l'endroit d'un bref balayage de la main.

" Cela fait longtemps que je n'ai rien entendu à propos de votre unité ... Mis à part les révisions habituelles du matériel... Ce doit donc être important ! " s'enchanta-t-il d'avance de la visite en laissant échapper un petit rire... D'une certaine manière. En ces temps un peu troubles, cela pouvait être aussi bien une visite de courtoisie, que pour l'urgence d'on ne sait encore bien quelle cause ou projet qui nécessiterait... Le brun s'installa dans son siège, se passant une main sur le visage avant de boire une gorgée, attendant la réponse du soldat, petit sourire aimable aux lèvres... Bien que d'ici quelques petites secondes, à en écouter le drone et les couleurs reflétées... Il devra bientôt le reprogrammer.
Revenir en haut Aller en bas
Reed Redfield
Mutant
Reed Redfield


https://houseofm.forumactif.org/t3564-reed-this-room-is-cold https://houseofm.forumactif.org/t3563-fear-of-the-water-reed
More about you : angry old boy
Codename : Captain Nope, Silver Dagger, au choix
Pouvoirs : T'as une mutation qui vient de tes yeux il semble. Un pouvoir de séduction, petit sourire, t'es dans les filets. T'as une vision nocturne, un scan optique intégré à ton regard, vachement pratique pour tes missions
Emergence :
no alarms and no surprises | remy Fonddr112 / 52 / 5no alarms and no surprises | remy Fonddr11
Maitrise :
no alarms and no surprises | remy Fonddr112 / 52 / 5no alarms and no surprises | remy Fonddr11
Messages : 93
DCs : Peter & Eleanor

Mar 12 Mar - 10:16


no alarms and

no surprises

Un sourire simple marque ses lèvres, marque de respect, envers l’espace, l’endroit et la personne. Note la différence d’ambiance entre ce bureau et le sien, note l’ambiance si différente, les ordres qui ne sont pas jetés comme des boulettes de papier dans une poubelle imaginaire, à l’image de la relation dans l’endroit. Peut-être que chez eux ça ne fonctionne pas de la même manière, qu’il est question de plus de sérieux, que l’on ne s’amuse pas, que l’on ne prend pas le temps pour soi. Ironie presque complète lorsque le temps on devrait l’avoir par chez lui. La flotte navale n’a pas beaucoup d’intérêt dans la vie de tous les jours, elle n’est pas celle qui va leur faire gagner une guerre muette sur la terre. Peut-être que ça vient simplement de son personnage, aime l’idée du silence, de l’armée comme il y était auparavant.

Sa mine est fermée, douce, simple et n’offre même pas ce visage vide qu’il offre à d’autres, parce que ce visage n’a rien de désagréable. Les oreilles écoutent doucement les quelques notes qui l’effleurent, regard posé sur l’autre, laisse l’esprit s’évader pendant quelques secondes à peine. Perd ses pensées, se perd en elles, se souvient du temps où ce n’était pas compliqué d’avoir de la musique et de rire ensemble. Soupire doucement avant de reconcentrer son esprit, ses futures paroles sur l’autre homme, plus vieux, certainement plus intelligent que les rouages qui tournent dans l’esprit de Reed.

Il lui offre un petit sourire accompagné d’un hochement de tête, version simple d’un bonjour, peur d’empiéter sur un respect qui existe depuis un long moment déjà. «Bonjour à vous aussi.» Zieute l’homme, zieute l’alcool. Deux façons de faire si différentes qui arrivent tout de même à coïncider. Presque une idée de magie derrière leur savoir faire des plus particulier. Un rire échappe ses lèvres, petite ironie dans la phrase qui vient de s’échapper des lèvres de l’autre homme. Croise les bras, s’adosse contre quelque chose et sourit doucement en répondant. «Vous savez, lorsque l’on se bat sur la terre la flotte navale n’a pas grand intérêt.» Inutilité de sa section ces derniers temps. Pourtant sur le qui-vive, prêt à partir dès les quelques mots des grandes têtes. «Qui sait, on va peut-être avoir besoin de nous très bientôt.» Pensée formulée à voix haute, ne sait si c’est de l’espoir ou un peu de crainte. Pas de peur de faire tomber des soldats mais de peur de voir disparaître des civils.

Reed se racle la gorge avant de se passer une main sur le visage, méthodique, gratte absentement sa barbe, réfléchit à comment amener le sujet, ne pas paraître bizarre, ne pas faire les choses comme il les fait si souvent. «Je viens ici aujourd’hui... Pas vraiment sous Hydra. J’ai des questions plus personnelles.» Passe sa langue sur ses lèvres, mouline l’esprit dans le crâne pour trouver la formulation adéquate. «J’ai été lieutenant sur des sous-marins avant de rentrer à Hydra. Dont le dernier qui a mal fini.» Embrouille dans ses pensées, n’arrive pas à les dire comme il voudrait. «Si je les guide, j’suis pas doué pour comprendre totalement comment ils sont construit. Ou comment l’armement en intérieur fonctionne.» Pose ses yeux sur l’autre homme. «Si je vous file le modèle et l’armement à l’intérieur est-ce qu’on peut se pencher dessus pour comprendre... Pourquoi il a explosé de l’intérieur?» Faux espoir, pas décollés, mais la question se devait d’être posée.
code by EXORDIUM. | IMGS BY MAL DE NUIT


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mer 20 Mar - 20:35
C'est avec curiosité que Remy détailla Reed qui se trouvait désormais dans son bureau... Bel homme, manifestement plus jeune que lui, mais avec l'assurance et le vécu qui lui donnaient tout autant de légitimité que la plupart des vétérans qui ... Erraient... Parfois en trainant les pieds dans les couloirs de Hydra... Tout comme lui ?

Une fois les formules de politesse échangées, il le laissa évoluer dans sa guise dans l'espace hors du laboratoire jusqu'à arriver à sa hauteur, buvant une gorgée du verre qu'il s'était servi un peu plus tôt... Il est clait que l'ambiance du repaire de Mr Death -avec le drone qui gazouillait en zig-zaguant- ne devait sans doute évidemment pas ressembler à ses quartiers...

Raison de plus pour qu'il ne se démonte pas ! Forcément qu'il devait se sentir un peu rouillé ici... Parfois, l'accalmie n'était pas forcément ce qu'il y avait de plus souhaitable, du moins, selon les professions... Ou les points de vue. « Ne perdez pas espoir, je suis certain que vous aurez l'occasion de piquer une tête d'ici peu et de prendre quelques risques... Vin blanc ? » proposa-t-il en levant doucement son propre verre en sa direction, avant de se diriger vers son dernier projet -le plus utile!- si la Playlist lui convenait toujours, il le programma désormais pour des tâches plus basiques, afin qu'il puisse ensuite lui donner une statistique de la dernière période de travail et qu'il prépare la séquence suivante.

La réponse de Redfield fut par contre noyée dans toutes les informations qu'il communiqua, d'autant que le contact visuel entre les deux hommes fut perdu... Gambit écouta pourtant attentivement alors qu'il se saisissait de la carafe pour se resservir. « Le dernier vous dites... » c'était surtout pour suivre son récit, Reed resta sans doute volontairement évasif, autant pour ne pas perdre le scientifique dans des détails, que pour préserver un peu plus ses secrets... « De fait... » leader d'un plus grand nombre aujourd'hui ... Il ne se laisserait pas consumer par ses doutes et ses appréhensions, envisageant de parfaire ses connaissances sur le matériel pour assurer l'efficience de chacun...

De toute façon, le soldat était venu avec une demande bien précise, que le contexte lui soit balisé prouvait bien l'honnêteté de sa démarche " Et nous ferions donc ce qu'il semble le plus judicieux de faire... Comprendre le passé pour envisager l'avenir, n'est-ce pas ? " question purement rhétorique, accompagnée d'un franc sourire, posant son verre pour prendre le PDA qui bipait " Je ne vois que peu de raisons de m'opposer à votre demande, et je dois avouer que cela m'intéresse... Qui sait ce que nous pourrions apprendre au final ? " il est vrai que négliger la flotte navale n'était bénéfique pour personne... Le temps de répondre à un mail -plus formel cette fois-ci et il en revint à son interlocuteur.

" Avant de parler purement technique, et puisque de toute façon nous devrons lever le voile sur cette histoire... Pourriez vous m'expliquer comment les choses se sont passés... Du moins, un peu avant l'impact ? La dernière journée ou ... Ce qui vous revient à l'esprit ? " s'il était l'un des derniers survivants, son témoignage aurait au moins le mérite de valoir ce qu'il valait... Cette fois-ci, LeBeau lui désigna de toute façon la carafe, ainsi que celle qui contenait de l'eau à côté, lui s'accorda quelques minutes de pause, s'installant dans son siège, bien que gardant le PDA en vue.
Revenir en haut Aller en bas
Reed Redfield
Mutant
Reed Redfield


https://houseofm.forumactif.org/t3564-reed-this-room-is-cold https://houseofm.forumactif.org/t3563-fear-of-the-water-reed
More about you : angry old boy
Codename : Captain Nope, Silver Dagger, au choix
Pouvoirs : T'as une mutation qui vient de tes yeux il semble. Un pouvoir de séduction, petit sourire, t'es dans les filets. T'as une vision nocturne, un scan optique intégré à ton regard, vachement pratique pour tes missions
Emergence :
no alarms and no surprises | remy Fonddr112 / 52 / 5no alarms and no surprises | remy Fonddr11
Maitrise :
no alarms and no surprises | remy Fonddr112 / 52 / 5no alarms and no surprises | remy Fonddr11
Messages : 93
DCs : Peter & Eleanor

Ven 5 Avr - 0:14


no alarms and

no surprises

S’il n’invente pas le respect, il ne peut pas non plus le pousser. Ici naissant simplement d’une réputation, de non dit et peut-être de trop dit dans les couloirs. Il écoute les bruits de couloirs, regarde les résultats, capable de savoir distinguer le vrai du faux et la réussite de l’échec. Quelle ironie d’être capable de le faire à présent lorsque tout n’était qu’échec à l’époque. Ou du moins qu’il comptait les échecs comme des réussites, comme si une perte humaine n’avait que peu d’importance dans le paysage. Déteste ces souvenirs là, déteste l’idée de se confier aussi.
C’est certainement la raison qui l’a fait attendre si longtemps avant de venir ici, affronter l’autre homme. Parce que oui, malheureusement Reed le vit comme un affrontement. Ce n’est même pas LeBeau qu’il affronte. C’est lui-même et sa mémoire qu’il a ravalée. Oublier quelque chose semble plus simple lorsqu’il le fait de cette manière. Honte de lui-même. Soupir exquis. L’autre va commencer à le trouver ridicule à plonger sans cesse dans ses pensées. Heureusement inconnu de ce qu’il se passe là-haut.

Ouvre les yeux, les posent dans ceux de l’autre, la phrase qu’il lui lâche à presque trop de sens. Reed s’apprête à répondre, l’encourager, lui dire que c’est aussi ce qu’il pense et qu’il est d’accord mais il se ravise au dernier moment. Reed Redfield n’aime pas les sentiments, incapable de montrer ce qu’il pense, ravale pour lui et hoche doucement. Le passé lui échappe, toujours, depuis tout le temps. Un passé faux, un passé honteux que personne n’aime à lui rappeler, évite le regard, houleux pour lui-même. Essuie un échec.


Un lourd poids se soulève de ses épaules. La demande était étrange, il pouvait très bien se heurter à un mur, il en avait même très peur. Mais l’autre lui donne son accord, curiosité morbide pour les corps qui ont coulés au fond de l’océan. Hoche doucement la tête à son attention, fait naître ce sourire poli. «J’apprécie beaucoup ce que vous faites ici pour moi LeBeau.» Un petit rire échappe les lèvres du militaire. «Je ne sais pas sur quoi l’on va tomber mais je me doute que ce soit aussi propre que ce que le gouvernement tient à le dire.» Quelle ironie venant de lui, du temps où il était militaire, exemple du monde civil, ne crois maintenant plus à ce même gouvernement qu’il avait tant aimer autrefois.

Passe la langue sur ses lèvres, se rend compte que c’est le moment qui l’effraie un peu, qui lui rappelle qu’il doit se confier, qu’il doit être une personne avec ses peines et ses douleurs. Un soupir s’échappe de nouveau de sa gorge avant qu’il hoche la tête. «Je ne pense pas que ça soit très spécial, du moins je n’en ai pas l’impression.» Passe une main sur le visage, gratte d’une manière absente la barbe. «On était dans l’USS Benjamin Franklin SSBN-640.» Mémoire du bâtiment. «Belle bête. C’était une promotion de s’occuper d’un de ces engins. Et... ça faisait quelques années que j’étais avec la même équipe. J’avais confiance en tous mes hommes.» Toute la famille. «On était en mer depuis 2 mois à peut près. Notre mission était seulement celle de contrôle des mers, nous n’étions pas en territoire ennemi.» Tout allait pour le mieux normalement. Passe la langue sur les lèvres gercées. «Rien sur les radars. Et pourtant on entend bravo. Nous signalant la malfonction à l’intérieur du bâtiment.» Soupir, réfléchit, rappel détestable. «Désolé, c’est assez flou... La radio n’émettait plus, nous étions incapable d’avancer, les machines ne fonctionnaient plus. Le bouchon gras était débordé...» Passe la main nerveusement sur la nuque, réfléchit. «Je ne sais pas comment ni pourquoi. Mais le bâtiment a explosé.» Et il en était le seul survivant. Du moins pensait-il.
code by EXORDIUM. | IMGS BY MAL DE NUIT


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 13 Avr - 20:14
Était-ce uniquement pour la science, la recherche et tout ce qu'il aurait pu tirer de bénéfique qu'il avait intercédé à sa demande ? Rien n'était moins sûr. Plus qu'un défaut technique qui avait coûté la vie à un équipage entier et laissait pour seul rescapé un homme, c'était avant tout un être humain, dont la souffrance et les remords étaient palpables. Contribuer, ne serait-ce qu'à sa portée, à sa quête de réponses et d'absolu était tout le bien qu'il souhaitait des futures démarches qu'ils allaient donc entreprendre, à la recherche de ce passé bien tragique...


Remy dut d'abord s'assurer de bien saisir de quoi il s'agissait, et préféra d'abord demander au lieutenant Reed de lui raconter tout ce dont il se rappelait... Ce ne serait sans doute pas la partie la plus agréable, bien que la plus importante...Si ils voulaient être en mesure de découvrir l'origine de l'incident...


LeBeau écouta alors toute son histoire, sans l'interrompre. Sans doute parce que la manière très factuelle dont elle avait été racontée n'était pas forcément propice aux questions... Redfield avait mis un point d'honneur à ce que son récit lui permette au moins de se représenter un peu mieux les évènements. Un équipage qui avait pour habitude de travailler ensemble, deux mois de mission et apparemment aucune menace de guerre ou d'attaque à l'horizon...Le problème semblait donc mécanique, mais tout à fait soudain, comme si tout à coup, le sous-marin avait décidé que c'était son dernier voyage... Une sale histoire.

Reed avait survécu, bien sûr pour un mieux, puisqu'il était là pour raconter cette histoire, s'investissant même d'honorer la mémoire de ses anciens coéquipiers. " Merci pour tous ces détails... C'est en tout cas bien dramatique ... Après deux mois vous dites ? ... Les allers et venues en Terre étaient-t-ils fréquents ? Je suppose que personne n'aurait cherché à saboter l'équipement de l'intérieur alors... Avez-vous déjà songé à des représailles ?... " Peut-être un coup monté ? C'était difficile de vraiment savoir dans un tel cas.. " Est-ce que vous gardez un souvenir d'après l'impact ? Je suppose qu'une longue période de convalescence a suivi...

Si au moins le navire avait pu être récupéré ...  Mais ce n'était pas le cas.. Il ne restait que d'infimes suppositions, les leurs. Et à part ça ... «  Je suppose qu'avec une telle équipe et de tels enjeux, l'appareil était aux normes ? Rien qui aurait pu annoncer cette obsolescence ? " ... Encore que ? Est-ce que dans ce genre de cas, ne valait-t-il pas mieux se dire que bien pire aurait pu arriver ? Ou que c'était un peu la faute à pas de chance ? Si seulement c'était aussi simple... D'autant qu'ils auraient sans doute tous beaucoup à apprendre, ne serait-ce que de manière préventive, sur ce qu'il s'était réellement passé.
Revenir en haut Aller en bas
Reed Redfield
Mutant
Reed Redfield


https://houseofm.forumactif.org/t3564-reed-this-room-is-cold https://houseofm.forumactif.org/t3563-fear-of-the-water-reed
More about you : angry old boy
Codename : Captain Nope, Silver Dagger, au choix
Pouvoirs : T'as une mutation qui vient de tes yeux il semble. Un pouvoir de séduction, petit sourire, t'es dans les filets. T'as une vision nocturne, un scan optique intégré à ton regard, vachement pratique pour tes missions
Emergence :
no alarms and no surprises | remy Fonddr112 / 52 / 5no alarms and no surprises | remy Fonddr11
Maitrise :
no alarms and no surprises | remy Fonddr112 / 52 / 5no alarms and no surprises | remy Fonddr11
Messages : 93
DCs : Peter & Eleanor

Dim 21 Avr - 21:45


no alarms and

no surprises

Détails personnels, pas les plus violent ceci dit. Reed aurait pu lui raconter bien pire, des souvenirs où il porte le sang d’un des mousses sur les mains. Corps qui flotte, qu’il secoue, essaie de faire réagir, mais l’autre ne bouge pas. Les souvenirs sont alarmants, en nombre dans l’esprit de Reed mais ce dernier les repousse, ou du moins il essaie, fait comme il fait toujours: façade sur son visage, masque qui ne doit pas être brisé. Pas de brisures possibles lorsqu’il le porte. Il est ce lieutenant de flotte d’Hydra, il est ce visage impassible dans les couloirs, aucune envie de sympathiser avec lui, il n’est que la figure a laquelle on n’a aucune raison de faire appel, qui veut la flotte? Inutilité rien que dans l’idée. Soupire, repousse les détails personnels, repousse les mauvais rêves, Reed vient se concentrer de nouveau sur l’homme en face de lui, fine ligne sur le visage.

«Dramatique... Ouais.»
Le mot le fait doucement sourire. Pour lui ça avait été la fin du monde, incapable de se relever, il avait assister à tous les enterrements avec un terrible goût de bille dans la bouche. Riley avait du le tenir toute la nuit tandis qu’il pleurait toutes les larmes de son corps. «Deux mois c’est ça.» Passe la langue sur ses lèvres. «Hu, disons que quand on ramenait la bête il était toujours question de révisions. Parfois on avait juste frotté quelque part, parfois c’était à l’intérieur que ça merdait... Lorsqu’on était à terre malheureusement je ne pouvais toujours surveillé ce que les autres faisaient.» Surtout ce qu’il se passait à l’intérieur de son navire. Il aurait du, oh oh il aurait du. «Le... Des représailles? Par qui?» Se gratte la tête, semble presque comme un imbécile. «Je n’arrive pas à savoir par qui. Enfin, j’veux dire, on était des militaires, sous les ordres, alors bien évidemment on avait des ennemis, mais..» Pas plus que d’autres?

Passe de nouveau la main sur la nuque, nerveuse, totale. «Je ne sais même pas comment j’ai réussi à retourner sur la côte ou pourquoi je suis encore le seul en vie j’avoue ne pas me souvenir de grand chose...» Cligne des yeux. «Peut-être des quelques secondes de panique où le bâtiment à pris l’eau, à une vitesse si importante que personne n’a eu le temps d’aller à la navette de secours.» Même pas toi. «L’appareil était aux normes. C’est quelque chose que je prenais toujours soin de vérifié. Même si, je faisais confiance au gouvernement.» Gros regret d’ailleurs. «La carcasse ils en ont récupérés les restes. J’ai vu le dossier, je peux vous le retrouver si vous voulez. Mais c’était un ramassis de connerie, des mots qu’on aurait pu mettre partout.» Des conneries qui racontaient un accident comme il ne s’était pas vraiment passé. Mains qui tremblent, énervement plus que de la tristesse maintenant.
code by EXORDIUM. | IMGS BY MAL DE NUIT


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
no alarms and no surprises | remy
◄ The real crime would be not to finish what we started ►
Page 1 sur 1

House of M :: VOL N°II :: RPS :: RPS ABANDONNÉS-
Sauter vers: