AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Groupe 2 : La capitale
we will stand stranger to brother
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 28 Jan - 11:22

Terre des Ages d'Apocalypse

La capitale

GROUPE 2


★ Xander Harrison
★ Elsa Bloodstone
★ Natasha Romanoff
★ Morgan Nitmæër
★ Nikki Ren
★ Jessica Drew
★ Nicholas S. Frances
★ Elijah Fraser
★ Malik Caglar
★ Myron Falkreath


La réalité s’écroule autour de vous. Tout ce que vous avez toujours connu, ou pensé connaitre, tombe en lambeau, s’effrite, devient poussière, sous vos yeux effarés. Pourtant la vie suivait son cours le plus normalement du monde. Vous étiez tranquillement chez vous, au café du coin avec un ami, au travail, au ciné, en train de faire du shopping. En train de tout et rien faire, en train de vivre. Mais à la Maison M, enfermée dans sa chambre, l’ainée de filles du Roi est, elle, en pleine crise. Les genoux à terre, elle prend sa tête entre ses mains et hurle de douleur. Elle maintient ce monde depuis trop longtemps. Certes, il lui apporte une protection nécessaire mais elle n’y tient plus. Ses pouvoirs s’égarent autant que son esprit déjà malade. Elle s’époumone, elle n’y arrive plus, son corps brûle, sa tête va exposer. Son sortilège vacille.

C’est une sensation bizarre, particulière et, surtout, indéfinissable que de comprendre que, dans ce monde, le seul point constant n’est autre que soi-même. Parce que c’est bien le cas à ce moment précis, celui où tout se reconstruit en quelque chose de tellement différent. A croire que le reste du monde est malléable à souhait, à croire qu’il n’y a rien d’autre de vrai que soi.

Cette ville n’a rien à voir avec celles que vous avez connues. Elle semble antique, faite de murs de torchis, de structures en bois et de pierre calcaire d’un jaune ocre. Le sol est fait de sable et la végétation est en grande partie composée de palmiers. Le soleil est à son zénith et il vous brûlerait presque. L’air est chaud et étouffant. Ça n’a définitivement rien à voir avec votre petite île paradisiaque de Genosha. Vous les voyez au loin, ces dunes qui vous en donnent la preuve : cette ville est en plein désert.
Une forte odeur d’encens vous arrive aux nez, alors que, vraisemblablement, il n’y a aucun bâton de ce genre qui se consume à l’horizon. Après tout, vous êtes dans une ruelle banale, seuls pour le moment. Car au bout de celle-ci, des voix en tout genre se font entendre. La vie y semble agitée et si vous regardez bien, il vous semblera qu’un marché y vit. L’odeur d’encens disparait subitement mais vous, vous restez bel et bien là.


TOUR 1



Bienvenue sur la terre des âges d’Apocalypse (earth-32000). Groupe 2 : La capitale 3542309723
Ici Apocalypse est le grand Roi et vous avez été transporté dans son palais impérial par une Wanda qui perd définitivement les pédales ! Pour cette mission, on a décidé d’en revenir à l’ancienne façon de faire avec des choix multiple. Le but de vos personnages est de trouver la brèche inter-dimensionnelle qui leur permettra de rentrer à Genosha. Comment ? Bon courage pour le deviner. Groupe 2 : La capitale 3542309723

Pour ce premier tour, et vu ce qu’il se passe, on a pensé que commencer avec une simple réaction de vos personnages seraient pas mal... Puis un petit jet de dés aussi. Groupe 2 : La capitale 3542309723
A d’en deux semaines pour le début des choix ! Groupe 2 : La capitale 1499035354


Indications de jeu


Pour ce tour, on vous demande de :

  • Lancer un dé "Mystère"


Comme d’habitude, il y a quelques règles de base à suivre pour l'ensemble de la mission.

  • On vous demandera de ne pas scinder le groupe, par mesure de facilité, on avoue.
  • Le nombre minimum de mots autorisés est de 200 mots.
  • On a abandonné l’idée que vous fassiez des petits posts. Groupe 2 : La capitale 186512564 Ceci dit vous devez obligatoirement mettre des résumés de vos posts à la fin de ceux-ci.
  • Veuillez indiquer l'option choisie en blanc.
  • Vous avez deux semaines entre deux tours pour répondre.
  • Il n'y a pas d'ordre de passage.
  • S'il vous plait, essayer d'inclure tout le monde dans le groupe, il y en a souvent qui se sentent de côté.
  • Si vous avez des questions, n'hésitez pas à contacter Max Ezel.

Et, pour info, nous considérons la mission comme réussie si vous arrivez à trouver la brèche en moins de 6 tours. Vous ne devez aussi pas manquer plus de un tour de jeu.



house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Inhumain
Xander Harrison


More about you :
Emergence : Maitrise : Messages : 281
DCs : Ororo Munroe/Cameron E. Fox/Rachel Grey

Dim 28 Jan - 21:02




La capitale

Groupe 2


 

Aujourd’hui journée pénarde, une journée ou on allait faire un tour en ville et tranquillement prendre l’air comme j’aime faire. Car bon, j’adore l’odeur de la poudre, mais j’aime, mais parfois faut prendre l’air. Alors, aujourd’hui, j’ai accompagné ma belle cousine en ville, pris un jour de congé. Et ouais un jour de congé, je crois que j’ai bien mérité un petit jour tranquille loin de ces petits cons qui sont rester dans la garde. Au moins, ainsi, j’aurai pas à foutre une racler à chaque petit con, comme Junno….Rha quelle tête à claques ce gamin. Mais passons, là pour l’instant, je vais dehors, me promener, accompagner ma charmante cousine qui a larguer à la bibliothèque. Tiens d’ailleurs faudrait que je lui parle à se petit gars pour voir ce qu’il en est de son côté. Je ne vais pas jouer à l’entremetteur, ce n'est pas mon style, en plus je suis une merde au niveau amour. La preuve, je suis toujours célibataire et heureux de l’être. Mais bon après ce qu’elle m’a avoué pleurant toutes les larmes de son corps, je dois avoir une petite conversation avec le gaillard…. Peut-être que je l’emmènerai boire un coup.

Enfin, Dydy, de son petit nom, est partis rendre son livre, faut bien qu’elle s’occupe et se change les idées ça ne peut pas lui faire de mal. Pour ma part, je ne suis pas trop bouquin… Sauf si ça parle de western, mes livres préférer, même si la science-fiction me botte bien( Et à mon avis je crois que Dylan en a marre de ma country). Enfin bref, je suis la tranquillou devant le comptoir donnant mon prénom et celui de Dylan à la petite dame, faisant un petit sourire lui demandant un café noir pour moi et un moccha pour ma charmante cousine. J’attends bien sagement fredonnant un air de Tim McGraw. Et quand mes cafés arrivent, je fais un autre sourire à la petite dame et partie avec mes café. Mais bon sur Genosha, on est jamais tranquille, entre les fêtes foraines tourne au film d’horreur et les prise d’otages. Voilà, qu’une chose étrange arrive, le genre de truc où vous faites « Oh bordel, c’est quoi cette merde ». Un truc bizarre est arrivé, je vous jure, le truc que vous ne pouvez pas expliquer, le bazar bien louche. D’un seul coup, voilà que la ville d’Emman … Ben, c’est plus Emman, non, on dirait …. Un souk. Je vous jure le truc de dingue quoi. En plus il fait crevant de chaud ici bordel et il y a des palmier et…. Le désert… Le désert quoi… là on peut vraiment dire qu’on est plus à Genosha et les gens… ben j’ai l’air d’un gros touriste dans une ville de digne des livre d’histoire. Les maisons de torchis la totale quoi. … Et j’ai l’air d’un con avec mes cafés chaud, dans un endroit où on crève de chaud. Manquerait plus que je vois un tapis volant et là on est vraiment à Agrabah. Vous savez comme dans la légende d’Aladin. En plus, j’ai une veste, une chemise, un pantalon…. Tout le monde me regarde bizarrement en plus. JE vous jure, on dirait un touriste qui ne sait pas où il est tombé…. Ce qui est vrai…. Je fais vraiment tache dans le paysage, mais alors vraiment …. « Où est-ce que je suis bordel… Et qu’est-ce que je fous là… » Mais la question la plus importante, c’est surtout « Mais comment je suis arrivé là » Brodel j’ai déjà chaud ! Et les cafés n’aide pas.


 

 
Shacka FallDown




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 28 Jan - 21:02
Le membre 'Xander Harrison' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Humain modifié
Malik Caglar


http://houseofm.forumactif.org/t3440-malik-caglar http://houseofm.forumactif.org/t1593-malik-caglar
More about you : Groupe 2 : La capitale Giphy

Codename : Malikou
Pouvoirs : * Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.

Groupe 2 : La capitale LE-PLUS-EMMERDEURGroupe 2 : La capitale LE-PLUS-DERANGEGroupe 2 : La capitale LE-MEILLEUR-GROUPE

Emergence : Maitrise : Messages : 672
DCs : Keith - Tao - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Lun 29 Jan - 23:47
 

Terre des Ages d'Apocalypse

Groupe 2
 

 
Malik pionçait. Clairement. Il avait prit sa journée et de toute façon, il n'avait pas envie de bouger son cul pour aller bosser. Car bien qu'il allait mieux, il était toujours terrifié à l'idée de croiser Altaïr. Il voyait encore son visage d'enculé se pencher sur lui. Il entendait toujours sa voix. Il sentait encore la lame de son couteau lui trancher les doigts, un par un, jusqu’à ce qu'il estime qu'il en avait eu assez. D'ailleurs, la douleur dans ses mains, tenu tout deux par des bandages, était toujours là, bien présente. Elle le piquait, l'élançait, lui rappelant constamment ce jour maudit. Il reprenait du poil de la bête mais oui, il était traumatisé. Malik Caglar : celui qui se foutait de tout et de tout le monde. Était apeuré, terrorisé encore par son ravisseur. Faut dire que ce n'était pas tous les jours qu'un putain de mafieux s'incrustait chez vous pour s'adonner au jeu du coupe coupe doigt. Ça laissait forcément des traces. Des traces indélébiles.

Toujours est-il que le jeune assassin avait pris un somnifère accompagné d'un verre de whisky pour dormir correctement. Comme ça, pas de cauchemars. Pas de hurlement. Pas de scène qui tournait en boucle dans sa tête et pas de tremblement dans ses membres. Il était peinard quoi. Peinard et complètement assommé sur son lit, la bouche grande ouverte.

C'est pourquoi, il ne s'attendait pas vraiment à se réveiller en slip dans une ville genre antique, avec des putains de dunes au fond et un soleil à en faire cramer les couilles tellement il était chaud, brûlant.
- Whaou. Putain de sa mère, j'ai fumé quoi moi? grommela-t-il la tête dans le cul, en se relevant avec peine.

Le pire, c'était qu'il couvert de sable. De la bouche jusqu'à ses parties intimes. A demi-réveillé, ou à demi-inconscient, au choix, Malik jura avant de regarder un peu autour de lui, l'air hébété. Sérieux? Il dormait où les somnifères étaient en fait des champi? Il n'y avait pas d'autres explications logiques. Il n'était plus chez lui mais dans une ville. Et putain de merde, qu'es-ce qu'il faisait chaud !Puis c'était quoi cet odeur qui pue? Une odeur digne du papier cul à la rose que sa femme kiffait.
- Et c'est là que Jesus va se pointer c'est ça? Puis c'est quoi cette merde. Ça schlingue.

L'esprit complètement embrumé, le jeune assassin poussa un long bâillement avant de passer une main brève dans ses cheveux ébouriffés. Il allait surement se réveiller. Ouai. Surement. Tant qu'il ne voyait pas Altaïr ramener son cul ici, c'était l'essentiel. Mais bon... il n'était pas le seul couillon ici en fait. Sourcils froncés, Malik plissa les paupières. Un mec plus loin avait l'air complètement con avec ses deux cafés quant aux autres.... Soudain, son regard croisa celui de Morgan et il bugua, clignant des yeux à plusieurs reprises :
- Qu'es-ce que tu fous là toi? Tu viens pourrir mon rêve avec ta gueule? se permit-il de plaisanter sans penser une seule seconde que tout ceci était vrai.
(c) ANAPHORE


Résumé :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Lun 29 Jan - 23:47
Le membre 'Malik Caglar' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 30 Jan - 17:59

Groupe 2

It's a mad mad world


Elle n’est pas à l’aise dans cette robe. Pas du tout. Elle n’a pas l’habitude de porter ce genre de fringue. Les jeans et tee-shirt, ça passe partout, sauf dans ce genre de coin huppé, il faut croire. La voilà en train de déambuler avec des bottines à talons et une robe qui s’arrête au dessus du genou, ses cheveux lâchés dans son dos. C’est le moyen le plus sûr de s’approcher de la cible et de récolter les informations qu’elle est censée chercher. Mais Jess étant tout sauf véritablement féminine, elle se sent comme ridicule. Elle a l’impression d’être le lapin de Pâques au village de Noël. Pas à sa place. Pourtant, elle a déjà participé à ce genre de chose quand elle était enfant. Les réunions mondaines, où on savoure du champagne en attendant que ça passe. Elle est près du serveur qui tient un plateau sur lesquelles se dressent ces coupes au liquide ambré. Elle se tient droite, sans quitter des yeux la cible, observant son comportement et surtout, notant les informations sur lui. Le serveur lui demande si elle reveut quelque chose et Jessica comprend que sa coupe est presque vide. Avec un sourire, elle accepte pour ne pas attirer les soupçons. Elle soupire en fermant les yeux. Puis elle commence à se sentir mal. Une impression désagréable qui lui donne la sensation d’être ailleurs. Elle accuse tout d’abord le champagne, car elle en a bu et il se peut qu’elle en ait consommé davantage qu’il ne le faut. La musique de chambre s’efface, parait lointaine et les yeux fermés, Jess a l’impression qu’il fait encore plus chaud que d’habitude.

Quand elle les rouvre, elle s’aperçoit que le décor a changé. Elle est toujours avec sa coupe de champagne dans les mains et sa petite pochette inutile mais elle n’est plus dans ce cadre mondain qui lui donne de l’ulcère. Elle sent l’odeur de l’encens qui lui monte aux narines, la chaleur qui tape sur ses bras dénudés et… le sable sous ses pieds. Elle baisse ses yeux verts écarquillés par la surprise. Elle redresse la tête pour regarder autour d’elle, en essayant de comprendre où elle est. Mais sa recherche est interrompue par une voix masculine et en braquant son regard dans la direction de la voix, elle aperçoit un type… en caleçon. Et il a pas l’air d’être très frais. D’accord, elle a bu trop de champagne et elle est en train d’halluciner. Elle éloigne la coupe de sa bouche avec une grimace. Elle ne sait pas ce qu’ils ont foutu dedans mais pas sûr que les services sanitaires approuvent.  Elle entends une autre voix, bien plus familière. Xander Harrisson, son collègue de la garde et ami. Elle se dirige vers lui sans se poser de question et échange son café avec sa coupe de champagne sans dire un mot. Elle a davantage besoin de caféïne que d’alcool dans le cas présent. « Si t’es une hallucination, sache que je suis quand même ravie de ce café.» Il fait bien trop chaud pour boire du café mais elle s’en fiche. Elle avale le contenu du gobelet d’une traite et secoue la tête quand elle a fini. Elle laisse tomber le gobelet en carton et sa pochette pour rassembler ses cheveux en une queue de cheval plus confortable. « Forcément, fallait que je sois dans cette tenue en plein désert.» Grommelle Jess en portant un regard sur sa robe. Elle se baisse et déchire le côté de sa robe pour pouvoir se mouvoir plus facilement. Elle sourit en redressant la tête vers Xander. « Comment on rentre à Genosha ?» Jess ne passe jamais par quatre chemins et tout le monde le sait. Elle repère les autres membres de ce groupe de fortune. « Eli ? Qu’est-ce que…» Jess écarquille les yeux et termine sa phrase tout de même. «… tu fais là ?» Mince alors. Elle se dit qu’elle n’est pas seule au moins. Elle est avec Xander et Elijah. Des gardes accomplis. Elle n’est pas certaine que le type en slip complètement défoncé soit d’une très grande aide dans l’état actuel des choses mais quelque chose lui dit qu’elle sera surprise. Elle ramasse ses affaires et le gobelet vide qu’elle finit par plier en se disant qu’elle le jeterait dans une poubelle si l’occasion se présente. Le sable rentre dans ses bottines et ça commence déjà à l’agacer.
AVENGEDINCHAINS


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Mar 30 Jan - 18:02
+ le dé parce que je suis naze Groupe 2 : La capitale 3603413558 L'oubliez pas, les enfants Groupe 2 : La capitale 3603413558
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Mar 30 Jan - 18:02
Le membre 'Jessica Drew' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Dieu
Morgan Reed


http://houseofm.forumactif.org/t1374-tell-me-would-you-kill-to-prove-you-re-right-o-morgan http://houseofm.forumactif.org/t1361-i-lie-to-myself-all-the-tim
More about you :
Groupe 2 : La capitale Giphy
Ceos, Eosphoros, Hesperos

---

Groupe 2 : La capitale Mlp8

Codename : Tenebris
Pouvoirs : Changement de forme et de plan. Télépathie et emprise. Hallucinations et cauchemars. Création de matière spectrale et contrôle des ténèbres.

Groupe 2 : La capitale 7ixw
Emergence : Maitrise : Messages : 550
DCs : Amaury, Ryan, Hailey, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Mar 30 Jan - 22:21

IT'S A MAD MAD WORLD

All around me are familiar faces worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses. No expression, no expression, hide my head, I want to drown my sorrow. No tomorrow, no tomorrow.
Groupe 2 : La capitale



Un cliquetis retentissait alentours, tandis que je faisais rouler la pierre du briquet entre mes doigts. La flamme jaillit, éclatante et dégageant sa chaleur quelque peu réconfortante. Apportant le briquet près de mon visage, je serrais la cigarette plus fermement entre mes lèvres, levant la main afin de cacher la flamme qui flanchait déjà. Le vent soufflait assez fort à Fenyick, et les pans de mon manteau voletaient déjà derrière moi. J'inspirais un bon coup, le feu commençant à dévorer le bâton toxique. La fumée s'élançait sur ma langue, contre mon palais et titillait ma gorge. Glissant la cigarette entre mes doigts, je laissais ma main pendre contre mes flancs, avant de souffler le poison. La fumée s'envola, transportée par le vent, étouffée par l'atmosphère. J'avançais tranquillement, profitant d'un peu de temps libre pour promener mes chiens. L'un d'eux courrait déjà devant, les deux autres un peu en retrait. Je les sifflais, et seuls le rottweiler et le doberman s'arrêtaient. Le beauceron reniflait plus loin, avant de grogner et de commencer à creuser dans la terre. Plissant les paupières, je soupirais, espérant juste que ce con n'ait pas trouvé un déchet pollué ou une cochonnerie quelconque. Manquerait plus qu'il finisse chez le véto à cause d'un sac en plastique ou autre. Tirant une nouvelle taffe sur la cigarette, je me mis à avancer plus rapidement vers lui, l'appelant plusieurs fois pour qu'il arrête. Ceos ! CEOS ! Sans succès. Les deux autres s'étaient mis à grogner aussi, et ils arrivaient même avant moi sur les lieux. Avec un soupir digne des plus dépités, je tirais sur le collier de Ceos. Ça suffit, tu files ! Il couina mais se dégagea tout de même. Hesperos, le doberman, passa près de lui et tourna autour du trou, reniflant ça et là avant de se tendre. Son grognement s'intensifia et me fit tourner la tête vers lui. Va-t'en Hespe. Je balayais ma main en sa direction et il se retira, non sans grogner une dernière fois. Avec un soupir, je tirais encore une taffe sur la cigarette, alors que Eosphoros arrivait dans mon champ de vision. Il s'assit non loin du trou mais ne tenta pas d'avancer. Bon chien 'Sphoros. Je ricanais en lui gratouillant le crâne et finit par tourner mon attention vers le trou. Qu'est-ce qui pouvait bien s'y trouver pour autant exciter ces sacs à puces ? Grommelant avec la clope au bec, je commençais à fouiller dans le trou. La terre sous les doigts c'était pas la meilleure sensation au monde mais je m'en foutais clairement. Jusqu'à ce que je rencontre un obstacle, froid, dur et à la texture étrange. Fronçant les sourcils, j'agrippais l'objet et tirais dessus pour le faire sortir du sol. C'est quoi...

… cette merde ?
A peine relevé, le décor s'était mis à changer. La terre qui était sous mes pieds et sous mes ongles venant de se transformer en sable. Je perdis presque pied, et me rattrapais avant de trébucher. L'objet que je tenais dans la main attira soudainement mon attention. J'haussais les sourcils, scrutant le bras humain en décomposition qui reposait toujours dans ma paume. Eh bah ça c'est bien glauque dis donc. Ma main libre attrapa ma cigarette et je soufflais la fumée qui était encore prisonnière de mes poumons. Sans plus de cérémonie, je regardais autour de moi, tenant toujours cet objet sordide. Mes chiens n'étaient pas là et je n'avais aucune idée de si cela était une bonne ou une mauvaise nouvelle. Peut-être que j'hallucinais, peut-être que c'était encore un gros bordel à la con, comme au Pegasus. Si ça se trouve, ça avait un rapport avec ce voile noir chelou que j'avais plus revu depuis le mois dernier. Enfin, pour l'instant, je me disais juste que dans tous les cas, mes chiens avaient échappés à ça, et qu'ils pouvaient bien retrouver le chemin de la maison tous seuls. Un truc en moins à régler. Avec un soupir, je regardais une nouvelle fois le bras en décomposition. Au moins je savais ce qui avait titillé l'intérêt de Ceos pour qu'il se mette à creuser comme un demeuré. Tirant une nouvelle taffe sur le bâton empoisonné, je me tournais, prenant en considération les lieux qui m'entouraient. Du sable, du sable et encore du sable. Des structures en bois, des murs de torchis, des pierres en calcaire, des palmiers, et un soleil qui cognait comme jamais. L'image aurait été parfaite sur une carte postale pour raconter ses dernières vacances. Des bruits attirèrent mon attention et ce n'était qu'à cet instant que je sentis une odeur me brûler le nez. De l'encens, et pourtant je n'en voyais pas à proximité. Plissant les yeux, je pus percevoir des silhouettes non loin. Avec attention, je les scrutais silencieusement, prenant en considération toutes les variables possibles. Que tout ceci soit réel ou non, c'était pas vraiment important pour le moment. Ce qui comptait, c'était de savoir comment j'étais arrivé ici, et comment je pouvais en ressortir.

Il y avait un gars avec deux cafés, et sa tête de déconfit était presque à mourir de rire. Sa dégaine était assez particulière, et j'aurai pas imaginé quelqu'un à qui ce style pouvait aller avant de le voir lui. Après c'était sans doute une projection de mon subconscient ou une connerie du genre. Pinçant les lèvres, je continuais mon inspection. Une femme aux cheveux bruns était en train de déchirer sa robe, et je détournais vite le regard, préférant ne pas savoir ce qui l'avait poussée à réaliser ce geste. Se dessaper, même s'il faisait chaud, en plein territoire inconnu, c'était une très mauvaise idée. Du coin de l’œil, je remarquais Myron et grognais silencieusement, avant de voir Nikki et Elsa non loin de lui. Au moins il y avait des collègues, alors j'étais pas seul dans cette galère. Les autres avaient tous l'air de teubés, alors je ricanais doucement, comme par réflexe. C'était totalement insensé, tout autant que ce type en slibard, qui me disait vaguement quelque chose. Il se retourna d'ailleurs et je pus voir son visage. Un silence se fit alors que je le reconnaissais. Malik... Ce connard m'interpellait en plus de ça, comme si me dévisager n'était pas suffisant. Il était vraiment con pour le coup, ou complètement à l'ouest. Dans tous les cas, j'allais pas le laisser s'en sortir indemne. Rapidement, je me dirigeais vers lui, me stoppant seulement à quelques pas. D'un geste vif, je levais la main et frappa son visage avec le bras en décomposition. L'impact était brutal, les répercussions faisaient trembler jusqu'à mon épaule. Avec un sifflement admirateur, je lançais un regard appréciateur au bras en décomposition. Au moins ça répond à une question. Tout ça n'est pas un rêve. Je finis par balancer l'objet encombrant sans plus m'en préoccuper. Malik relevait enfin la tête et je dardais sur lui mon plus noir regard. C'est assez pourri pour toi ça ? Grognant doucement, j'apportais la cigarette à mes lèvres, tirant une taffe de plus, savourant le poids de la fumée sur ma langue. Mes iris parcouraient sa silhouette avec fluidité et je remarquais des bandages autour de ses mains. C'était le moindre de mes soucis, et s'il s'était blessé en mission, c'était bien fait pour lui. Avec sa grande gueule et son caractère de merde, il l'avait très bien cherché. Une grimace vint étirer les traits de mon visage et je reportais mon attention sur lui en retirant la clope de mes lèvres. J'sais pas ce qu'il se trame ici, mais le mieux pour toi, c'est de la fermer dès maintenant, enfoiré. Soufflant la fumée en sa direction, je finis par me détourner, regardant le reste de notre groupe d'infortune. J'suis vraiment mal tombé avec tous ces péglands de première. Putain.



Résumade:
 

___

@Pando There is no tomorrow. Watch me walk away. Painting my life in grey. All that I wish for is fading away. The time is now. Surrounded by shadows. Painted by colors of darkness. The final last word. Close to insanity.
❝Shadow surrounds me everywhere❞
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Mar 30 Jan - 22:21
Le membre 'Morgan Nitmæër' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 5
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 2 Fév - 16:23



Earth-32000

GROUPE 2 : LA CAPITALE


Je ne voulais toujours pas sortir de l'appartement, Aaron avait beau me tenter avec des sorties nocturnes pour aller boire une bière, pour moi c'était toujours non. Hors de question que je me montre en public, j'avais bien trop peur de me faire remarquer, déjà que j'avais explosé la moitié des meubles dans l'appartement sans le vouloir, ce n'était pas le moment que ça se produise dans un lieu public. A chaque fois je pouvais lire sur le visage de mon frère, une mine de chien battu, mais ça ne marché pas avec moi ... Je le connaissais bien, il était rusé, il cherché à me faire sortir de l'appartement par tout les moyens "prends l'air au moins", j'avais alors ouvert la fenêtre, croisant les bras "voilà j'ai pris l'air", puis je repartais m'asseoir sur le canapé, toujours aussi grognon. Aaron finissait par abandonner, celui-ci retourné au boulot, ou voir cette demoiselle que j'avais déjà croisé dans l'appartement, c'était facile de retenir son visage, elle était albinos, mais pas moche pour autant, non bien au contraire, elle avait un air de fripouille. C'était le début de l'après-midi, je m'en voulais encore une fois de faire "souffrir" mon frère de cette façon, après tout il ne voulait que mon bien, seulement j'étais effrayé par mes propres dons, des dons que je ne contrôlais pas d'ailleurs. Soupirant je me relevais du canapé allant chercher une bière dans le frigo, j'en avais bien besoin ces temps-ci, enfin plus que d'habitude disons. Habillé de façon décontracté, je repartis m'asseoir dans le canapé, seulement je ne me retrouvais pas assis sur le canapé, voilà que je me retrouvais assis dans le sable. Je regardais la bouteille de bière que je n'avais pas ouvert tout en arquant un sourcil, avant de me relever, tout en me frottant le bas du dos ... Je pouvais sentir une odeur d'encens, il faisait aussi très chaud et quand je regardais autour de moi, je ne pus m'empêcher de rester hébéter. D'accord ... Je peux faire exploser des choses, refroidir, brûler ... Et maintenant me téléporter ? Non c'était juste impossible! comment pouvais-je me retrouvais dans un souk avec une bière à la main ? ça devenait de la folie. Puis c'est la que j'aperçus une groupe de personne réuni, visiblement eux aussi étaient aussi perdu que moi, dont ce type qui était en caleçon. Les rejoignants, je reconnus Morgan et Malik qui étaient aussi chez HYDRA, d'ailleurs en regardant de plus près, c'était Malik qui était en caleçon. Puis il y avait aussi l'agent Romanoff, du SHIELD, celle-ci m'ayant déjà sorti d'une belle catastrophe et d'autres ... Ne pouvant m'empêcher une boutade, je regardais Malik.

-ça va pas trop froid ?

Oui Nicholas est sorti de son trou ... Par la force des choses.
(c) DΛNDELION

Résumé

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Ven 2 Fév - 16:23
Le membre 'Nicholas S. Frances' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Ven 2 Fév - 16:55
It's a mad mad world
Mission III - Groupe 2

La nuit dernière n’avait pas été de tout repos. Eli l’avait passé à pourchasser un émergé supposé à travers la ville de Prénova. Les informations, que la garde avait en sa possession, supposaient que le type avait des capacités propres à un crapaud et qu’il s’en servait à mauvais escient. C’était pour ce type de cas que l’ainé des Fraser ne quittait pas la garde rouge, même si ses collègues ne lui faisaient pas confiance et continuaient de lui faire savoir dès qu’il flanchait sur un cas qui ne méritait pas l’emprisonnement. Ce qui arrivait quatre-vingt pour cent du temps. Quoi qu’il en soit, Elijah s’était immédiatement porté volontaire lorsqu’ils avaient reçu le signalement de l’émergé dans les rues de la capitale. Malheureusement, le Crapaud avait réussi à le semer en grimpant au mur d’un immeuble en brique. Ce qui avait mis le garde en colère contre lui-même. Il détestait échouer sur des cas qui méritaient d’être punis. En rentrant chez lui après une nuit merdique, il dormi à peine quelques heures trouvant difficilement le sommeil.

Une fois debout, il avait enfilé un short et un t-shirt, puis il était sorti se vider la tête en allant faire quelques kilomètres de course et s’entrainer en plein-air. C’était plutôt humide cet après-midi-là et rapidement, le grand brun se mit à avoir chaud et à suer à grosses gouttes. Il enleva son chandail aux couleurs des Patriots de la Nouvelle-Angleterre qu’il tint dans sa main sans arrêter sa course. Il avait besoin de se donner à fond pour oublier son échec de la nuit et l’entrainement avait toujours été une thérapie bénéfique pour lui. Ses pieds martelaient le trottoir à un bon rythme. Il avait encore assez de jus pour un cinq kilomètres supplémentaire. Il fit un petit sprint pour augmenter un peu la cadence et son rythme cardiaque. La tête penchée vers l’avant de façon à être plus aérodynamique, il remarqua à peine le changement de sol sur lequel il courait. Le béton du trottoir s’effritait en sable brûlant à mesure qu’il avançait, jusqu’à ce que le paysage se change complètement en désert. Il ralentit doucement le pas, les sourcils froncés. Euh…Qu’est-ce qui venait de se passer? Il était à peu près certain qu’il n’y avait aucune dune à Hammer Bay. L’air était sec et encore plus étouffant. Il se pencha vers l’avant en posant ses mains sur ses genoux pour reprendre son souffle. Peut-être qu’il s’était trop donné et que la chaleur et la fatigue avaient eu raison de lui et il avait des hallucinations. Et cette odeur d’encens qui lui donnait le tournis n’aidait pas du tout. Il releva la tête, toujours haletant. Il tournait la tête de gauche à droite, sans arrêt, cherchant une explication à tout ceci. Il passa son chandail sur son front en sueur et soupira. Il avait dû perdre conscience, c’était la seule explication.

Il fallait bien en avoir le cœur net et aller visiter les lieux à la recherche d’indices de l’endroit où il se trouvait et surtout, pourquoi. Il rejoignit le sol rocailleux et inégal de ce qui était une ruelle. Il attendait des voix disparates de chaque côté de lui. C’était vivant et bruyant à sa gauche et il fût porté d’aller vers cette direction, mais une voix de cowboy qu’il connaissait bien, l’interpella. Il tourna les talons et tomba sur un petit groupe de gens qui semblaient tout aussi hébétés et perdus que lui. "Xander? Jess? Jess! Ouah." Là ses yeux grands ouverts n’avaient absolument rien à voir avec la présence de la jeune femme, mais bien par ce qu’elle portait. Il ne l’avait jamais vu en robe et il devait avouer que ce n’était pas du tout déplaisant à voir. La brune avait un corps de rêve, mais elle ne l’affichait pas assez selon lui, même s’il avait eu l’occasion de le voir à quelques reprises dernièrement. "J’ai aucune idée de ce que je fais là. Je sais pas du tout quoi en penser, même. "Dit-il en fixant les jambes de Jessica bien à la vue après qu’elle ait déchiré sa robe. Il n’y avait aucune logique à cette situation. Sans parler du type en caleçon qui venait de se prendre une tatane d’un homme armé d’une main humaine en décomposition. "Mais que..?" Il secoua la tête. Il ne voulait même pas savoir. Il pouffa un peu à la remarque du type qui demanda si Caleçon n’avait pas trop froid. Ça aurait été surprenant vu le soleil qui leur plombait directement dessus et qui était insoutenable. "Bon. On fait quoi? Rester là, nous aidera sûrement pas!" Il ne parlait pas à quelqu’un en particulier et savait que tout le monde pensait la même chose que lui, seulement, il détestait être dans le néant. Il fallait qu’ils trouvent un moyen de quitter ce drôle d’endroit.



Made by Neon Demon


Résumay:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Ven 2 Fév - 16:55
Le membre 'Elijah Fraser' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 6
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Dim 4 Fév - 16:53

   

     

   

It's a mad mad world

— Elsa Bloodstone & tout plein de gens

Dérapant brutalement sur le sol, Elsa passa la seconde d'un geste sec, avant d'enfoncer la pédale d'accélérateur. Ça faisait une bonne heure qu'elle était occupée à faire crisser les pneus de sa voiture sur un vieux terrain vague, prenant bien soin de prendre tous les creux, toutes les bosses, et faisant exprès de conduire d'une façon qu'on aurait clairement pas pu qualifier de douce. Nan, là elle conduisait  plutôt comme un pilote de rallye en pleine course, sur une route ou il y avait au moins un virage tous les deux mètres. Elle entendait l'espèce de gland enfermé dans son coffre beugler pour essayer d’appeler à l'aide, mais elle faisait fi de tout ça. Il n'y avait personne pour l'entendre, et personne pour le sauver. Il n'y avait que la pisseuse enfermée dans son coffre et elle dans les environs, et vu comment il n'arrêtait pas de beugler, monsieur devait être à deux doigts de mouiller son pantalon. Il devait enfin être à point, ne restait plus qu'à aller à la pêche aux infos. S'arrêtant dans un splendide dérapage, la chasseuse de primes coupa le moteur, attrapa le sac en papier posé sur le siège passager, avant de se diriger vers le coffre de sa voiture « Alors, tu va finir par parler ou je dois refaire un tour de piste? » « Va te faire foutre! » « T'inquiète mon grand, c'est prévu. » Répliqua Elsa en affichant un petit sourire en coin. S'asseyant sur le coffre, Elsa ouvrit le sac, avant d'en sortir un hamburger, qu'elle déballa avant de mordre dedans avec entrain « Tu dois commencer à te sentir à l'étroit là-dedans. Et tu dois avoir faim. C'est dommage, j'ai deux hamburgers juste-là qui attendent que d'être mangés. Enfin il en reste plus qu'un. Bientôt il en restera plus. Et t'auras droit à un tour de manège supplémentaire. Sauf si tu me dit où est ton frangin. » « Je t'emmerde! » Beugla le type dans le coffre. La britannique ricana, avant de mordre à nouveau dans son burger, indifférente au fait que lui et feu son comparse étaient froids depuis longtemps. Monsieur essayait de jouer le type courageux, mais d'ici pas longtemps il finirait par cracher le morceau. Et si ce type se montrait toujours aussi courageux, elle passerait à des méthodes d'interrogatoire un peu moins... sympathiques. Tout ce qu'elle voulait, c'était une adresse ou trouver son vilain grand frère le voleur multi-récidiviste qui ne s'était pas pointé à son audience avec le juge comme le stipulait sa conditionnelle. Un boulot facile, le genre de trucs qu'Elsa faisait les doigts dans le nez et ou il y avait en général l'avantage de ne pas avoir trop de casse.
Continuant à manger, Elsa écoutait le type enfermé dans son coffre continuer à gueuler et à l'insulter, laissant ses pensées divaguer. Et inévitablement, ces dernières se dirigèrent vers Nikki. Comment aurait-il pu en être autrement de toute façon? Comment est-ce qu'elle aurait pu faire autre-chose que penser à sa belle asiatique? À sa petite-amie, la femme de sa vie, celle à qui elle avait donné son cœur sans hésiter une fraction de seconde. Depuis qu'elle avait finit par lui avouer tout ce qu'elle pouvait éprouver pour elle, l'anglaise vivait dans un petit monde de bonheur. Putain, elle n'aurait jamais cru pouvoir être aussi heureuse, être aussi... bien. Elle se sentait enfin à sa place, dans les bras de celle qu'elle aimait. Elle qui avait toujours crié haut et fort que l'amour c'était loin d'être sa tasse de thé, de même que tout ce qui impliquait une relation sentimentale avec une autre personne avait effectué un véritable virage à 180 degrés. Elle essayait encore à se faire à tout ça, mais l'idée de se comporter comme tous ces couples dégoulinants de mièvrerie qu'elle pouvait croiser dans la rue lui semblait presque alléchante. Mais non, entre Nikki et l'anglaise, les choses ne se passaient pas comme ça. Oh, elles ne rechignaient pas à s'envoyer des petits surnoms affectueux, à se faire des activités « de couple » et tout le tralala, mais elles n'étaient pas non plus en train de se bécoter en permanence ou de s'envoyer des SMS gnangnan toutes les deux minutes. Alors qu'elle finissait le second burger, Elsa se redressa, sortit son briquet et ses clopes, avant d'en sortir une du paquet « Bon, je vais aller fumer un coup et après on y retourne, ça te va? » La britannique rigola quand elle reçut pour seule réponse un chapelet d'insultes, et elle s'éloigna de la voiture, avant d'allumer sa cigarette. Fermant un instant les yeux pour mieux savourer la fumée qui courait sur sa langue et son palais, la brune eut soudain la sensation d'avoir chaud. Mais genre vraiment chaud. Rouvrant les yeux, sa clope manqua de tomber de sa bouche grande ouverte quand elle vit que la rangée d'arbres qui se trouvait normalement à une trentaine de mètre d'elle n'était plus là. À la place, il y avait un mur, et quand elle fit un tour sur elle-même pour voir ce que c'était que ce bordel, elle vit qu'elle se trouvait dans une rue « C'est quoi ce bordel... » Grommela-t-elle en regardant plus en détail autour d'elle. Son esprit tournait à cent à l'heure, essayant de savoir ou elle pouvait se trouver. Elle reconnaissait plus ou moins le style des maisons, et le sable sous ses pieds et les dunes au loin réduisait le champ des possibilités. À vue de nez, elle aurait penché pour des coins particulièrement reculés du Proche ou du Moyen-Orient. Mais merde, comment elle avait fait pour se retrouver à des milliers de kilomètres de Genosha? Surtout en moins de dix secondes. Aux dernières nouvelles elle n'avait jamais eu le don de se téléporter, et elle n'avait pas les symptômes de la personne qu'on venait de droguer.
Alors qu'elle portait instinctivement sa main à sa ceinture pour attraper une de ses armes, son regard accrocha une des personnes présentes. Nikki. Qu'est-ce qu'elle faisait là? Enfin elle était quand même heureuse de la voir. Ça ne lui faisait clairement pas plaisir de voir qu'elle était dans le même bateau qu'elle, mais au moins elle pourrait veiller sur elle et la protéger. Sans attendre, Elsa se dirigea vers sa colocataire, l'attrapa par l'épaule avant de la serrer contre elle dans un geste qui visait à essayer de les rassurer l'une comme l'autre. Elle voulait être certaine que sa petite-amie était bien réelle, et pas une espèce d'hallucination à la con ou un truc dans le genre « Hey bébé, je... t'as une idée de ce que c'est ce foutoir? Parce que j'ai pas l'impression de rêver. » Nan, ça n'était pas un rêve. Elsa n'avait jamais vraiment eu le talent de s'endormir n'importe où et n'importe quand, et quitte à rêver, elle aurait sûrement rêvé de choses bien plus... plaisantes qu'un bled en plein désert. C'est alors qu'elle entendit une voix familière dans son dos, et une autre voix qu'elle connaissait lui répondit. Oh non... non, c'était une blague? Ça ne pouvait quand même pas être eux? Elle redoutait d'avoir à regarder, mais elle se tourna quand même, et elle eut malheureusement la confirmation de ce qu'elle redoutait « Oh non, c'est pas un rêve, c'est un putain de cauchemar! » Évidemment, sur tous les habitants que comptait la planète, ou ne serait-ce que Genosha, il fallait qu'elle se retrouve là-dedans avec Groucho, Chico et Harpo, à savoir Morgan, Malik et Myron. Sûrement trois des gars les plus givrés de tout HYDRA, et par conséquent les trois types qu'elle pouvait le moins blairer parmi tous ses « collègues ». Ne manquait plus que le quatrième Marx Brothers pour avoir la brochette complète. Encore que, elle avait moins envie de liquider Marc dès qu'elle posait les yeux sur lui, et il avait l'avantage de savoir descendre une bouteille. Résistant à l'envie pressante de foutre le camp le plus loin possible d'eux, elle regarda plus en détail les autres membres de leur joyeuse bande, elle se gratta la tête quand un grand brun costaud demanda ce qu'ils devaient faire « Vous voulez dire hormis trouver des fringues pour l'idiot du village? Je sais pas, je dirais à tout hasard trouver un moyen de rentrer. Je dirais bien que dans le doute on devrait aller voir dans la direction ou il semble y avoir des gens, mais... quelqu'un parle arabe? Parce que mon vocabulaire dans le domaine se résume à baragouiner des insultes et des menaces de mort. » Enfin elle supposait que les gens du coin parlaient arabe. Après tout, tout ce qui les entourait laissait penser qu'ils se trouvaient en Orient, alors ça semblait plutôt illogique que les gens du coin leur causent en néerlandais. De toute façon, elle se foutait de ce qu'ils décideraient. Sa principale préoccupation dans l'immédiat était de veiller sur l'asiatique qui se trouvait à côté d'elle, et dont elle ne lâchait pas la main.
    MAY


     

Résumeh:
 
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 4 Fév - 16:53
Le membre 'Elsa Bloodstone' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Lun 5 Fév - 14:36
Mission III, La CapitaleIt's a mad mad worldNatasha ne travaillait pas aujourd'hui, mais ça ne signifiait pas que sa journée allait être tranquille. Comme à son habitude, l'espionne s'était levée tôt pour faire ses exercices quotidiens. Footing, entrainement aux arts martiaux et yoga lui prendraient une bonne partie de sa matinée. Puis cette après-midi... elle en profiterait sûrement pour aller faire des courses, histoire de ne pas se retrouver sans provisions d'ici la fin de semaine. Vêtue d'un jogging et d'un tee-shirt au logo du SHIELD, l'espionne s'entraina donc avec sa rigueur habituelle, sans se soucier du temps qui passait. En dehors de son boulot, la rousse n'avait pas réellement de passe-temps et les jours de congés devenaient donc un challenge pour passer les heures. Finalement, alors qu'elle en venait à faire un peu de méditation, une sensation étrange s'empara d'elle. Natasha préféra rester concentrée, et cette impression finit par s'estomper. Mais rapidement elle ouvrit les yeux. Sans comprendre comment, elle se retrouva dans une ruelle aux allures byzantines et avec des gens qui, si elle en jugeait par ceux qu'elle connaissaient, s'étaient retrouvés ici exactement comme elle, c'est à dire sans la moindre logique apparente. Se remettant sur ses pieds tel un félin, elle observa ce qui l'entourait pour essayer de comprendre ce qui était en train de se passer, et pour imaginer un plan de sortie si besoin. Natasha ne perdit cependant rien des conversations qui s'élevèrent entre les différents protagonistes de ce mystère surnaturel. Avait-elle été drogué ? Possible, bien qu'improbable. Si tel avait été le cas, son subconscient aurait choisi des têtes connues et pas des connaissances et des inconnus. Regardant @Nicholas S. Frances elle le salua de la tête mais sans tenter de l'approcher. Quand à @Xander Harrison, un ami de la Garde Rouge, il était déjà occupé avec une autre femme, bientôt rejointe par d'autres personnes. De fait, elle préféra rester en retrait et se placer en spectatrice pour jauger tout ça. Puis elle se désintéressa de ces inconnus qui commençaient à former des clans et se tourna vers cet étrange décor. Au moins, elle n'avait pas froid avec la température ambiante...

Résumé:
 
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Lun 5 Fév - 14:36
Le membre 'Natasha Romanoff' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 1
Revenir en haut Aller en bas
Mutant
Nikki Ren


http://houseofm.forumactif.org/t1140-nikki-ren-i-can-be-nice-sometimes http://houseofm.forumactif.org/t1095-nikki-flying-isn-t-always-w
More about you : Groupe 2 : La capitale Tumblr_oth1e0KDDN1r819gao5_400
Codename : Pitch Black
Pouvoirs : Ailes noires comme la suie : Ni un ange, ni déchu ni envoyé par le paradis. Les ailes, longues de plus de 5 mètres, se déploient littéralement depuis son dos. Celle-ci sont rétractables, mais au prix d'une douleur sans équivoque. Nikki peut ainsi voler sans se fatiguer pendant plusieurs heures d'affilée. Ses ailes lui permettent également de porter des poids alourdis, jusqu'à 70kg.

Aerokinésie : son étrange mutation lui permet également de contrôler le vent et l'air.

Groupe 2 : La capitale Yyloggcv
Emergence : Maitrise : Messages : 410
DCs : Skye & Aelys & Kaine & Aidan & Gwen & Avery & Klaus & Matthew & Heather & Isaac & Luke

Jeu 8 Fév - 5:14



And here we go again

Groupe 2

Madness is somewhere inbetween chaos and having a dream.

Fallait toujours qu'il lui arrive une merde. C'était obligé, ou alors elle ne s'appelait pas Ren. Ses bottines en cuir frappant le sable, sa veste en cuir également, comme un peu tout le reste de ses vêtements, l'étouffant, Nikki se contentait de regarder le sol et l'horizon qui s'affichait devant ses yeux. Elle n'avait pas la moindre idée de comment elle avait pu finir dans ce trou paumé, mais une chose était sûre, la vue était encore plus naze que ce que les caches les plus pourries d'Hydra avaient à lui offrir. D'ailleurs, en parlant de l'organisation, elle se demanda un instant si ce n'était pas elle responsable de tout ce merdier. Enfin, une seconde à peine plus tôt, elle était en train de se pré-lasser dans une salle de pause de l'Hydre, et elle était persuadée d'avoir été seule à s'étendre sur les canapés. Et la seconde d'après, voici qu'elle était couverte de sable alors qu'elle avait failli s'étirer dans celui-ci, jusqu'à ce qu'elle se rende compte de la sensation désagréable laissée par la matière. Peut-être qu'elle partait un peu trop vite en soupçonnant ses patrons de l'avoir balancé dans ce foutoir, mais elle ne pouvait s'empêcher d'y songer. Surtout à la vue de ses collègues, Morgan, Malik et Myron, qu'elle salua d'un discret signe de tête. Elle pouvait comprendre que leurs employeurs aient eu la bonne idée d'envoyer les agents les plus casses-burnes dans le désert. Et elle se comptait dans le lot, l'asiatique.

Mais quand son amante vint la rejoindre et serrer sa main, Nikki songea que ce n'était définitivement pas Hydra responsable de tout ça. Pas qu'Elsa était la personne la plus innocente du monde, mais simplement parce que celle-ci n'était pas à Hydra aujourd'hui. Et pour ce qu'elle en savait, ses collègues non plus, alors sa théorie tombait à l'eau. ça plus le fait que de sombres inconnus partageaient leurs sorts aussi. Même si pour le coup, il n'était pas difficile de croire que ces inconnus auraient pu être des cibles potentielles de son organisation. Elle partait un peu trop loin dans ses pensées, la Ren, m'enfin elle n'avait pas vraiment d'autres choses à faire alors que les gens discutaient dans un coin ou se regardaient en chien de faïence, et qu'elle même essuyait ses vêtements recouverts de sable. « J'ai bien peur que ce soit un nouveau coup de notre île chérie. » Ouais, y avait que Genosha pour leur faire vivre une merde de plus, c'était obligé. « A moins que la Garde Rouge ait trouvé une nouvelle idée pour remplacer les rafles. » Ironie quand tu nous tiens. L'asiatique ne cherchait pas les provocations, elle les incarnait à l'état pur. Et elle n'avait toujours pas oublié la truie qui avait failli la coller à son lit de mort.

Serrant un peu plus fort la main de sa compagne, Nikki échangea un long regard avec elle, n'étant pas prête à la quitter. Leur relation avait franchit une nouvelle étape, et si l'asiatique n'était pas bien certaine de ce que cela signifiait sur le long terme, elle pouvait au moins garantir une chose : elle aimait la chasseuse de primes, et il était pas question que quelque chose lui arrive dans ce coin du sahara. Ou tout autre région géographique approchant. « Je t'aurais bien donné ma veste en cuir, mais je suis pas sûre qu'elle soit à ta taille.» fit-elle en plaisantant à l'intention de Malik, alors que tout le monde conseillait de le couvrir. C'était bien dommage d'ailleurs, elle aurait eu moins chaud. Mais elle n'allait pas abandonner ses vêtements en terres étrangères. Nikki finit par renifler, humant l'air alors qu'elle plissait les yeux pour percevoir quelque chose au bout de l'environnement. « C'est moi où ça sent ... » L'encens ? Elle allait pour compléter sa phrase, mais se reprit en secouant la tête. « Non rien, j'ai dû avoir rêvé. » Ce qui ne serait pas étonnant, vu l'état vaseux dans lequel elle se trouvait encore. « Peut-être que certains parlent anglais ? » poursuivit-elle en réponse à la brune. « En tout cas, je pense que rejoindre la civilisation pourrait peut-être nous renseigner sur l'endroit où on se trouve. Et ainsi nous aiguiller vers la sortie, j'ai pas vraiment commandé une séance de bronzage intensif moi. » Elle acheva sa phrase, à moitié sérieuse. A la fois sarcastique et quelque peu furieuse. Parce qu'elle sentait les embrouilles à plein nez, et elle n'avait pas signé pour ça. Pas encore une fois.  
(c) DΛNDELION

Résume, résumons, résumez bruh:
 

___



‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾ ‾
Bruised and broken | My eyes are open | I won't lose focus | My eyes are open | Can you see in the distance | Can you see the resistance | We will march, rise against them, | From the start, rise against them ☾☾ sign by Beloved ☾☾ song by Falling Reverse
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Jeu 8 Fév - 5:14
Le membre 'Nikki Ren' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Dé Mystère' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Force de l'Univers
Eternity


http://houseofm.forumactif.org http://houseofm.forumactif.org
More about you : « Before you stands the embodiment of actuality. We may exist in myriad fashions and over the millennia have. So do not pester us with matters of little import, for unlike ourselves, our patience is not without limits. »
Codename : Eternity.
Emergence : Maitrise : Messages : 2444

Dim 11 Fév - 19:01

Terre des Ages d'Apocalypse

La capitale


Soudainement, des cris, des hurlements, se font entendre depuis la place du marché où la vie semblait pourtant être d’une normalité folle quelques instants plus tôt. La panique et la terreur transpirent de ces cris qui deviennent toujours plus nombreux. Si vous vous tournez en direction de cette place, vous verrez les gens courir dans tous les sens, certains tombent et se retrouvent piétinés par les autres qui ne pensent clairement qu’à une chose : fuir. Les pleures s’y mêlent, la tétanie de certains aussi. Au début vous ne comprenez pas cette panique soudaine, ça n’a a priori aucun sens et pourtant, si vous tendez l’oreille, vous entendrez ces bourdonnements se faire de plus en plus fort. Sauf qu’ils ne viennent pas de la place du marché, non, ils viennent de derrière vous.
Puis vous le voyez, ce nuage s’engouffre dans la ruelle où vous vous trouvez et fond littéralement sur vous. Si vous prenez le temps de bien le regarder, vous verrez qu’il est fait de sable mais qu’il semble être composé aussi d’autres choses, de criquets, des sauterelles et des scarabées qui bourdonnent toujours plus fort. Le nuage se dirige en direction du marché où la débandade s’intensifie. Il n’y pas beaucoup d’option qui s’offrent à vous. Vous pouvez rester là, surtout qu’une sensation de vertige venue de nulle part vous prend soudainement, ou vous pouvez rejoindre le marché où l’agitation atteint son summum, ou alors, vous pouvez tenter de frapper à la porte des maisons qui composent cette ruelle. L’une a une espèce d’écriteau par-dessus son entrée, ce qui laisse entendre que ce soit une sorte de magasin où vous pourriez peut-être trouver refuge.


TOUR 2



CHOIX



Vous décidez de:

2.1 : Fuir en direction de la place du marché

2.2 : Tambouriner aux portes des maisons

2.3 : Entrer dans l'espèce de magasin

2.4 : Rester là (c'est que du sable et des insectes après tout ! Groupe 2 : La capitale 2526280923)




À dans deux semaines pour le troisième tour!


house of memories
Revenir en haut Aller en bas
Dieu
Morgan Reed


http://houseofm.forumactif.org/t1374-tell-me-would-you-kill-to-prove-you-re-right-o-morgan http://houseofm.forumactif.org/t1361-i-lie-to-myself-all-the-tim
More about you :
Groupe 2 : La capitale Giphy
Ceos, Eosphoros, Hesperos

---

Groupe 2 : La capitale Mlp8

Codename : Tenebris
Pouvoirs : Changement de forme et de plan. Télépathie et emprise. Hallucinations et cauchemars. Création de matière spectrale et contrôle des ténèbres.

Groupe 2 : La capitale 7ixw
Emergence : Maitrise : Messages : 550
DCs : Amaury, Ryan, Hailey, Moran, Eames, Nathan, Terrence, Lena & Eden

Mar 13 Fév - 14:01


IT'S A MAD MAD WORLD

All around me are familiar faces worn out places, worn out faces. Bright and early for their daily races, going nowhere, going nowhere. Their tears are filling up their glasses. No expression, no expression, hide my head, I want to drown my sorrow. No tomorrow, no tomorrow.
Groupe 2 : La capitale



Fermant les yeux un court instant, je me pinçais l'arrête du nez, laissant mes pensées vagabonder le temps que je puisse trouver mes repères. La situation actuelle ne cessait de s'imposer à mon esprit, ainsi que les enjeux mis en œuvre, ce qui avait pu nous faire arriver là. Différents possibilités me traversaient, tandis que je me mordais l'intérieur des joues, à chaque échec. Rien ne semblait concluant, ni même assez satisfaisant. Le mystère planait beaucoup trop dernièrement, sur Genosha. Ces événements étranges qui avaient eu lieu, ces démonstrations de pouvoirs ou je ne savais quoi. Toutes ces emmerdes qui nous collaient au train depuis bien un an. Voire même plus. Un soupir franchissait la barrière de mes lèvres lorsque je rouvris les paupières, dépité. Serrant les poings, je les apposais sur mes hanches, le regard parcourant une fois de plus les lieux. Embrasant l'horizon. Mon regard accrocha une enseigne et je plissais les paupières, relâchant mes bras. Penchant la tête sur le côté, je pouvais remarquer une certaine calligraphie sur l'écriteau, et une porte entrouverte. Hum. Ça pourrait être utile. Continuant mon inspection, je remarquais également des sortes d'habitations, fabriquées avec les mêmes matériaux que le genre de magasin de fortune. Croisant mes bras sur mon torse, je me retournais pour observer les autres têtes d'ahuris qui avaient atterris ici. Si Malik était bien réel, il y avait de fortes chances que ceux là aussi. Et ça m'aurait quand même emmerdé d'en éliminer quelques-uns, sous couvert d'une pseudo protection, pour me faire avoir derrière. Non, fallait être plus subtil que ça. De toute façon, je comptais pas tuer ces individus, mais j'avais pas spécialement envie de me les coltiner. Alors la meilleure solution, restait de faire cavalier seul, ou bien d'embarquer les collègues avec pour pas mettre à mal l'organisation. J'espérais juste que c'était pas un de leur coups foirés, comme au Pegasus la dernière fois. Quoique, ce fut une bonne surprise, c'était quand même la grosse merde. Si Hydra était derrière tout ça, j'allais pas rester bras croisés, docile en attendant sagement. Ils allaient m'entendre là-haut tiens, depuis le temps.

Plongé dans d'incessantes pensées, je percutais un peu en retard que des cris se faisaient entendre. Les hurlements vrillaient mes tympans, alors que je me tournais en leur direction. Ils provenaient de la place du marché que j'avais remarqué il y a quelques minutes de cela. Fronçant les sourcils, je fis un pas en avant, puis m'arrêtais, suspicieux. Peut-être qu'il y avait quelque chose là-bas, pour faire peur à tous ces gens. Glissant mon regard sur la place, je pus voir ces individus courir dans tous les sens, tels des insectes en proie à la panique. Le brouhaha était si dense, que je mis du temps à entendre un autre bruit, plus lourd, plus grave, plus vibrant. Ma tête tournait au ralenti, alors que mon regard suivait, et je clignais des yeux avant que mes iris ne scrutent le spectacle qui se jouait devant nous. Un putain de nuage de sable, épais, énorme et surtout, noir. Assombri par les débris et insectes qu'il a dû récupéré sur son passage. J'écarquillais les yeux, mon corps se tendant abruptement. Il se dirigeait vers le marché, mais il finirait par arriver sur nous à coup sûr. Un vertige me pris soudainement, tandis que je me tournais vers le côté opposé au nuage. Malik s'était déjà éloigné pour aller frapper aux portes. Ce con. Putain. Je courus vers lui, l'attrapant par la nuque en l'interpellant. Eh ! Ma paume enserrant sa peau, et je le tirais avec moi à l'intérieur du magasin. Viens par là toi. L'air était plus respirable, mais du sable était tout de même rentré dans mes poumons. Je toussotais en l'emmenant plus à l'intérieur, les paupières à moitié fermées. Mes yeux brûlaient à cause du sable, alors je les frottais vigoureusement en grommelant, essayant de les ouvrir de temps à autre. J'étais quasiment certain qu'ils étaient rouges à présent, mais je m'en fichais. Je pouvais les garder ouverts, malgré le voile opaque et flou qui me brouillait la vision. Restait plus qu'à trouver quelque chose dans ce taudis, qui puisse nous servir d'armes ou de protection, le temps que la tempête passe. Et enfin, on pourrait peut-être se tirer de là. Se casser, et retrouver un semblant de liberté.



résumation:
 

___

@Pando There is no tomorrow. Watch me walk away. Painting my life in grey. All that I wish for is fading away. The time is now. Surrounded by shadows. Painted by colors of darkness. The final last word. Close to insanity.
❝Shadow surrounds me everywhere❞
Revenir en haut Aller en bas
Humain modifié
Malik Caglar


http://houseofm.forumactif.org/t3440-malik-caglar http://houseofm.forumactif.org/t1593-malik-caglar
More about you : Groupe 2 : La capitale Giphy

Codename : Malikou
Pouvoirs : * Contrôle de la folie. Il éveille des pensées meurtrière ou des envie de suicide chez les plus faibles d'esprit.

Groupe 2 : La capitale LE-PLUS-EMMERDEURGroupe 2 : La capitale LE-PLUS-DERANGEGroupe 2 : La capitale LE-MEILLEUR-GROUPE

Emergence : Maitrise : Messages : 672
DCs : Keith - Tao - Kwan - Artémia - Jay - Taïs - Junno - Alaric - Simon - Kelsey - Russel - Lauren - Yong-Sun

Mar 13 Fév - 16:07
 

Terre des Ages d'Apocalypse

Groupe 2
 

 
Lui qui croyais avoir avalé des champi plutôt que des somnifères, déchanta très rapidement. Non seulement, il se prit la baigne du siècle par un bras en décomposition mais en plus, il se retrouvait là, à moitié à poil sous un soleil brûlant avec des pecnauds qui allaient aux membres d'hydra à de parfaits inconnus. Sonné, les yeux agrandis par la surprise, Malik jura avant de porter une main à son visage.
- Putain, grogna-t-il entre ses dents tandis qu'il se massait la joue en serrant du cul pour ne pas adresser un doigt d'honneur à Morgan qui lui grognait dessus comme d'habitude.

Bon ok. Il rêvait pas. Bon ok. Il se demandait ce qu'il foutait là, en plein désert avec ses jambes et son torse à l'air. Il adressa à son pote flippant un regard noir mais quand Nicholas lui balança une boutade, il se tourna vers lui et leva son bras en l'air, dressant son index restant à son collègue qui, manque de pot (et désolé pour lui Groupe 2 : La capitale 2526280923 Groupe 2 : La capitale 680588936 ) allait devoir subir sa mauvaise humeur avancée.
- Si, je me gèle du fion ça se voit pas? Même que mes couilles, ils brûlent connard.

Énervé, les cheveux ébouriffés, le jeune assassin pesta de plus belle avant de regarder enfin autour de lui. C'était quoi le délire sérieusement? Où était son pieu? Où était sa grande baraque et ses bouteilles de whisky? Quelle était cette odeur qui puait et putain de merde, qu'es-ce que foutais Nicholas, Morgan, Myron, Elsa et Nikki, ici, avec lui. C'était une caméra caché, c'est ça? Une bonne grosse blague de merde lancée par il ne savait quel glandu avec un sourire colgate qui allait sauter devant eux en criant : "surprise !"

Putain. Comme réveil matin, il avait eu mieux quand même. Surtout quand Nikki et Elsa en rajouta une couche, concernant ses fringues. Bah voyons. Tous en chœur hein. Putain de sale journée de merde tient. Il aurait préféré pioncer. Pioncer jusqu'à tout oublier.
- L'idiot du village t'encule et bien profond la greluche. Va te torcher la gueule, c'est tout ce que tu sais faire.

Alors que certains, se demandaient s'ils devaient resté là ou pas, Malik grogna et tenta de se réveiller comme il le pouvait. Il se permit même de se gratter la fesse droite, pestant contre les grains de sable qui lui rentraient dans le calebut depuis plusieurs minutes déjà.

Quand soudain, des hurlements se firent entendre. Des hurlements stridents, paniqués, depuis la place du marché. Fronçant les sourcils, le jeune assassin plissa des paupières et s'avança, muscles tendus tandis qu'il voyait à présent des gens courir, se piétiner dessus comme des bourrins et fuir quelque chose dont il n'avait aucune idée.
- Il y a de l'ambiance en bas. Moi je dis qu'on devrait peut-être crécher ici hein. J'ai pas envie de finir avec une gueule de pancake.

Sauf que. Manque de pot, un putain de nuage s'avançait droit sur eux. S'ajoutait à cela un vertige, un étourdissement soudain qui le titilla et le fit chanceler, le faisant jurer de plus belle. Finalement, rester ici comme des cassos n'étaient pas une si bonne idée en fin de compte. Il n'avait qu'un seul souhait désormais : se barrer d'ici et trouver un refuge le plus vite possible.

Il courut alors, sans prendre la peine d'attendre les autres et tambourina aux portes. Avec la ferme intention maintenant de sauver ses miches quitte à rentrer dans le lard si nécessaire.
- Ouvrez bande de tarlouze ! Ouvrez où je vous la nique votre putain de porte, gueula-t-il à la volée avant de se faire choper vite fait bien fait par la nuque, lui arrachant un soixantième juron en même pas une heure, suivi d'une quinte de toux digne d'un cancéreux en fin de vie. Putain mais t'es malade ou quoi?!

Relevant la tête, Malik reconnut Morgan et ses lèvres se pincèrent. Il savait qu'il ferait mieux de fermer sa gueule. Là, tout de suite. Il n'eut pas le temps cependant de voir quoi que ce soit que ce dernier l'entraina à l'intérieur d'un magasin et il toussa de plus belle, manquant de s'étouffer par tout ces grains de sable qui lui piquait la gorge désagréablement.
(c) ANAPHORE


Résumé :
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Jeu 15 Fév - 20:46
Mission III, La CapitaleIt's a mad mad worldQuoi encore ? Après s'être fait téléporter dans ce pays inconnu et avant d'avoir pu récolter un indice exploitable pour trouver où ils étaient et comment se barrer de là, voilà que les problèmes continuaient. Toujours en solo et observant les environs, Natasha entendit bientôt la foule se mettre à hurler. En moins d'une seconde, tout bascula une nouvelle fois. Fronçant les sourcils, l'espionne se demanda ce qui pouvait bien engendrer une panique pareille. Et malheureusement, elle le sut bientôt. Une énorme tempête de sable venait de s'abattre sur la ville, engloutissant ruelles et maisons dans son sillage. Mais le plus étonnant et le plus flippant, c'est que la tempête n'était pas faite uniquement de sable. Lorsqu'on prenait le temps de bien l'observer, on pouvait y voir des insectes volant à l'intérieur. Sérieusement ? Qu'est-ce que c'était que ça !? Les cris lui parurent alors provenir de bien loin, totalement fascinée par cette force de la nature qui lui faisait face. Puis, sa raison prenant le pas sur sa stupeur, Natasha revint à elle. Le danger finit par lui redonner ses réflexes de combattante et par lui faire oublier qu'elle n'était pas la plus à l'aise avec les autres êtres humains. Devant l'urgence de la situation, nécessité faisait loi, et elle se dirigea vers @Xander Harrison et ses amis. « On doit vite se mettre à l'abri ! » cria-t-elle pour couvrir le tumulte des bruits et des hurlements alentours. « On dirait qu'il y a un magasin là-bas, allons-y ! On avisera sur place ! » Puis elle aperçut à nouveau @Nicholas S. Frances et lui fit signe de les suivre. « Viens avec nous ! On ne doit pas perdre une seconde ! » Hors de question de laissez qui que ce soit derrière elle ! Tout le monde devait se mettre à l'abri, et c'était justement l'objectif de son métier au SHIELD : protéger la population des menaces extérieures. Elle espérait juste qu'une autre catastrophe ne les attendait pas à l'intérieur. Il y avait vraiment un truc de louche ici, elle le sentait. Et cette sensation n'était pas prête de la quitter. « Tout le monde est là ? » demanda-t-elle une fois à l'intérieur ? Parce que finalement, elle ne pouvait obliger personne à la suivre. Membre de la Garde Rouge, agents du SHIELD ou autre, ils étaient tous assez grands pour faire ce qu'ils jugeaient être le mieux pour eux.

Résumé:
 
©️ 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar



Sam 17 Fév - 15:12



Earth-32000

GROUPE 2 : LA CAPITALE


Honnêtement, comment ne pas exploser de rire devant la tenue de Malik ? Puis merde, ça fait trop longtemps que j'avais pas eu l'occasion de rire autant, certes j'étais bien moqueur sur ce coup-là, mais sa réponse me fit encore plus rire, le gosse était carrément énervé et moi je continué de me foutre de lui. Nicholas, sur ce coup la on peut dire que tu es très mature. Enfin, revenons à cette endroit des plus pittoresque ... Il y avait pas mal d'agent d'HYDRA, donc l'hypothèse HYDRA nous a envoyé ici était éliminé, puis de toute façon je ne voyais pas l'intérêt qu'on aurait à envoyer des agents, dans l'univers d'Aladin. Il y avait aussi un homme de la garde rouge (shit), Elsa qui faisait parti d'HYDRA ainsi que Nikki, je savais que j'étais un inconnu pour eux, j'avais disparu pas mal de temps, mais mon frère m'avait toujours tenue au fil. Puis je reconnus Natasha ... Grâce à elle je n'avais pas fini entre des mauvaises mains, elle était peut-être du SHIELD, mais j'avait une dette envers elle, alors il était hors de question que quelqu'un ne vienne lui faire du mal, même si je savais que la belle savait se défendre. Alors que nous étions tous réuni, chacun fini par se retourner vers un bruit des plus étranges ... Une sorte de bourdonnement, en voyant la réaction de la population, je pus facilement deviner que c'était mauvais signe (encore shit). Il était temps de se mettre à l'abris et vite! chacun fuit en direction de la place du marché, j'en faisais parti et voilà maintenant que je tambourinais dans les portes, pour pouvoir entrer ... Cette fois-ci s'en était fini de rire, je n'avais aucune envie de finir en rôtie pour scarabé ... Puis j'entendis Natasha donner des ordres, entant qu'agent du SHIELD elle savait ce qu'elle faisait, alors je suivi la rouquine, celle-ci avait trouvé un magasin, elle me fit signe de la suivre et je ne me fis pas attendre. Avec le reste du groupe on se planqua dans le magasin, reprenant notre respiration. Natasha cherché à voir si tout le monde était en sécurité, et je ne pus m'empêcher d'ajouter.

-Cet endroit est un enfer, mais c'est quoi cette connerie ?


Je ne pus m'empêcher de donner un coup de pied dans un panier en paille. Finalement la rigolade avait été de courte durée.
(c) DΛNDELION

Résumé

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
Groupe 2 : La capitale
we will stand stranger to brother
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» vfa express 1 groupe
» Groupe 5 a Manage
» Pour vous, quelle est la meilleure groupe C dans la gamme Slot.it actuellement ?
» Forum groupe " 101 Airborne 377 FA"
» [Origine] Happy (in my misery) - Groupe 2

House of M :: VOL. N°I :: Events & Intrigues :: Mission III-
Sauter vers: